Go to Main Content Go to Footer Content

Cuisine

A A
image_pdfimage_print

Le Bibimbap, plat populaire coréen

Le Bibimbap est un plat populaire coréen qui contient de nombreux ingrédients mélangés dans un bol avec du riz et une purée de piment. C’est également l’un des plats les plus représentatifs de la cuisine coréenne, avec le bulgogi et le kimchi.

Une tradition de longue date chez les ancêtres coréens disait que les restes du réveillon du nouvel an ne devaient pas être conservés jusqu’à la nouvelle année. C’est ainsi qu’a débuté l’habitude de mélanger divers ingrédients dans un bol avec du riz.

Le Bibimbap

  • Dans un bol, servez du riz sur lequel vous ajouterez un mélange de bœuf, de pousses de fougère, de concombre, de pousses de soja, de purée de piment, d’œuf et d’huile de sésame. Mélangez en prenant soin d’équilibrer les couleurs.
  • Ajoutez de la purée de piment selon vos goûts. Une trop grande quantité de purée de piment risque de dissimuler le goût des aliments.

Le Gimbap (rouleau coréen), parfait pour les pique-nique

Le Gimbap est un aliment populaire coréen composé de riz vapeur, assaisonné de sel et d’huile de sésame, et de divers ingrédients (épinards, radis, carottes, œufs et jambon), roulés dans une feuille d’algue séchée et légèrement grillée. Ce rouleau est ensuite découpé en tranches de la taille d’une bouchée pour être consommé.

Le Gimbap

  • Le Gimbap peut se présenter sous différentes formes, comme le Chungmu gimbap (rouleaux coréens style Chungmu), le gimbap en forme de petit doigt, et le gimpab inversé avec la feuille d’algues à l’intérieur.
  • Pratiques, ils peuvent se manger sans accompagnement
  • Ils peuvent être consommés le midi ou comme snack lorsque vous êtes en déplacement.
  • Le Mayak gimbap du marché de Gwangjang est une variante très populaire du gimbap, dont on dit qu’elle est aussi addictive qu’une drogue.

Le Dolsotbap, un ragoût très nourrissant

Le Dolsotbap est composé de riz gluant, de riz, de châtaignes, de jujube en julienne, et de ginseng. Il est cuit dans un plat de pierre et l’assaisonnement est servi à part. Selon la légende, ce plat fut créé à l’ère des Joseon, lorsque la famille royale se rendit au Temple de Beopjusa pour prier. Les moines préparèrent du dolsotbap avec des ingrédients prêts à servir afin de pouvoir servir la famille royale plus rapidement.

Le Dolsotbap

  • Plat équilibré et nourrissant. Après avoir mangé le dolsotbap, versez de l’eau chaude dans le plat de pierre pour profiter de la saveur noisette de la croûte de riz qui s’est formée dans le fond du plat.
  • Il existe aujourd’hui différentes variantes du dolsotbap.

Le Samgyeopsal (porc), plat préféré des Coréens

Le Samgyeopsal tient son nom du fait que la poitrine de porc coupée laisse apparaître trois couches de viande et de gras. Le Samgyeopsal provient de la partie large et plate située juste à côté des côtelettes et qui s’étend jusqu’à la poitrine. Grâce à ses différentes couches de viande et de gras, cette partie du porc est la plus goûteuse et on l’utilise dans de nombreux plats.

Le Samgyeopsal

  • Si on la laisse griller trop longtemps, la viande devient dure parce qu’elle perd trop de graisse. Par conséquent, il est conseillé de ne pas la faire trop cuire si vous voulez profiter de la tendresse et des arômes de cette pièce de viande.
  • Si vous voulez réduire la quantité de graisse contenue dans le samgyeopsal, c’est la cuisson à l’eau qu’il faudra favoriser.
  • Manger du samgyeopsal accompagné de purée de piment ou de pâte de soja, d’oignons, d’ail, de champignons, de feuilles de sésame, de crevettes salées et de kimchi fermenté permet d’améliorer l’assimilation des protéines et des graisses, et a un effet stérilisant et désodorisant.

Le Bulgogi, le plat coréen préféré des étrangers

Le Bulgogi est le plat coréen à base de bœuf le plus typique, et c’est également le plat coréen que les étrangers préfèrent. Au cours de la dynastie Goryeo, ce plat s’appelait seolyameokjeok, ce qui signifie plat grillé que les gens mangent les soirs de neige. Au cours de la dynastie Joseon, il devint le neobiani, ou repas de la Cour Royale.

Le Bulgogi

  • Le Bulgogi est composé de lanières de bœuf grillé qu’on a fait mariner dans un mélange de sauce soja, d’oignons verts, d’ail, d’huile de sésame et de poivre moulu.
  • Placez la viande sur une plaque de cuisson au-dessus d’un feu, versez du bouillon de viande dans les rainures de la plaque de cuisson, installez quelques tranches de viande sans les superposer, et faire cuire de chaque côté avant de déguster.

Jokbal (pieds de porc vapeur) et Bossam (roulé de napa au porc), plats préférés des coréens pour un snack nocturne

Le Jokbal et le bossam sont deux plats à base de porc, et le jokbal est le snack nocturne préféré des Coréens.

Jokbal

  • Les Jokbal sont des pieds de porcs cuits et assaisonnées à la sauce soja. Lorce que le jokbal est cuit, la viande est découpée en tranches et servie avec une sauce à base de crevettes et de légumes. On dit que sa forte teneur en gélatine est bonne pour la peau et pour prévenir le vieillissement.
  • Le Bossam est un genre de roulé de napa coréen, dans lequel de la viande cuite à la vapeur est enroulée dans la feuille d’un légume, comme du kimchi, du chou, ou des lanières de radis, et souvent accompagné d’un condiment appelé ssamjang (sauce épaisse et épicée à base de pâte de soja, de purée de piment, d’huile de sésame, d’oignons, d’ail, d’oignon vert et d’autres ingrédients.) Le bossam kimchi est connu pour sont goût savoureux et sa haute valeur nutritionnelle.

Le Kimchi, un plat équilibré qui illustre la sagesse des Coréens

Le Kimchi est devenu l’emblème de la cuisine coréenne, et de la culture coréenne. Ce plat salé se compose de chou ou de radis, assaisonné de poudre de chili, d’oignon vert et d’ail, puis fermenté. Le Kimchi est réputé pour ses propriétés anti-cancer.

Le Kimchi, un plat équilibré qui illustre la sagesse des Coréens

  • Le Kimchi a un effet préventif sur le cancer et sur le durcissement des artères, et il aide à rester en forme et à garder une peau lisse.
  • On a accordé beaucoup d’attention au kimchi par le passé en raison de ces effets bénéfiques sur la santé ainsi que pour son équilibre nutritionnel ; il active le métabolisme ; il prévient l’obésité et d’autres maladies chez l’adulte, dont l’hypertension artérielle et le diabète ; il prévient de nouveaux types de maladies infectieuses provoquées par des virus.
  • Les principaux ingrédients du kimchi sont le radis et le chou napa. Il sont assaisonnés d’ail, d’oignons verts, de gingembre, de piment en poudre, de sel, et de sauce de poisson fermentée. Pour faire un kimchi goûteux et garantir une bonne conservation, il faut le stocker à une température constante d’environ 5℃.

Le Kimchi de concombre, un accompagnement léger et frais

Ce kimchi particulier est généralement consommé au printemps et en été. La texture croquante du concombre et le jus de kimchi rafraîchissant rehaussent la saveur de ce kimchi.

Le Kimchi de concombre, un accompagnement léger et frais

  • Couper les concombres épépinés dans le sens de la longueur, et les farcir avec les condiments.
  • Comparé aux autres types de kimchi, ce kimchi devient vite aigre et ne peut pas être utilisé pour faire de la soupe ; il est donc préférable de ne pas en préparer de trop grandes quantités à la fois.
  • Pour une saveur encore plus rafraîchissante, n’ajoutez pas de sauce de poisson.
  • On utilise généralement de la ciboulette dans la farce, mais dans le kimchi de concombre de la cour, on met des morceaux de concombre.

Vraiment délicieux, l’appétissant Ganjang Gejang (crabe mariné dans de la sauce soja)

Le Ganjang gejang est une variété de l’unique jeotgal coréen (fruits de mer salés). Pour faire du ganjang gejang, il faut verser de la sauce soja bouillie et parfumée au chili sur des crabes minutieusement nettoyés.Les crabes capturés en mars et en avril sont les meilleurs pour faire du ganjang gejang , et les crabes femelles, dont le corps est rond, sont également appréciés.

