Go to Main Content Go to Footer Content

Cuisine

A A

Seolleongtang (soupe à l’os de bœuf), le plat des quatre saisons

Le Seolleongtang est l’une des soupes les plus populaires de Corée, appréciée des plus jeunes comme des moins jeunes tout au long de l’année. Pour la préparer, il faut faire bouillir des os de bœuf, des pieds de bœuf, de la tête de bœuf, des viscères, du jarret et de la poitrine de bœuf. Le mot seolleongtang vient de Seonnongtang, qui signifie soupe mijotée à Seonnongdan. Plus tard, le mot seonnongtang s’est transformé en seolleongtang.

Seolleongtang (soupe à l’os de bœuf), le plat des quatre saisons
  • On ajoute souvent du riz directement dans la soupe avant de la manger. Dans les restaurants, à la demande du client, le riz est placé dans un bol et la soupe chaude est versée sur le riz pour le réchauffer.
  • Vous pouvez également ajouter des nouilles et des tranches de viande bouillie, et verser la soupe par dessus. Avant de déguster, vous devrez ajouter du sel, du poivre et de l’oignon vert haché. Le seolleongtang est encore plus savoureux avec du kkakdugi (kimchi de radis) bien fermenté.

Le sundae Gukbap (soupe au riz et au boudin coréen), un plat populaire, économique et nutritif

Le Sundae gukbap est une sorte de soupe qui fut créée pour fournir les nutriments essentiels en une période où la viande était rare.

Le sundae Gukbap (soupe au riz et au boudin coréen), un plat populaire, économique et nutritif
  • Le Sundae (boudin coréen) est un aliment traditionnel coréen à base de sang d’animal ; c’est donc une bonne source de fer et on le considère comme un aliment sain et nutritif.
  • Généralement, on met du sundae, de la tête et des viscères de porc et du bouillon d’os dans un bol et on fait bouillir. Les condiments sont servis à part.
  • On peut y ajouter des crevettes salées ou du sel pour rehausser le goût. Les condiments et le poivre noir sont ajoutés selon le goût de chacun. Le kimchi à la ciboulette coréenne se marie très bien à cette soupe.

Le gamjatang (ragoût d’os de porc), un ragoût épicé qui réchauffe quand la température baisse

Le gamjatang vient de Jeolla-do, autrefois connue pour ses élevages porcins du temps des Trois Royaumes, lorsque Goguryeo, Baekje et Silla se disputaient la gouvernance de la Péninsule Coréenne, puis sa recette s’est transmise à d’autres régions du pays.

Le gamjatang (ragoût d’os de porc), un ragoût épicé qui réchauffe quand la température baisse
  • Cette soupe est préparée avec de l’échine de porc bon marché, des pommes de terre, des légumes séchés, des feuilles de périllas, des feuilles de sésame, de l’oignon vert et de l’ail pour aromatiser. La saveur noisette des pommes de terre, qui absorbent les arômes de l’échine, est très agréable.
  • L’échine de porc contient une grande quantité de protéines, du calcium et de la vitamine B1 ; elle est donc excellente pour la croissance des enfants, et une bonne source d’énergie pour les hommes qui ont besoin d’endurance ; elle est également faible en calories pour le bonheur des femmes et aide à prévenir le vieillissement et l’ostéoporose chez les personnes âgées.

Yukgaejang (soupe de boeuf épicée), un repas nourrissant

Le yukgaejang, qui existe depuis très longtemps, est un plat estival très nourrissant.

Yukgaejang (soupe de boeuf épicée), un repas nourrissant
  • Cette soupe peut se manger sans accompagnement, car son goût est riche et épicé. Elle se marie ben avec le riz.
  • Chaque région et chaque foyer a sa propre recette et utilise des ingrédients différents. Le Yukgaejang de Séoul ne comporte que des lamelles de poitrine de bœuf, de la tête de bœuf et des oignons verts.
  • Tous les légumes de saison peuvent être ajoutés à la préparation de cette soupe épicée.

Samgyetang (soupe de poulet au ginseng), pour combattre la chaleur par le feu

Lorsque les températures augmentent, les gens perdent de leur énergie. Il est alors très important de refaire le plein. Le samgeytang est l’un des plats les plus typiques et les plus équilibrés de la cuisine coréenne.

Samgyetang (soupe de poulet au ginseng), pour combattre la chaleur par le feu
  • Ce plat est l’un des plats préférés des touristes étrangers.
  • Il est composé d’un poulet soigneusement bouilli, farci de riz gluant, d’ail, de ginseng coréen et de jujubes.
  • Lorsqu’ils mangent du samgyetang, les gens ont l’air d’avoir très chaud parce qu’ils transpirent beaucoup ; mais c’est en réalité l’inverse, parce que l’association de la viande tendre et de la soupe chaude a un effet rafraîchissant sur l’organisme.

Kimchi Jjigae (ragoût de kimchi), un incontournable de la cuisine coréenne

Ce plat fut créé parce que les gens en avait assez de manger du kimchi cru ou du kimchi trop fermenté.On peut ajouter de la pâte de soja (à base de fèves de soja) ou de la purée de piment à ce plat pour en relever le goût. Il est possible de remplacer les anchois séchés par du porc ou des côtelettes pour rendre le ragoût encore plus nourrissant, notamment pendant la saison hivernale.

Kimchi Jjigae (ragoût de kimchi), un incontournable de la cuisine coréenne
  • Ce plat est souvent préparé dans les foyers coréens, car il est simple à cuisiner et les ingrédients qui le composent sont faciles à trouver.
  • On peut utiliser du porc et du thon pour préparer ce ragoût.
  • Un kimchi fraîchement préparé n’a pas une saveur très intense. Par conséquent, il est recommandé d’utiliser du kimchi fermenté.

Doenjang Jjigae (ragoût à la pâte de soja), la soupe populaire coréenne

Le doenjang jjigae est une des soupes coréennes les plus consommées.Ce ragoût est composé de tofu, de légumes, de fruits de mer et de viande, auxquels on ajoute des produits de saison pour faire varier le goût : chilis verts l’été, champignons à l’automne, et légumes frits l’hiver.

Doenjang Jjigae (ragoût à la pâte de soja), la soupe populaire coréenne
  • Il est recommandé d’utiliser un pot de terre pour éviter que ce plat ne brûle pendant la cuisson, et pour le conserver au chaud plus longtemps.
  • Le gang doenjang jjigae est une variation du doenjang jjigae, et il a un goût plus fort que le doenjang jjigae normal. Pour faire du gang doenjang jjigae, mettez du doenjang jjigae dans un petit récipient en terre, placez ce récipient dans un pot de riz, et faites bouillir sur feu doux brièvement avant de servir.