Go to Main Content Go to Footer Content

Culture traditionnelle

A A
image_pdfimage_print

C’est quoi la culture traditionnelle?

La culture traditionnelle coréenne peut être classée en culture intangible, la culture tangible, et la culture de vivre. La culture intangible comprend le terroir, les coutumes saisonnières, la pensée de piété filiale, et la médecine coréenne. La culture tangible comprend les structures, les livres, et les anciens documents, la sculpture, et l’artisanat. La culture de la vie comprend la nourriture comme le doenjang (pâte du soja), le kimchi, et les thés traditionnels, ainsi que les biens des ménages comme le hanbok (vêtements traditionnels coréens), le hanji (papier traditionnel coréen), les maisons en argile rouge, les céramiques et la potterie.

24 Divisions saisonnières

La Corée divise ses saisons en 24 divisions saisonnières selon la position du soleil.

24 Divisions saisonnières

 

Voir Details des 24 Divisions saisonnières
Divisions saisonnières Date Contenu Les traditions saisonnières principales
Ipchun le 4 ou 5 fev. Début du printemps La tenue du nouvel an, un rituel ancestral, la visite des tombeaus des ancètres, l’arc du nouvel an, bokjori (passoire de riz qui apporte la bénédiction), l’exorcisme, jwibullori (brûler les mauvaise herbes), la bonne aventure, neolttwigi (jeu de saut coréen), yutnori (jeu de planche coréen), yeonnalligi (cerf-volant), manger cinq grain de ria, dalburi (la bonne aventure), antaekgosa (rituel chamanique pour apaiser l’or du foyer), manger les noix, vin de stimulation des oreilles (servit au premier jour de pleine lune du nouvel an lunaire), vente de la chaleur, cueillette des œufs du dragon, ne pas donner de la nourriture aux chiens au 115èm jour de janvier lunaire, observation de la première lune, lutte de traction à la corde, seokjeon (rituel), marche sur le pont, bridge walking, entasser la paille du riz
Usu Le 18  ou 19 fév. Pluie de printemps et bourgeonnement
Gyeongchip Le 5 ou 6 mar. Les grenouilles se réveillent de l’hibernation La grand mère de yeongdeung , défaire la paille du riz, festival des serviteurs, frire les céréales, regarder les pléiades
Chunbun Le 20 ou 21 mar. Allongement du jour
Cheongmyeong Le 4 ou 5 avr. Préparation de l’agriculture du printemps le service mémorial de hansik, le troisième jour du mois lunaire, préparant du gâteau de riz sucré frit, préparant des sauces de
Gogu Le 20 ou 21 avr. Chutes de pluie attendue par les agriculteurs
Ipha Le 5 ou 6 mai Début de l’été Anniversaire de Buddha , lanternes de lotus flottantes, jwibullori (mise en feu des mauvaises herbes)
Soman Le 21 ou 22 mai Début de la moisson
Mangjong Le 5 ou 6 juin Début de fauchage sanmaegi dano, les admirateurs de dano, le tigre de mugwort, le talisman de cheonjung, la parure de dano, le drapeau bien aimé, neolttwigi (jeu de saut coréen), ssireum (lutte coréenne), la teinture des ongles avec les balsamines du jardin
Haji Le 21 ou 22 juin Le jour le plus long
Soseo Le 7 ou 8 juil Début des chaleurs d’été yudu Cheonsin (offrande la première moisson aux dieux), sambok, pêche de ruisseau
Daeseo Le 22 ou 23 juil Le jour le plus chaud
Ipchu Le 7 ou 8 août Début de l’automne chilseok gosa (rituel), baekjungnal (le jour de toutes les âmes des bouddistes, mi-juillet selon le calendrier lunaire), baekjung nori, lavage de la houe, uranbunjae (cérémonie des bouddhistes), duregilssam (travail coopératif du fermier)
Cheoseo Le 23 ou 24 août Fraicheurs de la nui, grande différence entre le jour et la nuit
Baengno Le 7 ou 8 sept. La rosée commence à tomber éliminations des mauvaises herbes, rituel de chuseok, jeu de la tortue, somegi nori, geunchin, Ganggang Sulrae (chansons et danse du cercle)
Chubun Le 23 ou 24 sept. La nuit devient plus longue
Hallo Le 8 ou 9 oct La rosée froide tombe Jungangjeol, rituel de Jungang
Sanggang Le 23 ou 24 oct Apparition du gel
Ipdong Le 7 ou 8 nov. Début de l’hiver malnal, sije (rituel ancestral), seongju gosa
Soseol Le 22 ou 23 nov. La glace commence à se former
Daeseol Le 7 ou 8 déc. Grandes neiges dongji, dongji gosa , rituel de Dongji
Dongji Le 21 ou 22 déc. La nuit la plus longue
Sohan Le 5 ou 6 janv. Les jours les plus froids nabil, jeseok, voeux du nouvel an, fin d’une année, narye, Suse
Daehan Le 20 ou 21 janv. Les jours les plus froids de l’hiver

Les jeux traditionnels

Les jeux traditionnels coréens sont principalement basés sur une ancienne religion, et ils ont été créés et transmis à travers la vie au quotidien. De tels jeux traditionnels ont des caractéristiques locaux, historique, sociaux et artistiques.

Yutnori

Yutnori  (jeu de planche coréen)

Les gens de tout âge jouent au yutnori au entre le 1er janvier et 15ème jour du calendrier lunaire. Les gens peuvent jouer ce jeu n’importe où s’ils ont des baguettes yut, une planche yut, et un ut mal. Après avoir lancé les baguettes yut , déplacez le yut mal selon le score. Celui qui arrive au dernier point en premier gagne le jeu.