Vraiment délicieux, l’appétissant Ganjang Gejang (crabe mariné dans de la sauce soja)

  • Les crabes femelles ont une chair tendre et n’ont pas de forte odeur de poisson. Ils sont savoureux parce qu’il contiennent beaucoup de laitance.
  • Pour préparer du ganjang gejang, nettoyez les crabes à l’aide d’une brosse sous l’eau du robinet, ouvrez la coquille (carapace) et enlevez les branchies pour éviter l’intoxication alimentaire et une trop forte odeur de poisson. Coupez l’extrémité des pattes pour permettre à l’assaisonnement de pénétrer dans la chair.
  • Si les crabes sont mis à mariner dans une sauce bouillie contenant du chili à plusieurs reprises – 3 ou 4 fois – ils se conserveront plus longtemps.

Jeotgal (fruits de mer salés), représentant de la nourriture en conserve coréenne

La Corée est entourée par la mer, c’est pourquoi on y trouve un grand nombre de variétés de fruits de mer. Les Coréens font le jeotgal depuis bien longtemps.Le jeotgal peut servir d’accompagnement, et il en existe de nombreuses variétés.

Jeotgal (fruits de mer salés), représentant de la nourriture en conserve coréenne

  • Pour faire du jeotgal, mélanger des fruits de mer de saison avec du sel, placez le mélange dans un pot de terre, couvrir de sel, et fermer hermétiquement afin qu’il puisse fermenter.
  • Les jeotgal de crevettes et d’anchois sont souvent utilisés pour préparer le kimchi.
  • Les jeotgal d’huîtres épicées, de petits crabes, et d’encornets sont des plats d’accompagnement populaires.

Le Japchae (sauté de nouilles transparentes), plat de fête populaire en Corée

Le Japchae est le plat de fête typique des Coréens. Il se compose de divers légumes et viandes, aromatisés à l’aide de condiments.Les légumes, les champignons, la viande, et les épinards sont assaisonnés avec du sel et sautés dans une poêle pour faire le japchae. Faites cuire des nouilles transparentes et assaisonnez-les de sauce soja, de sucre et d’huile de sésame, et faites-les sauter. Mélangez les légumes et les nouilles juste avant de servir.

Le Japchae (sauté de nouilles transparentes), plat de fête populaire en Corée

  • Si les nouilles ont été cuites dans l’eau bouillante, elle risquent de ramollir et de coller avec le temps, c’est pourquoi certaines personnes recommandent plutôt de faire tremper les nouilles dans de l’eau chaude puis de les faire sauter.
  • Comme tous les ingrédients sont sautés dans de l’huile, ce plat contient au final une belle quantité de graisse. De ce fait, il n’est pas nécessaire d’ajouter d’huile lorsqu’on fait sauter le mélange de tous les ingrédients.

Le Jeyuk Bokkeum (porc sauté), un plat épicé et appétissant

Le mot jeyuk signifie porc. Pour faire du jeyuk bokkeum, coupez du cou de porc en petites bouchées, faite mariner la viande dans un assaisonnement composé de purée de chili et d’une grande quantité de jus de gingembre, puis faire sauter la viande marinée.

Le Jeyuk Bokkeum (porc sauté), un plat épicé et appétissant

  • La viande en elle-même contient beaucoup de graisse, vous n’avez donc besoin que d’un tout petit peu d’huile de sésame. Faites cuire la viande à feu moyen jusqu’à ce qu’elle soit complètement cuite, en prenant soin de ne pas laisser brûler l’assaisonnement.
  • Lorsque vous faites sauter la viande, ne couvrez pas la poêle. L’excès d’humidité risquerait de détremper la viande et les légumes.

Le Topokki (gâteau de riz épicé)

Le Topokki est le plus populaire des repas nomades en Corée.Manger des topokki épicés (gâteaux de riz de forme cylindrique avec divers légumes et du bœuf, assaisonnés d’une sauce épicée et frits) et des gunmandu (raviolis frits) accompagnés d’un bol de eomuk (soupe au gâteau de poisson) est très en vogue chez les adolescents coréens.

Le Topokki (gâteau de riz épicé)

  • Le Topokki est très connu pour être le plat typique de la cuisine de rue coréenne ; mais maintenant que la cuisine coréenne se mondialise, le topokki est également reconnu comme un excellent aliment sur les plans gustatif et nutritionnel, et de nombreuses variantes de topokki voient le jour.

Le Sundae, genre de saucisse coréenne

Le Sundae est représentatif de la cuisine de rue coréenne, et il peut se manger avec le topokki. Il est composé d’intestins de porc cuits à la vapeur et farcis de divers ingrédients comme des nouilles transparentes et du sang de porc pour amener de la couleur et du goût.

Le Sundae, genre de saucisse coréenne

  • Le sundae se vend accompagné de foie ou de poumon de porc.
  • Chaque variante du sundae porte un nom différent en fonction de l’ingrédient utilisé pour enrouler la farce du sundae (sundae encornet ou sundae riz gluant) ou de la région dont il est originaire (Byeongcheon sundae, spécialité locale de Chungcheong-do ; Abai sundae, spécialité locale de Hamgyeong-do).

L’eomuk (gâteau de poisson), un snack chaud parfait en hiver

L’eomuk est un produit de la mer industriel composé de filets de poissons broyés et mélangés à d’autres ingrédients comme du sel, du sucre, de l’amidon de pomme de terre, et du vin de cuisson, puis façonné en diverses formes.Pour faire une brochette d’eomuk, faites bouillir du radis et des anchois séchés dans de l’eau pour préparer un bouillon. Plongez la brochette d’eomuk dans le bouillon et portez à ébullition. Dégustez l’eomuk avec de la sauce soja.

L’eomuk (gâteau de poisson), un snack chaud parfait en hiver

  • L’eomuk est simple à digérer et contient beaucoup de protéines.
  • Il s’altère rapidement, il est donc préférable de le conserver au réfrigérateur.

Nurungji (riz brûlé), un snack sentimental

Le Nurungji était autrefois le snack le plus populaire, lorsque les en-cas comme les biscuits ou le pain n’étaient pas encore facilement disponibles. On l’appelle aussi gamachi ou nureunbap. Lorsqu’on fait cuire du riz dans un pot coréen traditionnel, comme le riz absorbe l’eau, il reste peu d’eau et le nurungji se forme dans le fond du pot.

Nurungji (riz brûlé), un snack sentimental

  • Les gens font du nurungjibap en ajoutant de l’eau chaude au nurungji. Le liquide obtenu s’appelle sungnyung.
  • Comme le nurungji est encore populaire, les gens en achètent chez les vendeurs de rue ou le prépare chez eux avec une machine à nurungji.
  • Il existe également un grand nombre de biscuits et de bonbons aromatisés au nurungji.

Ppeongtwigi (riz soufflé), le snack populaire

Ppeongtwigi est un terme générique qui désigne les grains éclatés, dans le même genre que le popcorn occidental. Il est apprécié, notamment des femmes, comme un en-cas faible en calories. Les différents types de ppeongtwigi qu’on trouve dans les rues sont le riz soufflé, appelé tuibap, le maïs soufflé, appelé gangnaengi, et un gâteau de riz soufflé appelé tteok ppeongtwigi.

 Ppeongtwigi (riz soufflé), le snack populaire

  • Au cours des années 1960-1970, les marchés regorgeaient de marchands faisant des ppeongtwigi dans des machines à souffler.
  • Le ppeongtwigi tire son nom du son que font les machines à souffler, «ppeong», lorsqu’on soulève leur couvercle.

Le kkultaraeyeot, encas coréen filandreux et sucré

Le kkultaraeyeot est une sorte d’encas sucré fabriqué en étirant du malt en filaments extrêmement fins.Snack de rue le plus répandu à Insa-dong, le kkultaraeyeot est mélangé à des amandes, du cacao, des cacahuètes et des noix.

Le kkultaraeyeot, encas coréen filandreux et sucré

  • Les minces filaments sont faits à la main. Il y a jusqu’à 16 384 filaments, aussi fins que des fils de soie.
  • Des noix sont emballées dans ces filaments. Le kkultaraeyeot est également appelé Yongsuyeom, qui signifie barbe du dragon.

L’hotteok (crêpe coréenne), un snack de rue très consommé l’hiver

Le hotteok est un snack coréen unique préparé à l’aide d’une pâte à base de blé garnie de cassonade brune, de cannelle, de sésame et de cacahuètes broyées.

