Go to Main Content Go to Footer Content

Cuisine

A A

Le Kimchi, un plat équilibré qui illustre la sagesse des Coréens

Le Kimchi est devenu l’emblème de la cuisine coréenne, et de la culture coréenne. Ce plat salé se compose de chou ou de radis, assaisonné de poudre de chili, d’oignon vert et d’ail, puis fermenté. Le Kimchi est réputé pour ses propriétés anti-cancer.

Le Kimchi, un plat équilibré qui illustre la sagesse des Coréens
  • Le Kimchi a un effet préventif sur le cancer et sur le durcissement des artères, et il aide à rester en forme et à garder une peau lisse.
  • On a accordé beaucoup d’attention au kimchi par le passé en raison de ces effets bénéfiques sur la santé ainsi que pour son équilibre nutritionnel ; il active le métabolisme ; il prévient l’obésité et d’autres maladies chez l’adulte, dont l’hypertension artérielle et le diabète ; il prévient de nouveaux types de maladies infectieuses provoquées par des virus.
  • Les principaux ingrédients du kimchi sont le radis et le chou napa. Il sont assaisonnés d’ail, d’oignons verts, de gingembre, de piment en poudre, de sel, et de sauce de poisson fermentée. Pour faire un kimchi goûteux et garantir une bonne conservation, il faut le stocker à une température constante d’environ 5℃.

Le Kimchi de concombre, un accompagnement léger et frais

Ce kimchi particulier est généralement consommé au printemps et en été. La texture croquante du concombre et le jus de kimchi rafraîchissant rehaussent la saveur de ce kimchi.

Le Kimchi de concombre, un accompagnement léger et frais
  • Couper les concombres épépinés dans le sens de la longueur, et les farcir avec les condiments.
  • Comparé aux autres types de kimchi, ce kimchi devient vite aigre et ne peut pas être utilisé pour faire de la soupe ; il est donc préférable de ne pas en préparer de trop grandes quantités à la fois.
  • Pour une saveur encore plus rafraîchissante, n’ajoutez pas de sauce de poisson.
  • On utilise généralement de la ciboulette dans la farce, mais dans le kimchi de concombre de la cour, on met des morceaux de concombre.

Vraiment délicieux, l’appétissant Ganjang Gejang (crabe mariné dans de la sauce soja)

Le Ganjang gejang est une variété de l’unique jeotgal coréen (fruits de mer salés). Pour faire du ganjang gejang, il faut verser de la sauce soja bouillie et parfumée au chili sur des crabes minutieusement nettoyés.Les crabes capturés en mars et en avril sont les meilleurs pour faire du ganjang gejang , et les crabes femelles, dont le corps est rond, sont également appréciés.

Vraiment délicieux, l’appétissant Ganjang Gejang (crabe mariné dans de la sauce soja)
  • Les crabes femelles ont une chair tendre et n’ont pas de forte odeur de poisson. Ils sont savoureux parce qu’il contiennent beaucoup de laitance.
  • Pour préparer du ganjang gejang, nettoyez les crabes à l’aide d’une brosse sous l’eau du robinet, ouvrez la coquille (carapace) et enlevez les branchies pour éviter l’intoxication alimentaire et une trop forte odeur de poisson. Coupez l’extrémité des pattes pour permettre à l’assaisonnement de pénétrer dans la chair.
  • Si les crabes sont mis à mariner dans une sauce bouillie contenant du chili à plusieurs reprises – 3 ou 4 fois – ils se conserveront plus longtemps.

Jeotgal (fruits de mer salés), représentant de la nourriture en conserve coréenne

La Corée est entourée par la mer, c’est pourquoi on y trouve un grand nombre de variétés de fruits de mer. Les Coréens font le jeotgal depuis bien longtemps.Le jeotgal peut servir d’accompagnement, et il en existe de nombreuses variétés.

Jeotgal (fruits de mer salés), représentant de la nourriture en conserve coréenne
  • Pour faire du jeotgal, mélanger des fruits de mer de saison avec du sel, placez le mélange dans un pot de terre, couvrir de sel, et fermer hermétiquement afin qu’il puisse fermenter.
  • Les jeotgal de crevettes et d’anchois sont souvent utilisés pour préparer le kimchi.
  • Les jeotgal d’huîtres épicées, de petits crabes, et d’encornets sont des plats d’accompagnement populaires.

Le Japchae (sauté de nouilles transparentes), plat de fête populaire en Corée

Le Japchae est le plat de fête typique des Coréens. Il se compose de divers légumes et viandes, aromatisés à l’aide de condiments.Les légumes, les champignons, la viande, et les épinards sont assaisonnés avec du sel et sautés dans une poêle pour faire le japchae. Faites cuire des nouilles transparentes et assaisonnez-les de sauce soja, de sucre et d’huile de sésame, et faites-les sauter. Mélangez les légumes et les nouilles juste avant de servir.

Le Japchae (sauté de nouilles transparentes), plat de fête populaire en Corée
  • Si les nouilles ont été cuites dans l’eau bouillante, elle risquent de ramollir et de coller avec le temps, c’est pourquoi certaines personnes recommandent plutôt de faire tremper les nouilles dans de l’eau chaude puis de les faire sauter.
  • Comme tous les ingrédients sont sautés dans de l’huile, ce plat contient au final une belle quantité de graisse. De ce fait, il n’est pas nécessaire d’ajouter d’huile lorsqu’on fait sauter le mélange de tous les ingrédients.

Le Jeyuk Bokkeum (porc sauté), un plat épicé et appétissant

Le mot jeyuk signifie porc. Pour faire du jeyuk bokkeum, coupez du cou de porc en petites bouchées, faite mariner la viande dans un assaisonnement composé de purée de chili et d’une grande quantité de jus de gingembre, puis faire sauter la viande marinée.

Le Jeyuk Bokkeum (porc sauté), un plat épicé et appétissant
  • La viande en elle-même contient beaucoup de graisse, vous n’avez donc besoin que d’un tout petit peu d’huile de sésame. Faites cuire la viande à feu moyen jusqu’à ce qu’elle soit complètement cuite, en prenant soin de ne pas laisser brûler l’assaisonnement.
  • Lorsque vous faites sauter la viande, ne couvrez pas la poêle. L’excès d’humidité risquerait de détremper la viande et les légumes.