 

Neolttwigi

Neolttwigi (jeu de saut coréen)

Au premier jour de janvier selon le calendrier lunaire, les femmes sont divisées en deux équipes. Elles places un tas de paille sous une planche de bois étroite et longue. Deux femmes se tiennent sur chaque bout de la planche, et commencent à sauter une à la fois. Si une femme tombe de la planche en perdant l’équilibre, elle perd, et une autre personne la remplace. Ce jeu est effectué en groupe ou individuellement.

 

Jegichagi

Jegichagi (le volant coréen)

Jegi est un volant fabriqué en enveloppant une pièce de monnaie ou une pièce métallique ronde par un papier épais ou un tissu, en déchirant le papier ou le tissu en tresses plus minces. Le jeu de donner un coup de pied à un jegi dans l’air est appelé jegichagi. Il y a différentes façon de jouer au jegichagi: en utilisant le côté du pied, les deux pieds, utilisant un seul pied, et en utilisant le côté haut latéral du pied. jegichagi peut être joué entre deux ou en équipes.

 

Yeonnalligi

Yeonnalligi (cerf-volant)

Yeonnalligi est un jeu populaire où un cerf-volant est lancé au ciel en actionnant une bobine. Un cerf-volant traditionnel coréen est fabriqué en reliant de fines bandes de bambou sur papier. Il y a deux sortes de jeu de cerf-volant : faire voler à haute altitude le cerf-volant et couper la ficelle du cerf-volant. Couper la ficelle du cerf-volant est appelé aussi la bataille du cerf-volant. Le jeu utilise une ficelle spéciale, qui est fabriquée en mettant de la colle et de la poudre de verre ou porcelaine sur la ficelle, pour couper la ficelle de l’adversaire.

 

Ssireum

Ssireum (lutte coréenne)

Ssireum est un jeu qui nécessite deux compétiteurs. Ils s’attachent l’un à l’autre au niveau de la ceinture et gagne le jeu en mettant son adversaire à terre. Ce jeu est pratiqué dans un évènement rituel pour la société coréenne de l’agriculture. C’était une activité populaire des hommes pendant la fête coréenne de Dano, au 5 ème jour du 5ème mois lunaire. Le jeu est pratiqué sur sable ou sur un champ de gazon.

 

Tuho

Tuho (jeu de lancée de flèches)

Tuho est un jeu de lancée de flèches dans une bouteille placée à une certaine distance des joueurs.Deux compétiteurs ou deux équipes lancent des flèches bleues ou rouges dans une jarre, et le gagnant est décidé par le nombre de ses flèches dans la jarre.Divers types et tailles de bouteilles ont été utilisées dans le jeu de tuho, et lea tailles des flèches sont aussi variées. La règle du jeu est de lancer des flèches dans la jarre. Les scores sont déterminés par le nombre de flèches arrivées dans la jarre.

 

Ganggang Sullae

Ganggang Sullae (chanson et danse du cercle)

Ganggang Sullae est jeu coréen représenté par les femmes qui consiste à chanter et à danser. C’est une danse avec des chants populaires, qui est très belle et dynamique.La danse est généralement pratiquée en Chuseok (le 15 août du mois lunaire) et en Daeboreum (le 15 janvier du calendrier lunaire). Les femmes dansent en cercle, la meneuse chante les paroles et le reste des femmes chantent le refrain Ganggang Sullae.

Les habits traditionnels

Le hanbok, qui symbolise la beauté traditionnelle coréenne, reflète le style et l’esprit de choses comme l’idéologie, les coutumes, les comportements, la forme, et les habiletés transmises depuis les temps anciens. Il consiste en une jupe, jeogori (haut), baji (pantalons), durumagi (extérieur), veste, et magoja (manteau porté par les hommes).

La jupe et jeogori, qui ont une forme splendide et gracieuse crée par des lignes droites et courbées, est un habit unique de la Corée.

Les habits traditionnels

Les habits traditionnels

Instruments de musique traditionnels

Les instruments de musique traditionnels de la Corée sont appelés gugakgi. Les instruments à cordes représentatifs de la Corée comprennent gayageum (cithare à 12 cordes), geomungo (cithare à six cordes), haegeum (cithare à deux cordes).Les instruments à vents représentatifs de la Corée, qui créent un son en soufflant à travers des trous dans le métal ou dans le bambou, comprennent la flute coréenne, daegeum et sogeum. Les instruments à percussion, qui émettent du son en tapant à la main ou par des baguettes sur un instrument, comprennent janggu et bak.

Gayageum

Gayageum(cithare à douze cordes)

Un instrument avec douze cordes. L’instrument est joué par le mouvements des doigts en tirant et en secouant les cordes.

Geomungo

Geomungo(cithare à six cordes)

Geomungo signifie un instrument de musique Goguryeo. La cithare à six cordes a été fabriquée selon l’instrument à six cordes chinois.

Haegeum

Haegeum (cithare à deux cordes)

Haegeum est une cithare à deux cordes, et elle est aussi appelée un kkangkkangi ou angeum. C’est l’un des instruments les plus utilisés dans la musique coréenne, allant de la musique de cour à la musique populaire.

Daegeum

Daegeum (flute coréenne)

Le daegeum est un instrument à vent représentatif de la Corée. Selon la taille, il est classé comme daegeum (grande flute), sogeum (petite flute), ou junggeum (flute de taille moyenne).

Janggu

Janggu (tambour à deux têtes)

Le janggu est fabriqué de deux tambours qui ont été assemblés. Il est joué en utilisant une baguette de bambou dans la main droite et une main gauche vide.

Janggu

Bak

Le bak est un idiophone fabriqué en plusieurs pièces en bois de bouleau avec un côté fixé avec un corde. Il est fabriqué en forme de ventilateur. Il fait un son de “ddak” quand il se plie.