L’hotteok (crêpe coréenne), un snack de rue très consommé l’hiver

  • La pâte garnie est cuite sur une plaque à crêpe puis étalée en un large disque.
  • Pressez la pâte avec une presse Hotteok de manière à obtenir une croûte dorée, retournez et attendre que la pâte soit cuite.

Le dalgona, un bonbon nostalgique

Le dalgona est l’un des snacks de rue les plus populaires. Il était particulièrement apprécié des enfants dans les années 70 et 80.Préparés à base de sucre fondu et de bicarbonate de soude, les dalgona se trouvent encore de nos jours à Insa-dong et dans la zone des grands magasins Hyundai à Sinchon.

Le dalgona, un bonbon nostalgique

  • Pour faire des dalgona, versez du sucre dans une louche et faites-le caraméliser sur une source de chaleur. Ajoutez ensuite une peu de bicarbonate de soude pour le faire gonfler.
  • Versez sur une plaque de métal, puis pressez pour aplatir.
  • Donnez la forme et la décoration souhaitées à l’aide d’un tampon avant qu’il ne durcisse.

Le makgeolli (vin de riz), alcool traditionnel

Le makgeolli fait partie du patrimoine culturel immatériel, dont la recette s’est transmise de génération en génération.Chez la plupart des gens, le première alcool traditionnel coréen qui vient à l’esprit est le Makgeolli.

Le makgeolli (vin de riz), alcool traditionnel

  • Le Makgeolli est le plus ancien des alcools coréens. On ne sait pas exactement comment il a été créé ; il contient environ 6-7% d’alcool.
  • Pour brasser du Makgeolli , il faut commencer par faire chauffer du riz collant, du riz non-collant, de l’orge et de la farine. On laisse sécher ce mélange, appelé jiaebap, puis on y ajoute du nuruk (malt) et de l’eau, et le mélange ainsi obtenu est fermenté à température constante.
  • Le goût du Makgeolli varie en fonction du mélange (blend) : il peut être sucré, aigre, amer ou astringent. C’est également une boisson pleine de saveurs et piquante. Elle est notamment appréciée des fermiers qui la consomment pour se désaltérer.

Le sikhye (boisson de riz sucrée), boisson traditionnelle hivernale aux propriété désaltérantes

Le sikyhe est une boisson traditionnelle coréenne fabriquée à partir de riz gluant ou de riz normal cuit à la vapeur, puis fermenté dans un mélange d’eau et de malt.

Le sikhye (boisson de riz sucrée), boisson traditionnelle hivernale aux propriété désaltérantes

  • Le sikhye contient des substances qui évitent la décomposition de la nourriture dans l’organisme, ainsi que des substances anti-cancer, comme les antioxydants, ce qui permet d’ajouter une valeur médicinale à cette spécialité coréenne. Il évite également à la nourriture que vous consommez de fermenter ou de se décomposer dans votre organisme.
  • Le Sikhye contient également plus de fibres alimentaires que les autres boissons populaires enrichies en fibres commercialisées aujourd’hui.
  • Enfin, le sikhye participe à l’équilibre de votre organisme en le réchauffant lorsque vous avez froid et en le rafraîchissant lorsque vous avez chaud.

Sujeonggwa, punch traditionnel coréen à la cannelle

Le sujeonggwa est également appelé sujeongwa. C’est un punch de fruits traditionnel coréen au parfum unique qui provient de la saveur sucrée du kaki mélangée à la saveur épicée de la cannelle et du gingembre. Pour faire du Sujeonggwa, faites bouillir du gingembre dans de l’eau et ajoutez-y du sucre. Laissez refroidir ce thé au gingembre, puis ajoutez du kaki et des pignons de pin pour rehausser le goût.

Sujeonggwa

  • Sujeonggwa signifie fruits plongés dans l’eau. On le prépare généralement pour le jour de l’An. Il est servi froid, comme le sikhye (boisson de riz gluant).
  • Le Sujeonggwa est très simple à faire.
  • Le fait de faire bouillir le gingembre et la cannelle ensemble a tendance à réduire leurs arômes, et le résultat risque d’être fade. Il est préférable de les faire bouillir séparément et de les mélanger ensuite, pour un goût plus prononcé.

Seolleongtang (soupe à l’os de bœuf), le plat des quatre saisons

Le Seolleongtang est l’une des soupes les plus populaires de Corée, appréciée des plus jeunes comme des moins jeunes tout au long de l’année. Pour la préparer, il faut faire bouillir des os de bœuf, des pieds de bœuf, de la tête de bœuf, des viscères, du jarret et de la poitrine de bœuf. Le mot seolleongtang vient de Seonnongtang, qui signifie soupe mijotée à Seonnongdan. Plus tard, le mot seonnongtang s’est transformé en seolleongtang.

Seolleongtang (soupe à l’os de bœuf), le plat des quatre saisons

  • On ajoute souvent du riz directement dans la soupe avant de la manger. Dans les restaurants, à la demande du client, le riz est placé dans un bol et la soupe chaude est versée sur le riz pour le réchauffer.
  • Vous pouvez également ajouter des nouilles et des tranches de viande bouillie, et verser la soupe par dessus. Avant de déguster, vous devrez ajouter du sel, du poivre et de l’oignon vert haché. Le seolleongtang est encore plus savoureux avec du kkakdugi (kimchi de radis) bien fermenté.

Le sundae Gukbap (soupe au riz et au boudin coréen), un plat populaire, économique et nutritif

Le Sundae gukbap est une sorte de soupe qui fut créée pour fournir les nutriments essentiels en une période où la viande était rare.

Le sundae Gukbap (soupe au riz et au boudin coréen), un plat populaire, économique et nutritif

  • Le Sundae (boudin coréen) est un aliment traditionnel coréen à base de sang d’animal ; c’est donc une bonne source de fer et on le considère comme un aliment sain et nutritif.
  • Généralement, on met du sundae, de la tête et des viscères de porc et du bouillon d’os dans un bol et on fait bouillir. Les condiments sont servis à part.
  • On peut y ajouter des crevettes salées ou du sel pour rehausser le goût. Les condiments et le poivre noir sont ajoutés selon le goût de chacun. Le kimchi à la ciboulette coréenne se marie très bien à cette soupe.

Le gamjatang (ragoût d’os de porc), un ragoût épicé qui réchauffe quand la température baisse

Le gamjatang vient de Jeolla-do, autrefois connue pour ses élevages porcins du temps des Trois Royaumes, lorsque Goguryeo, Baekje et Silla se disputaient la gouvernance de la Péninsule Coréenne, puis sa recette s’est transmise à d’autres régions du pays.

Le gamjatang (ragoût d’os de porc), un ragoût épicé qui réchauffe quand la température baisse

  • Cette soupe est préparée avec de l’échine de porc bon marché, des pommes de terre, des légumes séchés, des feuilles de périllas, des feuilles de sésame, de l’oignon vert et de l’ail pour aromatiser. La saveur noisette des pommes de terre, qui absorbent les arômes de l’échine, est très agréable.
  • L’échine de porc contient une grande quantité de protéines, du calcium et de la vitamine B1 ; elle est donc excellente pour la croissance des enfants, et une bonne source d’énergie pour les hommes qui ont besoin d’endurance ; elle est également faible en calories pour le bonheur des femmes et aide à prévenir le vieillissement et l’ostéoporose chez les personnes âgées.

Yukgaejang (soupe de boeuf épicée), un repas nourrissant

Le yukgaejang, qui existe depuis très longtemps, est un plat estival très nourrissant.

Yukgaejang (soupe de boeuf épicée), un repas nourrissant

  • Cette soupe peut se manger sans accompagnement, car son goût est riche et épicé. Elle se marie ben avec le riz.
  • Chaque région et chaque foyer a sa propre recette et utilise des ingrédients différents. Le Yukgaejang de Séoul ne comporte que des lamelles de poitrine de bœuf, de la tête de bœuf et des oignons verts.
  • Tous les légumes de saison peuvent être ajoutés à la préparation de cette soupe épicée.

Samgyetang (soupe de poulet au ginseng), pour combattre la chaleur par le feu

Lorsque les températures augmentent, les gens perdent de leur énergie. Il est alors très important de refaire le plein. Le samgeytang est l’un des plats les plus typiques et les plus équilibrés de la cuisine coréenne.

