Informations sur l’emploi



Data date de collecte: 2 janvier 2017

L’étendue des emplois ouverts aux étrangers en Corée est assez large mais les activités et la durée de séjour peuvent être limitées selon le type de visa obtenu.

Il y a deux types de permission de séjour : l’une qui vous permet d’avoir un emploi et une autre qui ne le permet pas.

Les visas vous permettant de travailler en Corée

Les visas de travail sont : emploi temporaire (C-4), professions spécialisées (E-1~7), emploi après formation (E-8), emploi non professionnel (E-9), travail à l’étranger (E-10), vacances-travail (H-1), résident (F-2), Coréens à l’étranger (F-4) et résident permanent (F-5).

※ Institutions de référence

 

 

Emploi temporaire (C-4)

Les étrangers peuvent demander un visa E-8 après avoir terminé avec succès une année de stage et une formation appropriée. Une fois le stage terminé, le stagiaire (détendeur du D-3) peut demander à modifier son visa en visa E-8 et devient éligible pour obtenir un emploi en Corée pendant 2 ans.

Professions spécialisées (E-1~E-7)

Les professions spécialisées, comme stipulé par le bureau de l’immigration, sont comme suit :

  • Professeur (E-1) : période de séjour ne dépassant pas 2 ans
  • Enseignement d’une langue étrangère (E-2) : période de séjour ne dépassant pas 1 an
  • Recherche (E-3) : période de séjour ne dépassant pas 2 ans
  • Profession (E-5) : période de séjour ne dépassant pas 2 ans
  • Arts/divertissement (E-6) : période de séjour ne dépassant pas 6 mois
  • Activités conçues spécialement (E-7) : période de séjour ne dépassant pas 2 ans
Emploi après formation (E-8)

Les étrangers peuvent demander un visa E-8 après avoir terminé avec succès une année de stage et une éducation appropriée. Une fois le stage terminé, le stagiaire (détendeur de D-3) peut demander à modifier son visa en visa E-8 et devient éligible pour l’emploi en Corée pendant 2 ans.

Résident (F-2)

L’époux ou l’épouse d’une personne qui a obtenu un permis de séjour avec le statut de réfugié peut travailler librement en Corée.

Les Coréens à l’étranger (F-4)

Ce statut est obtenu par quelqu’un qui avait auparavant la nationalité coréenne mais qui possède actuellement une nationalité étrangère ou par quelqu’un dont le père, la mère, le grand-père ou la grand-mère avait la nationalité coréenne, mais qui actuellement dispose d’une nationalité étrangère. Le détendeur a le droit de travailler jusqu’à 2 ans en Corée, sauf s’il s’agit d’un travail simple ou de la spéculation.

Résident permanent (F-5)

Ce statut peut être obtenu par les habitants de pays comme l’Australie, le Canada, le Japon, la Nouvelle-Zélande qui ont signé un traité ou un mémorandum d’entente avec la Corée du Sud au sujet des visas vacances-travail, qui leur permettent de travailler à court terme pour réduire les dépenses de voyage. Un détendeur d’un tel visa peut rester jusqu’à un an dans le pays.

Emploi non professionnel (E-9)

Les détendeurs de ce visa doivent signer un contrat de travail et poursuivre une formation professionnelle avant de commencer à travailler. Ils doivent également souscrire à une assurance couvrant le billet d’avion de retour ainsi que les accidents de travail. Les détendeurs de ce visa peuvent travailler jusqu’à 3 ans en Corée et être réembauchés une fois (jusqu’à 2 ans) selon le nouveau système de réembauchage. Si l’employeur actuel réemploie une personne pendant la période appropriée (c.-à.-d. 30 à 90 jours avant l’expiration de la période de séjour approuvée), elle peut continuer à travailler sans quitter le pays.

Visite de travail (H-2)

Les étrangers recherchant un emploi en Corée avec un visa H-2 doivent avoir terminé des cours ou un stage dans une institution désignée par le ministère du Travail. Après notification du bureau de l’immigration sur leur statut comme demandeur d’emploi, ils peuvent alors contacter le centre d’assistance de l’emploi. Les détendeurs de visa H-2 peuvent travailler dans des entreprises avec une désignation certifiée spéciale d’une possibilité d’emploi donnée par le ministre du Travail. De plus, après avoir trouvé un emploi, un détendeur de H-2 doit notifier le bureau de l’immigration dans les 14 jours.

Études à l’étranger (D-2)

Les détendeurs de ce visa sont autorisés à travailler à mi-temps, le temps de travail ne devant pas dépasser le temps des études.
Visite ou réunion de famille (F-1)

Visite ou réunion de famille (F-1)

Les détendeurs de ce visa peuvent travailler en obtenant une autorisation pour une activité qui va au-delà du statut de séjour si le travail est reconnu comme nécessaire pour élever un enfant né de parents coréens, pour aider des parents ou une famille coréenne, pour gagner sa vie ou pour subvenir aux besoins de la famille.