Le palace Gyeongbokgung, le meilleur palace depuis la dynastie de Joseon

Le palace de Gyeongbokgung est le meilleur palace depuis la duynastie de Joseon (1392-1910), et c’est le premier palace qui a été construit parmi les cinq importantes palaces depuis la dynastie.

Gyeongbokgung

  • Il a été brûlé pendant le imjin waeran (les invasions de hideyoshi de Corée), mai il a été reconstruit sous la direction du Régent Heungseon Daewongun pendant la période de règne du roi Gojong
  • La zone central, qui relie le portail de Gwanghwamun Gate – portail de Heungnyemun – le portail de Geunjeongmun – le hall de Sajeongjeon – le hall de Gangnyeongjeon – le hall de Gyotaejeon, est le cœur du palace, et elle a été construite systématiquement selon un ordre géométrique.
  • Les visiteurs peuvent voir l’essence du palace royale raffiné au palace de Gyeongbokgung.

SiteAnglais

Le palace de Changdeokgung, qui montre une vue ancestrale sur la nature

Le palace de Changdeokgung a été le deuxième palace construit après la construction du palace de Gyeongbokgung, qui a été le palace royal officiel de la dynastie de Joseon (1392-1910).

Changdeokgun

  • Il a été construit comme un igung (un palace temporairequi a été utilisé en cas où le palace royal officiel ne peut pas être utilisé à cause des guerres ou des désastres.
  • Il est devenu un palace ecntral pendant la dynastie de Joseon car plusieurs rois ont dirigé leurs royaumes à partir de ce palace.
  • Il revendique une beauté naturelle avec des bâtiments dans un ordre en harmonie avec la topographie naturelle.
  • Il est devenu héritage mondial de l’UNESCO en 1997.

SiteAnglais

Le palace de Changgyeonggung, un palace d’élégance

Le palace de Changgyeonggung a été construit par le roi Sejong en 1418 pour honorer le roi Taejong.

Changgyeonggung

  • Il est le seul palace parmi les palaces de Joseon qui en face de l’est. Ceci est dans le but de mettre en avant l’indépendance.
  • L’espace du halle de Naejeon, qui est un quartier résidentiel du palace royal, est bien développé.
  • Il est utilisé comme zone résidentielle auxiliaire dans le palace de Changgyeonggung.

SiteAnglaisChinoisJaponais

Le palace de Deoksugung, où les visiteurs peuvent sentir la beauté de la Corée

Le nom original de Deoksugung était Gyeongungung, mais il a été modifié en Deoksugung après que le roi Gojong ait renoncé à la couronne au roi Sunjong en 1907.

Deoksugung

  • Contrairement à d’autres palaces de la dynastie Joseon (1392-1910), ce palace n’a pas une montagne à l’arrière et situé sur une terre plane.
  • Le lieu de la palace joue un rôle important en réorganisant le réseau de routes de le mur de la ville Hanyang autour du palace de Deoksugung afin de protéger le palace de ces grandes puissances externes en ces temps.

SiteAnglais

Le palace de Gyeonghuigung, un site où les pas des rois peuvent être sentis

Le palace de Gyeonghuigung n’est pas bien connu malgrè que c’est l’un des 5 grands palaces de la dynastie de Joseon.

 Gyeonghuigung

  • Il a été complètement détruit pendant la période coloniale japonaise de (1910-1945).
  • Malgré qu’une partie du palace a été mise au jour et restauré, il est toujours dans des conditions relativement usées comparé à son état original.
  • Depuis son ouverture au public en 2002, son ancienne splendeur a été restaurée par les descendants au 21ème siècle.

SiteAnglais

Regard dans l’histoire de la Corée de 5.000 ans  – Village de Namsangol Hanok

Le village Namsangol Hanok est situé à Pil-dong, Jung-gu, Séoul. Il avait une vallée et le pavillon Cheonugak pendant la dynastie Joseon, il était alors utilisé comme site de vacances en été. Le projet de restauration du village Namsangol Hanok a commencé en 1989, et le village a été ouvert en 1998.

Namsangol Hano

  • Les maisons traditionnelles dans cette régions offrent divers programmes pratiques comme apprendre des étiquettes traditionnelles coréennes et tenir des lectures sur la littérature et la culture traditionnelle. Certaines servent de maisons de thé.
  • Le centre de l’artisanat traditionnel expose des travaux d’art par les artisans qui ont été désignés comme héritage culturel intangible.
  • Le village offre divers programmes à travers lequel les visiteurs peuvent vivre personnellement des coutumes saisonnières coréennes.
  • Adresse :28, Toegye-ro 34-gil, Jung-gu, Séoul
  • Tél :+82-2-2264- 4412

SiteAnglaisChinoisJaponais

Appréciation de la beauté du village de hanoks – Bukchon Hanok

Le village de Buckchon Hanok Village a été construit comme une noblesse de la dynastie de Joseon a commencé à se mettre en place dans l’ère entre les palaces de Gyeongbokgung et de Changdeokgung. Les visiteurs peuvent voir de vieilles vallées, les cours d’eau restants, et plusieurs hanok (des maisons traditionnelles coréennes).