Samgyetang (soupe de poulet au ginseng), pour combattre la chaleur par le feu

  • Ce plat est l’un des plats préférés des touristes étrangers.
  • Il est composé d’un poulet soigneusement bouilli, farci de riz gluant, d’ail, de ginseng coréen et de jujubes.
  • Lorsqu’ils mangent du samgyetang, les gens ont l’air d’avoir très chaud parce qu’ils transpirent beaucoup ; mais c’est en réalité l’inverse, parce que l’association de la viande tendre et de la soupe chaude a un effet rafraîchissant sur l’organisme.

Kimchi Jjigae (ragoût de kimchi), un incontournable de la cuisine coréenne

Ce plat fut créé parce que les gens en avait assez de manger du kimchi cru ou du kimchi trop fermenté.On peut ajouter de la pâte de soja (à base de fèves de soja) ou de la purée de piment à ce plat pour en relever le goût. Il est possible de remplacer les anchois séchés par du porc ou des côtelettes pour rendre le ragoût encore plus nourrissant, notamment pendant la saison hivernale.

Kimchi Jjigae (ragoût de kimchi), un incontournable de la cuisine coréenne

  • Ce plat est souvent préparé dans les foyers coréens, car il est simple à cuisiner et les ingrédients qui le composent sont faciles à trouver.
  • On peut utiliser du porc et du thon pour préparer ce ragoût.
  • Un kimchi fraîchement préparé n’a pas une saveur très intense. Par conséquent, il est recommandé d’utiliser du kimchi fermenté.

Doenjang Jjigae (ragoût à la pâte de soja), la soupe populaire coréenne

Le doenjang jjigae est une des soupes coréennes les plus consommées.Ce ragoût est composé de tofu, de légumes, de fruits de mer et de viande, auxquels on ajoute des produits de saison pour faire varier le goût : chilis verts l’été, champignons à l’automne, et légumes frits l’hiver.

Doenjang Jjigae (ragoût à la pâte de soja), la soupe populaire coréenne

  • Il est recommandé d’utiliser un pot de terre pour éviter que ce plat ne brûle pendant la cuisson, et pour le conserver au chaud plus longtemps.
  • Le gang doenjang jjigae est une variation du doenjang jjigae, et il a un goût plus fort que le doenjang jjigae normal. Pour faire du gang doenjang jjigae, mettez du doenjang jjigae dans un petit récipient en terre, placez ce récipient dans un pot de riz, et faites bouillir sur feu doux brièvement avant de servir.

Le jjajangmyeon (nouilles à la sauce de soja noir), le plat de réconfort des Coréens

Le jjajangmyeon est un plat de nouilles composé de nouilles sautées, de légumes, de porc et d’une sauce à la pâte de soja noir. En Corée, c’est un plat à emporter très consommé.

Le jjajangmyeon (nouilles à la sauce de soja noir), le plat de réconfort des Coréens

  • Il existe plusieurs variétés de jjajangmyeon, comme le ganjjajang, samseon jjajang, sacheon jjajang, et le jaengban jjajang.
  • On le sert accompagné de pickle de radis et d’oignon.
  • Le jjajangmyeon est devenu populaire dans les années 60, et il l’est toujours aujourd’hui.
  • Les Chinois ont un plat proche du jjajangmyeon, mais cette version chinoise est tout de même assez différente du plat coréen.

Jjamppong (soupe épicée de nouilles et de fruits de mer), une soupe de nouilles épicée et savoureuse

Avec le jjajangmyeon (nouilles à la sauce de soja noir), le jjamppong est un des plats les plus populaires en Corée. Cette soupe de nouilles épicée est préparée à base de fruits de mer ou de viande sautés, d’un assortiment de légumes et de bouillon de viande.

Jjamppong (soupe épicée de nouilles et de fruits de mer), une soupe de nouilles épicée et savoureuse

  • Pour faire le jjamppong, on utilise les légumes de saison.
  • On ajoute généralement dans ce plat des grosses nouilles de farine. Pour préparer le bouillon, on utilise du porc et des produits de la mer, comme des concombres de mer, des conques, des encornets, des calmars et des crevettes, ainsi que des oignons, des carottes, du chou et des oreilles de Judas (champignons).
  • Aujourd’hui, le jjamppong est rouge et épicé, mais avant les années 70, le bouillon était transparent et le goût assez fade.

Le tangsuyuk, un plat de porc sucré-salé

Le tangsuyuk est un plat de porc sucré-salé. Pour faire du tangsuyuk, coupez le porc en petits morceaux de la taille d’une bouchée et assaisonnez-les de poivre noir et de gingembre. Puis, enrobez la viande d’amidon de pomme de terre et de blanc d’œuf, et faites la frire. Préparez une sauce à base de vinaigre, de sauve soja, de sucre, de légumes et d’amidon de pomme de terre, et ajoutez-y de l’ananas ou du poivron selon vos goûts. Ajoutez le porc frit à la sauce, et faites revenir.

Le tangsuyuk, un plat de porc sucré-salé

  • Le tangsuyuk est devenu populaire en Corée lorsque les étrangers ont commencé à venir dans le pays après les guerres de l’opium. Les Coréens ont inventé ce plat de bouchées de porcs pour les étrangers qui ne savaient pas manger avec des baguettes.

Kkanpunggi (poulet frit dans une sauce de piment), un poulet doux et relevé

Le Kkanpunggi est du poulet frit puis glacé dans une sauce contenant des flocons de piment rouge, du sucre et de la sauce soja.Avec le tangsuyuk (porc aigre-doux), c’est le plat chinois préféré des Coréens.

Kkanpunggi (poulet frit dans une sauce de piment), un poulet doux et relevé

  • Fusion entre la cuisine chinoise et la cuisine coréenne, ce plat chinois fut adapté avec des ingrédients coréens.
  • Ce plat ne nécessite pas beaucoup d’huile. Il est cuit rapidement à feu vif pour minimiser la perte de nutriments.

Le gungjung Topokki (gâteau de riz royal), plat de la Cour Royale

Le gungjung topokki était un plat majeur de la cuisine royale et était considéré comme un exemple représentatif de la gastronomie coréenne. Le gungjung topokki est un plat sauté composé de garaetteok, associé à divers ingrédients, comme des pousses fraîches, des légumes séchés, du bœuf, des champignons shiitake, puis assaisonné de sauce soja et non de purée de piment.Ce plat est également appelé «topokki à la sauce soja», pour souligner le fait qu’il ne contient pas de purée de piment.

Le gungjung Topokki (gâteau de riz royal), plat de la Cour Royale

  • Son goût est proche de celui du japchae (nouilles transparentes sautées). Ce plat remplace les nouilles transparentes par des gâteaux de riz, et peut se manger comme plat principal. Comme il n’est pas épicé, il peut aussi être servi aux enfants.
  • Puisque de nombreux légumes peuvent être utilisés selon les préférences de chacun, et que sa recette est très simple, on peut facilement cuisiner ce plat chez soi.

Le gujeolpan (plateau des neuf gourmandises), un plat traditionnel coréen coloré et élaboré

Le gujeolpan est un plat coréen élaboré qui comporte neuf préparations différentes présentées sur un plateau de forme octogonale divisé en neuf sections, dont un petit octogone central. On dit que c’est un des plus beaux plats de la cuisine coréenne, et on le sert lorsqu’on a de nombreux convives ou lors des célébrations.

Le gujeolpan (plateau des neuf gourmandises), un plat traditionnel coréen coloré et élaboré

  • Faites des galettes de farine rondes et fines.
  • Placez ces fines galettes de blé grillées au milieu du gujeolpan. Disposez huit aliments autour du centre, les uns en face des autres.
  • Lorsque vous servez le gujeolpan, mettez une assiette vide à la place de chaque convive.
  • Pour déguster, choisissez des préparations parmi les huit sections, mettez-les sur une galette de blé, roulez et dégustez en une bouchée.

Haemul Pajeon (crêpes aux fruits de mer et aux oignons), plaisir de la saison des pluies

Pendant les journées estivales grises et humides, le haemul pajeon, avec sa douce odeur de beurre, est une gourmandise incontournable en Corée. Le pajeon est composé d’œufs et de farine, c’est pourquoi on l’appelle crêpe, mais il contient en réalité de nombreux autres ingrédients ; c’est en quelque sorte une pizza coréenne.

Haemul Pajeon (crêpes aux fruits de mer et aux oignons), plaisir de la saison des pluies

  • Émincez les palourdes, les calmars et les crevettes, et faites-les blanchir dans de l’eau. Placez-les dans un grand bol, ajoutez de la farine et mixez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux.
  • Versez la pâte ainsi obtenue dans une poêle, et ajoutez des oignons verts et des fruits de mer par dessus. Faites cuire complètement. On peut y ajouter des œufs ou du piment rouge ou vert selon ses goûts.