Bukchon Hanok

  • Ils existent huit points de tour représentatifs où les visiteurs peuvent apprécier le paysage du village. Ces points sont appelés le point de vue de Bukchon 8.
  • Comme les ateliers de travail et les galeries des détendeurs de l’héritage traditionnel, les artistes, et les architectes ont commencé à s’introduire dans la région, la région est devenue une région des arts culturels.
  • Adresse :37, Gyedong-gil, Jongno-gu, Séoul(105, Gye-dong)
  • Tél :+82-2-2133-1371

SiteAnglaisChinoisJaponais

Changement du Palace Royal des gardiens

Changement du Palace Royal des gardiens

Changement du Palace Royal des gardiens

Pendant la dynastie de Joseon (1392~1910), les portails de la place royale ont été protégés par des gardiens dans la mission était de surveiller les entrées du palace et de les ouvrir et de les fermer selon un programme prédéfini. Le gouvernement métropolitain de Séoul a restauré le changement de la cérémonie des gardiens des portails en 1996. Ceci a été effectué sur la base d’une recherche conduite par un groupe d’experts, et depuis la cérémonie fut conduite quotidiennement. Le changement de la cérémonie des gardiens des portails est un évènement spectaculaire qui est souvent comparé au changement des gardiens au palace de Buckingham.

Changement du Palace Royal des gardiens
Processus de la cérémonie Heure Détails
Gaesik tago 2 min Une annonce cérémonial du changement des gardiens des portails du palace
Cérémonie de Gunhohabu 2 min Le ministère des affaires militaires rapporte le mot de passe militaire du jour au roi et avec l’accord du roi l’envoie au secrétariat royale qui, à son tour, en informe les gardiens des portails.
Cérémonie de Sulli au Plaza de Séoul 6 min Les gardiens du palace patrouillent les espaces du palace (c.-à.-d., depuis le portail du palace de Daehanmun au Gwanghwamun Square (Bosingak (Belfry)))

  • Lieu :100-120 Deoksugung Palace, 99, Sejong-daero, Jeong-dong, Jung-gu, Séoul

Jongmyo Jerye (Conservation rituelle)

Jongmyo Jerye

Jongmyo Jerye

 

  • Jongmyo Jerye : Jongmyo est un sanctuaire qui conserve les tables mortuaires des rois et des reines précédents de la dynastie de Joseon et qui maintient des rituels ancestraux. Jerye sont des rituels qui sont tenus au sanctuaire de Jongmyo.
  • Jongmyo Jeryeak : C’est la muq=sique et les danses qui sont interprétés pendant le Jongmyo Jerye.
  • Les rituels sont tenus au passé cinq fois par an. Actuellement, un rituel est tenu au 1er dimanche en mai chaque année selon le calendrier lunaire.
  • Un rite cérémonial est divisé en processus de préparation avant le rituel, ainsi que la procession du roi menant au sanctuaire de Jongmyo et la tenue du rituel.
  • Il était désigné comme héritage culturel intangible N° 56 en 1975 et listé comme un chef d’œuvre de l’héritage oral et intangible de l’humanité par l’UNESCO en 2001.
  • Depuis sa déclaration comme un évènement culturel international en 2006, le rituel est tenu le 1er dimanche en mai de chaque année.

Carillonnement quotidien de la cloche de Bosingak

Carillonnement quotidien de la cloche de Bosingak

  • Bosingak (Clocher) : Bosingak est un clocher où une grande cloche, qui a été déclarée comme trésor N° 2 a été auparavant mise en place. Elle retentissait 33 fois au matin (à 4 h environ) pour signaler la fin du couvre-feu et qu’il était temps d’ouvrir le portail de la forteresse et 28 fois la nui (à 22 h environ) pour signaler la fermeture de toutes les entrées de la capitale.
  • La cloche de Bosingak : La cloche d’origine de Bosingak est créée en 1468, qui était la 14ème année du règne du roi Sejo. Elle devait être placée dans le temple de Wongaksa mai s elle a été déplacée à Bosingak en 1619, qui était la 11ème année du reigne du roi Gwanghaegun après le temple a été fermé.
  • L’histoire turbulente de la dynastie tardive de Joseon a provoqué beaucoup de dommage à la cloche, la dégradant au point de devenir une pièce de musée dans le musée nationale de Corée.
  • La cloche qui est actuellement dans le clocher est celle qui a été créée grâce aux donations des citoyens.
  • Elle était accrochée dans la maison de la cloche le 14 août 1985 et a retentit le jour suivant avec la célébration du 40ème anniversaire du Jour de la Libération Nationale.

 

Carillonnement quotidien de la cloche de Bosingak
Période de la demande toute l’année
Éligibilité pas de restriction
Participation au carillonnement de la cloche 4 personnes quotidiennement (réservation d’un groupe disponible, demandes à l’avance)
Méthode de sélection premier venu premier servi
Méthode de demande Demande par Internet

Visitez le Hall de la culture de la cour royale – Palace de Unhyeongung

Le palace de Unhyeongung a été désigné comm site historique de SéoulN° 257, et il était la base des activités politiques du régent Heungseon Daewongun dans l’histoire moderne de la Corée.

Unhyeongung

  • Il expose divers artisanats liés à l’utilisation du régent de Heungseon Daewongun du palace de Unhyeongung.
  • Il expose des costumes qui ont été utilisés quand le roi Gojong et l’impératrice Myeongseong tiennent des cérémonies propices.
  • Adresse:464, Samil-daero, Jongno-gu, Séoul
  • Tél.:+82-2-766-9090

Vivez la culture de la nourriture coréenne – Institut de la cuisine royale coréenne

L’institut de la cuisine royale coréenne est l’institut de recherche repréentatif qui étudie la culture de la nourriture coréenne traditionnelle et enseigne comment on fait la nourriture coréenne traditionnelle, y compris la nourriture de la cour royale de la dynastie de Joseon, qui est un héritage culturel intangible important.

 Vivez la culture de la nourriture coréenn

  • Offre des lectures sur la nourriture de la cour royale pour le grand public.
  • Cours de la nourriture de la cour royale, cours de la nourriture traditionnelle, cours sur le menu de l’hôtel coréen
  • Adresse:16, Changdeokgung 5-gil, Jongno-gu, Séoul
  • Tél.:+82-2-744-9092

Fait divers types de Kimchi – Centre de pratique de la culture de Kimchi de Séoul

Les citoyens peuvent apprendre sur l’histoire et la culture coréennes à travers kimchi, et ils peuvent faire leur propre kimchi et topokki sous la direction d’un expert du kimchi.

Centre de pratique de la culture de Kimchi de Séoul

  • Vivez des moments en faisant du kimchi et topokki.
  • Les participants peuvent prendre avec le krimchi qu’ils on fait.
  • Adresse:4F Gyeongdo Bldg., 21-7, Myeong-dong 8-gil, Jung-gu, Séoul
  • Tél.:+82-2-3011-1788

Espace culturel du Hanok (Maison traditionnelle coréenne)  – Samcheonggak

Samcheonggak est un complexe culturel et artistique où les citoyens peuvent apprendre, vivre, et pratiquer de la culture et de l’art traditionnels. Les visiteurs peuvent regarder des spectacles artistiques par des artistes célèbres sans la cour extérieure.

Samcheonggak

  • Les évènements divers, comme les performances artistiques, les activités pratiques, l’éducation, les exhibitions, les conférences internationales, et les noces traditionnelles, peuvent être tenus ici.
  • Adresse:3, Daesagwan-ro, Seongbuk-gu, Séoul
  • Tél.:+82-2-765-3700

Espace de la culture traditionnelle à Séoul – La maison culturelle de Corée (KOUS)

La maison culturelle de Corée (KOUS) est une institution dédiée à l’introduction et la promotion du style de vie traditionnel de la Corée pour les coréens ainsi que pour les touristes étrangers intéréssés par la culture coréenne.

La maison culturelle de Corée (KOUS)

  • C’est un lieu de rendez-vous de l’art pour les visiteurs pour apprécier les performances traditionnelles.
  • Elle gère un institut d’éducation de l’héritage culturel pour enseigner l’artisanat.
  • Elle offre des programmes variés pour les touristes et les étrangers sur la culture coréenne d’une manière intéressante.
  • Adresse:12-9, Teheran-ro, 92-gil, Gangnam-gu, Séoul (944-22, Daechi-dong)
  • Tél.:+82-2-3011-1788

Présente au monde les étiquettes coréennes– Yejiwon

Yejiwon a été la première place où les étiquettes coréennes ont été enseignées en 1970 quand la conscience des gens concernant la culture était faible en raison des difficultés économiques.

Yejiwon

  • Elle offre un enseignement sur les étiquettes coréennes pour les invités étrangers en organisant un programme de deux jours et une nuit.
  • Elle offre une cérémonie de thé, de noces traditionnelles, et faire du kimchi
  • Adresse:2-ga, Jung-gu, Séoul
  • Tél.:+82-2-2234-3325
[content-builder]{“id”:1,”version”:”1.0.4″,”nextId”:764,”block”:”root”,”layout”:”12″,”childs”:[{“id”:3,”block”:”tab”,”tabs”:[{“label”:”Tour d’horizon sur la culture traditionnelle”,”childs”:[{“id”:”247″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”C’est quoi la culture traditionnelle?”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”4″,”block”:”rte”,”content”:”

La culture traditionnelle cor\u00e9enne peut \u00eatre class\u00e9e en culture intangible, la culture tangible, et la culture de vivre. La culture intangible comprend le terroir, les coutumes saisonni\u00e8res, la pens\u00e9e de pi\u00e9t\u00e9 filiale, et la m\u00e9decine cor\u00e9enne. La culture tangible comprend les structures, les livres, et les anciens documents, la sculpture, et l’artisanat. La culture de la vie comprend la nourriture comme le doenjang (p\u00e2te du soja), le kimchi, et les th\u00e9s traditionnels, ainsi que les biens des m\u00e9nages comme le hanbok (v\u00eatements traditionnels cor\u00e9ens), le hanji (papier traditionnel cor\u00e9en), les maisons en argile rouge, les c\u00e9ramiques et la potterie.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”},{“id”:”246″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”24 Divisions saisonni\u00e8res”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”10″,”block”:”rte”,”content”:”

La Cor\u00e9e divise ses saisons en 24 divisions saisonni\u00e8res selon la position du soleil.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:”693″,”block”:”rte”,”content”:”

\"24
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”},{“id”:”694″,”block”:”rte”,”content”:”

 <\/p>“,”class”:”c_height25″},{“id”:”695″,”block”:”rte”,”content”:”\t\t\t

\n\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t<\/colgroup>\n\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Voir Details des 24 Divisions saisonni\u00e8res<\/caption>\n\t\t\t\t\t\t

Divisions saisonni\u00e8res<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Date<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Contenu<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Les traditions saisonni\u00e8res principales<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t<\/thead>\n\t\t\t\t\t\t

Ipchun<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

le 4 ou 5 fev.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

D\u00e9but du printemps<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

La tenue du nouvel an, un rituel ancestral, la visite des tombeaus des anc\u00e8tres, l’arc du nouvel an, bokjori (passoire de riz qui apporte la b\u00e9n\u00e9diction), l’exorcisme, jwibullori (br\u00fbler les mauvaise herbes), la bonne aventure, neolttwigi (jeu de saut cor\u00e9en), yutnori (jeu de planche cor\u00e9en), yeonnalligi (cerf-volant), manger cinq grain de ria, dalburi (la bonne aventure), antaekgosa (rituel chamanique pour apaiser l’or du foyer), manger les noix, vin de stimulation des oreilles (servit au premier jour de pleine lune du nouvel an lunaire), vente de la chaleur, cueillette des \u0153ufs du dragon, ne pas donner de la nourriture aux chiens au 115\u00e8m jour de janvier lunaire, observation de la premi\u00e8re lune, lutte de traction \u00e0 la corde, seokjeon (rituel), marche sur le pont, bridge walking, entasser la paille du riz\u000b<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Usu<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 18 \u00a0ou 19 f\u00e9v.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Pluie de printemps et bourgeonnement<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Gyeongchip<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 5 ou 6 mar.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Les grenouilles se r\u00e9veillent de l’hibernation<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