Janchi guksu (nouilles de banquet), pour faire vœu de longévité

Le nom janchi guksu vient du fait que ce plat de nouilles était autrefois servi lors d’occasions particulières (janchi en Coréen), comme les mariages, les anniversaires ou les hwangap (célébration du 60ème anniversaire), au cours desquels les gens souhaitent une «vie aussi longue que ces nouilles».

Janchi guksu (nouilles de banquet), pour faire vœu de longévité

  • Faites cuire les nouilles juste avant de servir. Rincer-les complètement à l’eau froide, et égouttez l’eau pour éviter que les nouilles ne deviennent molles et collantes.
  • On peut utiliser du concombre ou du kimchi comme garniture à la place de la courgette. Déposez du bœuf mariné et sauté au-dessus des nouilles.
  • Placez les nouilles dans un bol, ajoutez du bouillon d’anchois, et garnissez. Enfin, ajouter un assaisonnement à base de sauce soja, d’ail, d’oignons verts, de flocons de piment, et d’huile de sésame pour le goût.
[content-builder]{“id”:1,”version”:”1.0.4″,”nextId”:655,”block”:”root”,”layout”:”12″,”childs”:[{“id”:3,”block”:”tab”,”tabs”:[{“label”:”Riz\/Viande”,”childs”:[{“id”:”324″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Bibimbap, plat populaire cor\u00e9en”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”7″,”block”:”rte”,”content”:”

Le Bibimbap est un plat populaire cor\u00e9en qui contient de nombreux ingr\u00e9dients m\u00e9lang\u00e9s dans un bol avec du riz et une pur\u00e9e de piment. C\u2019est \u00e9galement l\u2019un des plats les plus repr\u00e9sentatifs de la cuisine cor\u00e9enne, avec le bulgogi et le kimchi.<\/p>\n

Une tradition de longue date chez les anc\u00eatres cor\u00e9ens disait que les restes du r\u00e9veillon du nouvel an ne devaient pas \u00eatre conserv\u00e9s jusqu\u2019\u00e0 la nouvelle ann\u00e9e. C\u2019est ainsi qu\u2019a d\u00e9but\u00e9 l\u2019habitude de m\u00e9langer divers ingr\u00e9dients dans un bol avec du riz.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:5,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”618″,”block”:”rte”,”content”:”

\"Le
<\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”570″,”block”:”rte”,”content”:”

    \n\t

  • Dans un bol, servez du riz sur lequel vous ajouterez un m\u00e9lange de b\u0153uf, de pousses de foug\u00e8re, de concombre, de pousses de soja, de pur\u00e9e de piment, d\u2019\u0153uf et d\u2019huile de s\u00e9same. M\u00e9langez en prenant soin d\u2019\u00e9quilibrer les couleurs.<\/li>\n\t
  • Ajoutez de la pur\u00e9e de piment selon vos go\u00fbts. Une trop grande quantit\u00e9 de pur\u00e9e de piment risque de dissimuler le go\u00fbt des aliments.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”331″,”block”:”divider”},{“id”:”326″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Gimbap (rouleau cor\u00e9en), parfait pour les pique-nique”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”11″,”block”:”rte”,”content”:”

    Le Gimbap est un aliment populaire cor\u00e9en compos\u00e9 de riz vapeur, assaisonn\u00e9 de sel et d\u2019huile de s\u00e9same, et de divers ingr\u00e9dients (\u00e9pinards, radis, carottes, \u0153ufs et jambon), roul\u00e9s dans une feuille d\u2019algue s\u00e9ch\u00e9e et l\u00e9g\u00e8rement grill\u00e9e. Ce rouleau est ensuite d\u00e9coup\u00e9 en tranches de la taille d\u2019une bouch\u00e9e pour \u00eatre consomm\u00e9.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:9,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”619″,”block”:”rte”,”content”:”

    \"Le
    <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”571″,”block”:”rte”,”content”:”

      \n

    • Le Gimbap peut se pr\u00e9senter sous diff\u00e9rentes formes, comme le Chungmu gimbap (rouleaux cor\u00e9ens style Chungmu), le gimbap en forme de petit doigt, et le gimpab invers\u00e9 avec la feuille d\u2019algues \u00e0 l\u2019int\u00e9rieur.<\/li>\n
    • Pratiques, ils peuvent se manger sans accompagnement<\/li>\n
    • Ils peuvent \u00eatre consomm\u00e9s le midi ou comme snack lorsque vous \u00eates en d\u00e9placement.<\/li>\n
    • Le Mayak gimbap du march\u00e9 de Gwangjang est une variante tr\u00e8s populaire du gimbap, dont on dit qu\u2019elle est aussi addictive qu\u2019une drogue.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”332″,”block”:”divider”},{“id”:”327″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Dolsotbap, un rago\u00fbt tr\u00e8s nourrissant”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”15″,”block”:”rte”,”content”:”

      Le Dolsotbap est compos\u00e9 de riz gluant, de riz, de ch\u00e2taignes, de jujube en julienne, et de ginseng. Il est cuit dans un plat de pierre et l\u2019assaisonnement est servi \u00e0 part. Selon la l\u00e9gende, ce plat fut cr\u00e9\u00e9 \u00e0 l\u2019\u00e8re des Joseon, lorsque la famille royale se rendit au Temple de Beopjusa pour prier. Les moines pr\u00e9par\u00e8rent du dolsotbap avec des ingr\u00e9dients pr\u00eats \u00e0 servir afin de pouvoir servir la famille royale plus rapidement.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:13,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”620″,”block”:”rte”,”content”:”

      \"Le
      <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”572″,”block”:”rte”,”content”:”

        \n

      • Plat \u00e9quilibr\u00e9 et nourrissant. Apr\u00e8s avoir mang\u00e9 le dolsotbap, versez de l\u2019eau chaude dans le plat de pierre pour profiter de la saveur noisette de la cro\u00fbte de riz qui s\u2019est form\u00e9e dans le fond du plat.<\/li>\n
      • Il existe aujourd\u2019hui diff\u00e9rentes variantes du dolsotbap.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”333″,”block”:”divider”},{“id”:”328″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Samgyeopsal (porc), plat pr\u00e9f\u00e9r\u00e9 des Cor\u00e9ens”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”19″,”block”:”rte”,”content”:”

        Le Samgyeopsal tient son nom du fait que la poitrine de porc coup\u00e9e laisse appara\u00eetre trois couches de viande et de gras. Le Samgyeopsal provient de la partie large et plate situ\u00e9e juste \u00e0 c\u00f4t\u00e9 des c\u00f4telettes et qui s\u2019\u00e9tend jusqu\u2019\u00e0 la poitrine. Gr\u00e2ce \u00e0 ses diff\u00e9rentes couches de viande et de gras, cette partie du porc est la plus go\u00fbteuse et on l\u2019utilise dans de nombreux plats.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:17,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”621″,”block”:”rte”,”content”:”

        \"Le
        <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”573″,”block”:”rte”,”content”:”

          \n

        • Si on la laisse griller trop longtemps, la viande devient dure parce qu\u2019elle perd trop de graisse. Par cons\u00e9quent, il est conseill\u00e9 de ne pas la faire trop cuire si vous voulez profiter de la tendresse et des ar\u00f4mes de cette pi\u00e8ce de viande.<\/li>\n
        • Si vous voulez r\u00e9duire la quantit\u00e9 de graisse contenue dans le samgyeopsal, c\u2019est la cuisson \u00e0 l\u2019eau qu\u2019il faudra favoriser.<\/li>\n
        • Manger du samgyeopsal accompagn\u00e9 de pur\u00e9e de piment ou de p\u00e2te de soja, d\u2019oignons, d\u2019ail, de champignons, de feuilles de s\u00e9same, de crevettes sal\u00e9es et de kimchi ferment\u00e9 permet d\u2019am\u00e9liorer l\u2019assimilation des prot\u00e9ines et des graisses, et a un effet st\u00e9rilisant et d\u00e9sodorisant.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”334″,”block”:”divider”},{“id”:”329″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Bulgogi, le plat cor\u00e9en pr\u00e9f\u00e9r\u00e9 des \u00e9trangers”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”23″,”block”:”rte”,”content”:”

          Le Bulgogi est le plat cor\u00e9en \u00e0 base de b\u0153uf le plus typique, et c\u2019est \u00e9galement le plat cor\u00e9en que les \u00e9trangers pr\u00e9f\u00e8rent. Au cours de la dynastie Goryeo, ce plat s\u2019appelait seolyameokjeok, ce qui signifie plat grill\u00e9 que les gens mangent les soirs de neige. Au cours de la dynastie Joseon, il devint le neobiani, ou repas de la Cour Royale.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:21,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”622″,”block”:”rte”,”content”:”