La grand m\u00e8re de yeongdeung , d\u00e9faire la paille du riz, festival des serviteurs, frire les c\u00e9r\u00e9ales, regarder les pl\u00e9iades <\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Chunbun<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 20 ou 21 mar.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Allongement du jour <\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Cheongmyeong<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 4 ou 5 avr.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Pr\u00e9paration de l’agriculture du printemps<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

le service m\u00e9morial de hansik, le troisi\u00e8me jour du mois lunaire, \u000bpr\u00e9parant du g\u00e2teau de riz sucr\u00e9 frit, pr\u00e9parant des sauces de\u000b<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Gogu<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 20 ou 21 avr.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Chutes de pluie attendue par les agriculteurs<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Ipha<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 5 ou 6 mai<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

D\u00e9but de l’\u00e9t\u00e9<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Anniversaire de Buddha , lanternes de lotus flottantes, jwibullori (mise en feu des mauvaises herbes)\u000b<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Soman<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 21 ou 22 mai<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

D\u00e9but de la moisson<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Mangjong<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 5 ou 6 juin <\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

D\u00e9but de fauchage<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

sanmaegi dano, les admirateurs de dano, le tigre de mugwort, le talisman de cheonjung, la parure de dano, le drapeau bien aim\u00e9, neolttwigi (jeu de saut cor\u00e9en), ssireum (lutte cor\u00e9enne), la teinture des ongles avec les balsamines du jardin <\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Haji<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 21 ou 22 juin<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le jour le plus long<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Soseo<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 7 ou 8 juil<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

D\u00e9but des chaleurs d’\u00e9t\u00e9<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

yudu Cheonsin (offrande la premi\u00e8re moisson aux dieux), sambok, p\u00eache de ruisseau<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Daeseo<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 22 ou 23 juil<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le jour le plus chaud<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Ipchu<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 7 ou 8 ao\u00fbt<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

D\u00e9but de l’automne<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

chilseok gosa (rituel), baekjungnal (le jour de toutes les \u00e2mes des bouddistes, mi-juillet selon le calendrier lunaire), baekjung nori, lavage de la houe, uranbunjae (c\u00e9r\u00e9monie des bouddhistes), duregilssam (travail coop\u00e9ratif du fermier)<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Cheoseo<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 23 ou 24 ao\u00fbt<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Fraicheurs de la nui, grande diff\u00e9rence entre le jour et la nuit<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Baengno<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 7 ou 8 sept.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

La ros\u00e9e commence \u00e0 tomber<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

\u00e9liminations des mauvaises herbes, rituel de chuseok, jeu de la tortue, somegi nori, geunchin, Ganggang Sulrae (chansons et danse du cercle)<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Chubun<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 23 ou 24 sept.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

La nuit devient plus longue<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Hallo<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 8 ou 9 oct<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

La ros\u00e9e froide tombe<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Jungangjeol, rituel de Jungang <\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Sanggang<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 23 ou 24 oct<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Apparition du gel<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Ipdong<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 7 ou 8 nov.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

D\u00e9but de l’hiver<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

malnal, sije (rituel ancestral), seongju gosa<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Soseol<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 22 ou 23 nov.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

La glace commence \u00e0 se former<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Daeseol<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 7 ou 8 d\u00e9c.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Grandes neiges<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

dongji, dongji gosa , rituel de Dongji<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Dongji<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 21 ou 22 d\u00e9c.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

La nuit la plus longue<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Sohan<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 5 ou 6 janv.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Les jours les plus froids<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

nabil, jeseok, voeux du nouvel an, fin d’une ann\u00e9e, narye, Suse<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t\t

Daehan<\/th>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Le 20 ou 21 janv.<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t\t

Les jours les plus froids de l’hiver<\/td>\n\t\t\t\t\t\t\t<\/tr>\n\t\t\t\t\t\t<\/tbody>\n\t\t\t\t\t<\/table>\n\t\t\t\t<\/div>\n\t\t\t<\/div>\n”,”class”:””},{“id”:”696″,”block”:”divider”},{“id”:”248″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Les jeux traditionnels”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”9″,”block”:”rte”,”content”:”

Les jeux traditionnels cor\u00e9ens sont principalement bas\u00e9s sur une ancienne religion, et ils ont \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9s et transmis \u00e0 travers la vie au quotidien. De tels jeux traditionnels ont des caract\u00e9ristiques locaux, historique, sociaux et artistiques.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:260,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”698″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Yutnori\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”751″,”block”:”heading”,”heading”:”h5″,”text”:”Yutnori  (jeu de planche cor\u00e9en)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”736″,”block”:”rte”,”content”:”

Les gens de tout \u00e2ge jouent au yutnori au entre le 1er janvier et 15\u00e8me jour du calendrier lunaire. Les gens peuvent jouer ce jeu n’importe o\u00f9 s’ils ont des baguettes yut, une planche yut, et un ut mal. Apr\u00e8s avoir lanc\u00e9 les baguettes yut , d\u00e9placez le yut mal selon le score. Celui qui arrive au dernier point en premier gagne le jeu.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:”743″,”block”:”rte”,”content”:”