          \"Le
          <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”574″,”block”:”rte”,”content”:”

            \n

          • Le Bulgogi est compos\u00e9 de lani\u00e8res de b\u0153uf grill\u00e9 qu\u2019on a fait mariner dans un m\u00e9lange de sauce soja, d\u2019oignons verts, d\u2019ail, d\u2019huile de s\u00e9same et de poivre moulu.<\/li>\n
          • Placez la viande sur une plaque de cuisson au-dessus d\u2019un feu, versez du bouillon de viande dans les rainures de la plaque de cuisson, installez quelques tranches de viande sans les superposer, et faire cuire de chaque c\u00f4t\u00e9 avant de d\u00e9guster.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”335″,”block”:”divider”},{“id”:”325″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Jokbal (pieds de porc vapeur) et Bossam (roul\u00e9 de napa au porc), plats pr\u00e9f\u00e9r\u00e9s des cor\u00e9ens pour un snack nocturne”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”27″,”block”:”rte”,”content”:”

            Le Jokbal et le bossam sont deux plats \u00e0 base de porc, et le jokbal est le snack nocturne pr\u00e9f\u00e9r\u00e9 des Cor\u00e9ens.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:25,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”617″,”block”:”rte”,”content”:”

            \"Jokbal\"
            <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”575″,”block”:”rte”,”content”:”

              \n

            • Les Jokbal sont des pieds de porcs cuits et assaisonn\u00e9es \u00e0 la sauce soja. Lorce que le jokbal est cuit, la viande est d\u00e9coup\u00e9e en tranches et servie avec une sauce \u00e0 base de crevettes et de l\u00e9gumes. On dit que sa forte teneur en g\u00e9latine est bonne pour la peau et pour pr\u00e9venir le vieillissement.<\/li>\n
            • Le Bossam est un genre de roul\u00e9 de napa cor\u00e9en, dans lequel de la viande cuite \u00e0 la vapeur est enroul\u00e9e dans la feuille d\u2019un l\u00e9gume, comme du kimchi, du chou, ou des lani\u00e8res de radis, et souvent accompagn\u00e9 d\u2019un condiment appel\u00e9 ssamjang (sauce \u00e9paisse et \u00e9pic\u00e9e \u00e0 base de p\u00e2te de soja, de pur\u00e9e de piment, d\u2019huile de s\u00e9same, d\u2019oignons, d\u2019ail, d\u2019oignon vert et d\u2019autres ingr\u00e9dients.) Le bossam kimchi est connu pour sont go\u00fbt savoureux et sa haute valeur nutritionnelle.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]}]},{“label”:”Accompagnement”,”childs”:[{“id”:”387″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Kimchi, un plat \u00e9quilibr\u00e9 qui illustre la sagesse des Cor\u00e9ens”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”32″,”block”:”rte”,”content”:”

              Le Kimchi est devenu l\u2019embl\u00e8me de la cuisine cor\u00e9enne, et de la culture cor\u00e9enne. Ce plat sal\u00e9 se compose de chou ou de radis, assaisonn\u00e9 de poudre de chili, d\u2019oignon vert et d\u2019ail, puis ferment\u00e9. Le Kimchi est r\u00e9put\u00e9 pour ses propri\u00e9t\u00e9s anti-cancer.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:30,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”623″,”block”:”rte”,”content”:”

              \"Le
              <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”576″,”block”:”rte”,”content”:”

                \n

              • Le Kimchi a un effet pr\u00e9ventif sur le cancer et sur le durcissement des art\u00e8res, et il aide \u00e0 rester en forme et \u00e0 garder une peau lisse.<\/li>\n
              • On a accord\u00e9 beaucoup d\u2019attention au kimchi par le pass\u00e9 en raison de ces effets b\u00e9n\u00e9fiques sur la sant\u00e9 ainsi que pour son \u00e9quilibre nutritionnel ; il active le m\u00e9tabolisme ; il pr\u00e9vient l\u2019ob\u00e9sit\u00e9 et d\u2019autres maladies chez l\u2019adulte, dont l\u2019hypertension art\u00e9rielle et le diab\u00e8te ; il pr\u00e9vient de nouveaux types de maladies infectieuses provoqu\u00e9es par des virus.<\/li>\n
              • Les principaux ingr\u00e9dients du kimchi sont le radis et le chou napa. Il sont assaisonn\u00e9s d\u2019ail, d\u2019oignons verts, de gingembre, de piment en poudre, de sel, et de sauce de poisson ferment\u00e9e. Pour faire un kimchi go\u00fbteux et garantir une bonne conservation, il faut le stocker \u00e0 une temp\u00e9rature constante d\u2019environ 5\u2103.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”412″,”block”:”divider”},{“id”:”386″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Kimchi de concombre, un accompagnement l\u00e9ger et frais”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”44″,”block”:”rte”,”content”:”

                Ce kimchi particulier est g\u00e9n\u00e9ralement consomm\u00e9 au printemps et en \u00e9t\u00e9. La texture croquante du concombre et le jus de kimchi rafra\u00eechissant rehaussent la saveur de ce kimchi.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:42,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”625″,”block”:”rte”,”content”:”

                \"Le
                <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”577″,”block”:”rte”,”content”:”

                  \n

                • Couper les concombres \u00e9p\u00e9pin\u00e9s dans le sens de la longueur, et les farcir avec les condiments.<\/li>\n
                • Compar\u00e9 aux autres types de kimchi, ce kimchi devient vite aigre et ne peut pas \u00eatre utilis\u00e9 pour faire de la soupe ; il est donc pr\u00e9f\u00e9rable de ne pas en pr\u00e9parer de trop grandes quantit\u00e9s \u00e0 la fois.<\/span><\/li>\n
                • Pour une saveur encore plus rafra\u00eechissante, n\u2019ajoutez pas de sauce de poisson.<\/span><\/li>\n
                • On utilise g\u00e9n\u00e9ralement de la ciboulette dans la farce, mais dans le kimchi de concombre de la cour, on met des morceaux de concombre.<\/span><\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”413″,”block”:”divider”},{“id”:”389″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Vraiment d\u00e9licieux, l\u2019app\u00e9tissant Ganjang Gejang (crabe marin\u00e9 dans de la sauce soja)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”48″,”block”:”rte”,”content”:”

                  Le Ganjang gejang est une vari\u00e9t\u00e9 de l\u2019unique jeotgal cor\u00e9en (fruits de mer sal\u00e9s). Pour faire du ganjang gejang, il faut verser de la sauce soja bouillie et parfum\u00e9e au chili sur des crabes minutieusement nettoy\u00e9s.Les crabes captur\u00e9s en mars et en avril sont les meilleurs pour faire du ganjang gejang , et les crabes femelles, dont le corps est rond, sont \u00e9galement appr\u00e9ci\u00e9s.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:46,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”624″,”block”:”rte”,”content”:”

                  \"Vraiment
                  <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”578″,”block”:”rte”,”content”:”

                    \n

                  • Les crabes femelles ont une chair tendre et n\u2019ont pas de forte odeur de poisson. Ils sont savoureux parce qu\u2019il contiennent beaucoup de laitance.<\/li>\n
                  • Pour pr\u00e9parer du ganjang gejang, nettoyez les crabes \u00e0 l\u2019aide d\u2019une brosse sous l\u2019eau du robinet, ouvrez la coquille (carapace) et enlevez les branchies pour \u00e9viter l\u2019intoxication alimentaire et une trop forte odeur de poisson. Coupez l\u2019extr\u00e9mit\u00e9 des pattes pour permettre \u00e0 l\u2019assaisonnement de p\u00e9n\u00e9trer dans la chair.<\/li>\n
                  • Si les crabes sont mis \u00e0 mariner dans une sauce bouillie contenant du chili \u00e0 plusieurs reprises \u2013 3 ou 4 fois \u2013 ils se conserveront plus longtemps.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”414″,”block”:”divider”},{“id”:”388″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Jeotgal (fruits de mer sal\u00e9s), repr\u00e9sentant de la nourriture en conserve cor\u00e9enne”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”53″,”block”:”rte”,”content”:”