 <\/p>“,”class”:”c_height40″},{“id”:263,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”699″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Neolttwigi\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”754″,”block”:”heading”,”heading”:”h5″,”text”:”Neolttwigi (jeu de saut cor\u00e9en)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”737″,”block”:”rte”,”content”:”

Au premier jour de janvier selon le calendrier lunaire, les femmes sont divis\u00e9es en deux \u00e9quipes. Elles places un tas de paille sous une planche de bois \u00e9troite et longue. Deux femmes se tiennent sur chaque bout de la planche, et commencent \u00e0 sauter une \u00e0 la fois. Si une femme tombe de la planche en perdant l’\u00e9quilibre, elle perd, et une autre personne la remplace. Ce jeu est effectu\u00e9 en groupe ou individuellement.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:”745″,”block”:”rte”,”content”:”

 <\/p>“,”class”:”c_height40″},{“id”:266,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”700″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Jegichagi\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”753″,”block”:”heading”,”heading”:”h5″,”text”:”Jegichagi (le volant cor\u00e9en)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”738″,”block”:”rte”,”content”:”

Jegi est un volant fabriqu\u00e9 en enveloppant une pi\u00e8ce de monnaie ou une pi\u00e8ce m\u00e9tallique ronde par un papier \u00e9pais ou un tissu, en d\u00e9chirant le papier ou le tissu en tresses plus minces. Le jeu de donner un coup de pied \u00e0 un jegi dans l’air est appel\u00e9 jegichagi. Il y a diff\u00e9rentes fa\u00e7on de jouer au jegichagi: en utilisant le c\u00f4t\u00e9 du pied, les deux pieds, utilisant un seul pied, et en utilisant le c\u00f4t\u00e9 haut lat\u00e9ral du pied. jegichagi peut \u00eatre jou\u00e9 entre deux ou en \u00e9quipes.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:”744″,”block”:”rte”,”content”:”

 <\/p>“,”class”:”c_height40″},{“id”:26,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”701″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Yeonnalligi\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”752″,”block”:”heading”,”heading”:”h5″,”text”:”Yeonnalligi (cerf-volant)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”739″,”block”:”rte”,”content”:”

Yeonnalligi est un jeu populaire o\u00f9 un cerf-volant est lanc\u00e9 au ciel en actionnant une bobine. Un cerf-volant traditionnel cor\u00e9en est fabriqu\u00e9 en reliant de fines bandes de bambou sur papier. Il y a deux sortes de jeu de cerf-volant : faire voler \u00e0 haute altitude le cerf-volant et couper la ficelle du cerf-volant. Couper la ficelle du cerf-volant est appel\u00e9 aussi la bataille du cerf-volant. Le jeu utilise une ficelle sp\u00e9ciale, qui est fabriqu\u00e9e en mettant de la colle et de la poudre de verre ou porcelaine sur la ficelle, pour couper la ficelle de l’adversaire.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:”747″,”block”:”rte”,”content”:”

 <\/p>“,”class”:”c_height40″},{“id”:30,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”702″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Ssireum\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”755″,”block”:”heading”,”heading”:”h5″,”text”:”Ssireum (lutte cor\u00e9enne)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”740″,”block”:”rte”,”content”:”

Ssireum est un jeu qui n\u00e9cessite deux comp\u00e9titeurs. Ils s’attachent l’un \u00e0 l’autre au niveau de la ceinture et gagne le jeu en mettant son adversaire \u00e0 terre. Ce jeu est pratiqu\u00e9 dans un \u00e9v\u00e8nement rituel pour la soci\u00e9t\u00e9 cor\u00e9enne de l’agriculture. C’\u00e9tait une activit\u00e9 populaire des hommes pendant la f\u00eate cor\u00e9enne de Dano, au 5 \u00e8me jour du 5\u00e8me mois lunaire. Le jeu est pratiqu\u00e9 sur sable ou sur un champ de gazon.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:”748″,”block”:”rte”,”content”:”

 <\/p>“,”class”:”c_height40″},{“id”:34,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”703″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Tuho\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”750″,”block”:”heading”,”heading”:”h5″,”text”:”Tuho (jeu de lanc\u00e9e de fl\u00e8ches)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”741″,”block”:”rte”,”content”:”

Tuho est un jeu de lanc\u00e9e de fl\u00e8ches dans une bouteille plac\u00e9e \u00e0 une certaine distance des joueurs.Deux comp\u00e9titeurs ou deux \u00e9quipes lancent des fl\u00e8ches bleues ou rouges dans une jarre, et le gagnant est d\u00e9cid\u00e9 par le nombre de ses fl\u00e8ches dans la jarre.Divers types et tailles de bouteilles ont \u00e9t\u00e9 utilis\u00e9es dans le jeu de tuho, et lea tailles des fl\u00e8ches sont aussi vari\u00e9es. La r\u00e8gle du jeu est de lancer des fl\u00e8ches dans la jarre. Les scores sont d\u00e9termin\u00e9s par le nombre de fl\u00e8ches arriv\u00e9es dans la jarre.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:”746″,”block”:”rte”,”content”:”

 <\/p>“,”class”:”c_height40″},{“id”:38,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”697″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Ganggang
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”749″,”block”:”heading”,”heading”:”h5″,”text”:”Ganggang Sullae (chanson et danse du cercle)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”742″,”block”:”rte”,”content”:”

Ganggang Sullae est jeu cor\u00e9en repr\u00e9sent\u00e9 par les femmes qui consiste \u00e0 chanter et \u00e0 danser. C’est une danse avec des chants populaires, qui est tr\u00e8s belle et dynamique.La danse est g\u00e9n\u00e9ralement pratiqu\u00e9e en Chuseok (le 15 ao\u00fbt du mois lunaire) et en Daeboreum (le 15 janvier du calendrier lunaire). Les femmes dansent en cercle, la meneuse chante les paroles et le reste des femmes chantent le refrain Ganggang Sullae.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:”41″,”block”:”divider”},{“id”:”305″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Les habits traditionnels”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”48″,”block”:”rte”,”content”:”