                    La Cor\u00e9e est entour\u00e9e par la mer, c\u2019est pourquoi on y trouve un grand nombre de vari\u00e9t\u00e9s de fruits de mer. Les Cor\u00e9ens font le jeotgal depuis bien longtemps.Le jeotgal peut servir d\u2019accompagnement, et il en existe de nombreuses vari\u00e9t\u00e9s.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:51,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”627″,”block”:”rte”,”content”:”

                    \"Jeotgal
                    <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”579″,”block”:”rte”,”content”:”

                      \n

                    • Pour faire du jeotgal, m\u00e9langer des fruits de mer de saison avec du sel, placez le m\u00e9lange dans un pot de terre, couvrir de sel, et fermer herm\u00e9tiquement afin qu\u2019il puisse fermenter.<\/li>\n
                    • Les jeotgal de crevettes et d\u2019anchois sont souvent utilis\u00e9s pour pr\u00e9parer le kimchi.<\/li>\n
                    • Les jeotgal d\u2019hu\u00eetres \u00e9pic\u00e9es, de petits crabes, et d\u2019encornets sont des plats d\u2019accompagnement populaires.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”415″,”block”:”divider”},{“id”:”391″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Japchae (saut\u00e9 de nouilles transparentes), plat de f\u00eate populaire en Cor\u00e9e”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”57″,”block”:”rte”,”content”:”

                      Le Japchae est le plat de f\u00eate typique des Cor\u00e9ens. Il se compose de divers l\u00e9gumes et viandes, aromatis\u00e9s \u00e0 l\u2019aide de condiments.Les l\u00e9gumes, les champignons, la viande, et les \u00e9pinards sont assaisonn\u00e9s avec du sel et saut\u00e9s dans une po\u00eale pour faire le japchae. Faites cuire des nouilles transparentes et assaisonnez-les de sauce soja, de sucre et d\u2019huile de s\u00e9same, et faites-les sauter. M\u00e9langez les l\u00e9gumes et les nouilles juste avant de servir.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:55,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”628″,”block”:”rte”,”content”:”

                      \"Le
                      <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”580″,”block”:”rte”,”content”:”

                        \n

                      • Si les nouilles ont \u00e9t\u00e9 cuites dans l\u2019eau bouillante, elle risquent de ramollir et de coller avec le temps, c\u2019est pourquoi certaines personnes recommandent plut\u00f4t de faire tremper les nouilles dans de l\u2019eau chaude puis de les faire sauter.<\/li>\n
                      • Comme tous les ingr\u00e9dients sont saut\u00e9s dans de l\u2019huile, ce plat contient au final une belle quantit\u00e9 de graisse. De ce fait, il n\u2019est pas n\u00e9cessaire d\u2019ajouter d\u2019huile lorsqu\u2019on fait sauter le m\u00e9lange de tous les ingr\u00e9dients.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”411″,”block”:”divider”},{“id”:”390″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Jeyuk Bokkeum (porc saut\u00e9), un plat \u00e9pic\u00e9 et app\u00e9tissant”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”61″,”block”:”rte”,”content”:”

                        Le mot jeyuk signifie porc. Pour faire du jeyuk bokkeum, coupez du cou de porc en petites bouch\u00e9es, faite mariner la viande dans un assaisonnement compos\u00e9 de pur\u00e9e de chili et d\u2019une grande quantit\u00e9 de jus de gingembre, puis faire sauter la viande marin\u00e9e.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:59,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”626″,”block”:”rte”,”content”:”

                        \"Le
                        <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”581″,”block”:”rte”,”content”:”

                          \n

                        • La viande en elle-m\u00eame contient beaucoup de graisse, vous n\u2019avez donc besoin que d\u2019un tout petit peu d\u2019huile de s\u00e9same. Faites cuire la viande \u00e0 feu moyen jusqu\u2019\u00e0 ce qu\u2019elle soit compl\u00e8tement cuite, en prenant soin de ne pas laisser br\u00fbler l\u2019assaisonnement.<\/li>\n
                        • Lorsque vous faites sauter la viande, ne couvrez pas la po\u00eale. L\u2019exc\u00e8s d\u2019humidit\u00e9 risquerait de d\u00e9tremper la viande et les l\u00e9gumes.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]}]},{“label”:”Snack\u00b7Dessert\u00b7Alcool”,”childs”:[{“id”:”455″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Topokki (g\u00e2teau de riz \u00e9pic\u00e9)”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”65″,”block”:”rte”,”content”:”

                          Le Topokki est le plus populaire des repas nomades en Cor\u00e9e.Manger des topokki \u00e9pic\u00e9s (g\u00e2teaux de riz de forme cylindrique avec divers l\u00e9gumes et du b\u0153uf, assaisonn\u00e9s d\u2019une sauce \u00e9pic\u00e9e et frits) et des gunmandu (raviolis frits) accompagn\u00e9s d\u2019un bol de eomuk (soupe au g\u00e2teau de poisson) est tr\u00e8s en vogue chez les adolescents cor\u00e9ens.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:63,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”629″,”block”:”rte”,”content”:”

                          \"Le
                          <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”582″,”block”:”rte”,”content”:”

                            \n\t

                          • Le Topokki est tr\u00e8s connu pour \u00eatre le plat typique de la cuisine de rue cor\u00e9enne ; mais maintenant que la cuisine cor\u00e9enne se mondialise, le topokki est \u00e9galement reconnu comme un excellent aliment sur les plans gustatif et nutritionnel, et de nombreuses variantes de topokki voient le jour.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”498″,”block”:”divider”},{“id”:”456″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le Sundae, genre de saucisse cor\u00e9enne”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”69″,”block”:”rte”,”content”:”

                            Le Sundae est repr\u00e9sentatif de la cuisine de rue cor\u00e9enne, et il peut se manger avec le topokki. Il est compos\u00e9 d\u2019intestins de porc cuits \u00e0 la vapeur et farcis de divers ingr\u00e9dients comme des nouilles transparentes et du sang de porc pour amener de la couleur et du go\u00fbt.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:67,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”631″,”block”:”rte”,”content”:”

                            \"Le
                            <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”583″,”block”:”rte”,”content”:”

                              \n

                            • Le sundae se vend accompagn\u00e9 de foie ou de poumon de porc.<\/li>\n
                            • Chaque variante du sundae porte un nom diff\u00e9rent en fonction de l\u2019ingr\u00e9dient utilis\u00e9 pour enrouler la farce du sundae (sundae encornet ou sundae riz gluant) ou de la r\u00e9gion dont il est originaire (Byeongcheon sundae, sp\u00e9cialit\u00e9 locale de Chungcheong-do ; Abai sundae, sp\u00e9cialit\u00e9 locale de Hamgyeong-do).<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”501″,”block”:”divider”},{“id”:”457″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”L\u2019eomuk (g\u00e2teau de poisson), un snack chaud parfait en hiver”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”73″,”block”:”rte”,”content”:”

                              L\u2019eomuk est un produit de la mer industriel compos\u00e9 de filets de poissons broy\u00e9s et m\u00e9lang\u00e9s \u00e0 d\u2019autres ingr\u00e9dients comme du sel, du sucre, de l\u2019amidon de pomme de terre, et du vin de cuisson, puis fa\u00e7onn\u00e9 en diverses formes.Pour faire une brochette d\u2019eomuk, faites bouillir du radis et des anchois s\u00e9ch\u00e9s dans de l\u2019eau pour pr\u00e9parer un bouillon. Plongez la brochette d\u2019eomuk dans le bouillon et portez \u00e0 \u00e9bullition. D\u00e9gustez l\u2019eomuk avec de la sauce soja.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:71,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”632″,”block”:”rte”,”content”:”

                              \"L\u2019eomuk
                              <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”584″,”block”:”rte”,”content”:”

                                \n

                              • L\u2019eomuk est simple \u00e0 dig\u00e9rer et contient beaucoup de prot\u00e9ines.<\/span><\/li>\n
                              • Il s\u2019alt\u00e8re rapidement, il est donc pr\u00e9f\u00e9rable de le conserver au r\u00e9frig\u00e9rateur.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”500″,”block”:”divider”},{“id”:”454″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Nurungji (riz br\u00fbl\u00e9), un snack sentimental”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”77″,”block”:”rte”,”content”:”

                                Le Nurungji \u00e9tait autrefois le snack le plus populaire, lorsque les en-cas comme les biscuits ou le pain n\u2019\u00e9taient pas encore facilement disponibles. On l\u2019appelle aussi gamachi ou nureunbap. Lorsqu\u2019on fait cuire du riz dans un pot cor\u00e9en traditionnel, comme le riz absorbe l\u2019eau, il reste peu d\u2019eau et le nurungji se forme dans le fond du pot.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:75,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”630″,”block”:”rte”,”content”:”