Le hanbok, qui symbolise la beaut\u00e9 traditionnelle cor\u00e9enne, refl\u00e8te le style et l’esprit de choses comme l’id\u00e9ologie, les coutumes, les comportements, la forme, et les habilet\u00e9s transmises depuis les temps anciens. Il consiste en une jupe, jeogori (haut), baji (pantalons), durumagi (ext\u00e9rieur), veste, et magoja (manteau port\u00e9 par les hommes).<\/p>\n

La jupe et jeogori, qui ont une forme splendide et gracieuse cr\u00e9e par des lignes droites et courb\u00e9es, est un habit unique de la Cor\u00e9e.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:704,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”706″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Les
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”705″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Les
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}]]},{“id”:”47″,”block”:”divider”},{“id”:”386″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Instruments de musique traditionnels”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”385″,”block”:”rte”,”content”:”

Les instruments de musique traditionnels de la Cor\u00e9e sont appel\u00e9s gugakgi. Les instruments \u00e0 cordes repr\u00e9sentatifs de la Cor\u00e9e comprennent gayageum (cithare \u00e0 12 cordes), geomungo (cithare \u00e0 six cordes), haegeum (cithare \u00e0 deux cordes).Les instruments \u00e0 vents repr\u00e9sentatifs de la Cor\u00e9e, qui cr\u00e9ent un son en soufflant \u00e0 travers des trous dans le m\u00e9tal ou dans le bambou, comprennent la flute cor\u00e9enne, daegeum et sogeum. Les instruments \u00e0 percussion, qui \u00e9mettent du son en tapant \u00e0 la main ou par des baguettes sur un instrument, comprennent janggu et bak.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:414,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”709″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Gayageum\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”},{“id”:”609″,”block”:”rte”,”content”:”

Gayageum(cithare \u00e0 douze cordes)<\/b><\/span><\/p>“,”class”:”c_base_txt10″},{“id”:”756″,”block”:”rte”,”content”:”

Un instrument avec douze cordes. L’instrument est jou\u00e9 par le mouvements des doigts en tirant et en secouant les cordes.<\/span><\/p>“,”class”:”c_base_txt”}],[{“id”:”707″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Geomungo\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”},{“id”:”610″,”block”:”rte”,”content”:”

Geomungo(cithare \u00e0 six cordes)<\/span><\/b><\/p>“,”class”:”c_base_txt10″},{“id”:”757″,”block”:”rte”,”content”:”

Geomungo signifie un instrument de musique Goguryeo. La cithare \u00e0 six cordes a \u00e9t\u00e9 fabriqu\u00e9e selon l’instrument \u00e0 six cordes chinois.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:637,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”711″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Haegeum\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”},{“id”:”608″,”block”:”rte”,”content”:”

Haegeum (cithare \u00e0 deux cordes)<\/b><\/p>“,”class”:”c_base_txt10″},{“id”:”759″,”block”:”rte”,”content”:”

Haegeum est une cithare \u00e0 deux cordes, et elle est aussi appel\u00e9e un kkangkkangi ou angeum. C’est l’un des instruments les plus utilis\u00e9s dans la musique cor\u00e9enne, allant de la musique de cour \u00e0 la musique populaire.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}],[{“id”:”708″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Daegeum\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”},{“id”:”614″,”block”:”rte”,”content”:”

Daegeum (flute cor\u00e9enne)<\/b><\/font><\/p>“,”class”:”c_base_txt10″},{“id”:”758″,”block”:”rte”,”content”:”

Le daegeum est un instrument \u00e0 vent repr\u00e9sentatif de la Cor\u00e9e. Selon la taille, il est class\u00e9 comme daegeum (grande flute), sogeum (petite flute), ou junggeum (flute de taille moyenne).<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]},{“id”:630,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”712″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Janggu\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”},{“id”:”615″,”block”:”rte”,”content”:”

Janggu (tambour \u00e0 deux t\u00eates)<\/b><\/font><\/p>“,”class”:”c_base_txt10″},{“id”:”760″,”block”:”rte”,”content”:”

Le janggu est fabriqu\u00e9 de deux tambours qui ont \u00e9t\u00e9 assembl\u00e9s. Il est jou\u00e9 en utilisant une baguette de bambou dans la main droite et une main gauche vide.<\/span><\/p>“,”class”:”c_base_txt”}],[{“id”:”710″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Janggu\"<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”},{“id”:”611″,”block”:”rte”,”content”:”

Bak<\/b><\/font><\/p>“,”class”:”c_base_txt10″},{“id”:”761″,”block”:”rte”,”content”:”

Le bak est un idiophone fabriqu\u00e9 en plusieurs pi\u00e8ces en bois de bouleau avec un c\u00f4t\u00e9 fix\u00e9 avec un corde. Il est fabriqu\u00e9 en forme de ventilateur. Il fait un son de \”ddak\” quand il se plie.<\/p>“,”class”:”c_base_txt”}]]}]},{“label”:”Les cinq palaces”,”childs”:[{“id”:”434″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le palace Gyeongbokgung, le meilleur palace depuis la dynastie de Joseon”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”661″,”block”:”rte”,”content”:”

Le palace de Gyeongbokgung est le meilleur palace depuis la duynastie de Joseon (1392-1910), et c’est le premier palace qui a \u00e9t\u00e9 construit parmi les cinq importantes palaces depuis la dynastie.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:80,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”714″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Gyeongbokgung\"
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”81″,”block”:”rte”,”content”:”