                                \"Nurungji
                                <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”585″,”block”:”rte”,”content”:”

                                  \n

                                • Les gens font du nurungjibap en ajoutant de l\u2019eau chaude au nurungji. Le liquide obtenu s\u2019appelle sungnyung.<\/li>\n
                                • Comme le nurungji est encore populaire, les gens en ach\u00e8tent chez les vendeurs de rue ou le pr\u00e9pare chez eux avec une machine \u00e0 nurungji.<\/li>\n
                                • Il existe \u00e9galement un grand nombre de biscuits et de bonbons aromatis\u00e9s au nurungji.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”615″,”block”:”divider”},{“id”:”459″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Ppeongtwigi (riz souffl\u00e9), le snack populaire”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”613″,”block”:”rte”,”content”:”

                                  Ppeongtwigi est un terme g\u00e9n\u00e9rique qui d\u00e9signe les grains \u00e9clat\u00e9s, dans le m\u00eame genre que le popcorn occidental. Il est appr\u00e9ci\u00e9, notamment des femmes, comme un en-cas faible en calories. Les diff\u00e9rents types de ppeongtwigi qu\u2019on trouve dans les rues sont le riz souffl\u00e9, appel\u00e9 tuibap, le ma\u00efs souffl\u00e9, appel\u00e9 gangnaengi, et un g\u00e2teau de riz souffl\u00e9 appel\u00e9 tteok ppeongtwigi.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:611,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”634″,”block”:”rte”,”content”:”

                                  \"
                                  <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”614″,”block”:”rte”,”content”:”

                                    \n

                                  • Au cours des ann\u00e9es 1960-1970, les march\u00e9s regorgeaient de marchands faisant des ppeongtwigi dans des machines \u00e0 souffler.<\/li>\n
                                  • Le ppeongtwigi tire son nom du son que font les machines \u00e0 souffler, \u00abppeong\u00bb, lorsqu\u2019on soul\u00e8ve leur couvercle.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”499″,”block”:”divider”},{“id”:”610″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le kkultaraeyeot, encas cor\u00e9en filandreux et sucr\u00e9″,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”81″,”block”:”rte”,”content”:”

                                    Le kkultaraeyeot est une sorte d\u2019encas sucr\u00e9 fabriqu\u00e9 en \u00e9tirant du malt en filaments extr\u00eamement fins.Snack de rue le plus r\u00e9pandu \u00e0 Insa-dong, le kkultaraeyeot est m\u00e9lang\u00e9 \u00e0 des amandes, du cacao, des cacahu\u00e8tes et des noix. <\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:79,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”635″,”block”:”rte”,”content”:”

                                    \"Le
                                    <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”586″,”block”:”rte”,”content”:”

                                      \n

                                    • Les minces filaments sont faits \u00e0 la main. Il y a jusqu\u2019\u00e0 16 384 filaments, aussi fins que des fils de soie.<\/li>\n
                                    • Des noix sont emball\u00e9es dans ces filaments. Le kkultaraeyeot est \u00e9galement appel\u00e9 Yongsuyeom, qui signifie barbe du dragon.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”493″,”block”:”divider”},{“id”:”458″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”L\u2019hotteok (cr\u00eape cor\u00e9enne), un snack de rue tr\u00e8s consomm\u00e9 l\u2019hiver”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”85″,”block”:”rte”,”content”:”

                                      Le hotteok est un snack cor\u00e9en unique pr\u00e9par\u00e9 \u00e0 l\u2019aide d\u2019une p\u00e2te \u00e0 base de bl\u00e9 garnie de cassonade brune, de cannelle, de s\u00e9same et de cacahu\u00e8tes broy\u00e9es.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:83,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”636″,”block”:”rte”,”content”:”

                                      \"L\u2019hotteok
                                      <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”587″,”block”:”rte”,”content”:”

                                        \n

                                      • La p\u00e2te garnie est cuite sur une plaque \u00e0 cr\u00eape puis \u00e9tal\u00e9e en un large disque.<\/li>\n
                                      • Pressez la p\u00e2te avec une presse Hotteok de mani\u00e8re \u00e0 obtenir une cro\u00fbte dor\u00e9e, retournez et attendre que la p\u00e2te soit cuite.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”497″,”block”:”divider”},{“id”:”461″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le dalgona, un bonbon nostalgique”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”89″,”block”:”rte”,”content”:”

                                        Le dalgona est l\u2019un des snacks de rue les plus populaires. Il \u00e9tait particuli\u00e8rement appr\u00e9ci\u00e9 des enfants dans les ann\u00e9es 70 et 80.Pr\u00e9par\u00e9s \u00e0 base de sucre fondu et de bicarbonate de soude, les dalgona se trouvent encore de nos jours \u00e0 Insa-dong et dans la zone des grands magasins Hyundai \u00e0 Sinchon.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:87,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”637″,”block”:”rte”,”content”:”

                                        \"Le
                                        <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”588″,”block”:”rte”,”content”:”

                                          \n

                                        • Pour faire des dalgona, versez du sucre dans une louche et faites-le caram\u00e9liser sur une source de chaleur. Ajoutez ensuite une peu de bicarbonate de soude pour le faire gonfler.<\/li>\n
                                        • Versez sur une plaque de m\u00e9tal, puis pressez pour aplatir.<\/li>\n
                                        • Donnez la forme et la d\u00e9coration souhait\u00e9es \u00e0 l\u2019aide d\u2019un tampon avant qu\u2019il ne durcisse.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”496″,”block”:”divider”},{“id”:”463″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le makgeolli (vin de riz), alcool traditionnel”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”93″,”block”:”rte”,”content”:”

                                          Le makgeolli fait partie du patrimoine culturel immat\u00e9riel, dont la recette s\u2019est transmise de g\u00e9n\u00e9ration en g\u00e9n\u00e9ration.Chez la plupart des gens, le premi\u00e8re alcool traditionnel cor\u00e9en qui vient \u00e0 l\u2019esprit est le Makgeolli.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:91,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”638″,”block”:”rte”,”content”:”

                                          \"Le
                                          <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”589″,”block”:”rte”,”content”:”

                                            \n

                                          • Le Makgeolli est le plus ancien des alcools cor\u00e9ens. On ne sait pas exactement comment il a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 ; il contient environ 6-7% d\u2019alcool.<\/li>\n
                                          • Pour brasser du Makgeolli , il faut commencer par faire chauffer du riz collant, du riz non-collant, de l\u2019orge et de la farine. On laisse s\u00e9cher ce m\u00e9lange, appel\u00e9 jiaebap, puis on y ajoute du nuruk (malt) et de l\u2019eau, et le m\u00e9lange ainsi obtenu est ferment\u00e9 \u00e0 temp\u00e9rature constante.<\/li>\n
                                          • Le go\u00fbt du Makgeolli varie en fonction du m\u00e9lange (blend) : il peut \u00eatre sucr\u00e9, aigre, amer ou astringent. C\u2019est \u00e9galement une boisson pleine de saveurs et piquante. Elle est notamment appr\u00e9ci\u00e9e des fermiers qui la consomment pour se d\u00e9salt\u00e9rer.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”495″,”block”:”divider”},{“id”:”460″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le sikhye (boisson de riz sucr\u00e9e), boisson traditionnelle hivernale aux propri\u00e9t\u00e9 d\u00e9salt\u00e9rantes”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”115″,”block”:”rte”,”content”:”

                                            Le sikyhe est une boisson traditionnelle cor\u00e9enne fabriqu\u00e9e \u00e0 partir de riz gluant ou de riz normal cuit \u00e0 la vapeur, puis ferment\u00e9 dans un m\u00e9lange d\u2019eau et de malt.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:95,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”639″,”block”:”rte”,”content”:”

                                            \"Le
                                            <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”590″,”block”:”rte”,”content”:”

                                              \n

                                            • Le sikhye contient des substances qui \u00e9vitent la d\u00e9composition de la nourriture dans l\u2019organisme, ainsi que des substances anti-cancer, comme les antioxydants, ce qui permet d\u2019ajouter une valeur m\u00e9dicinale \u00e0 cette sp\u00e9cialit\u00e9 cor\u00e9enne. Il \u00e9vite \u00e9galement \u00e0 la nourriture que vous consommez de fermenter ou de se d\u00e9composer dans votre organisme.<\/li>\n
                                            • Le Sikhye contient \u00e9galement plus de fibres alimentaires que les autres boissons populaires enrichies en fibres commercialis\u00e9es aujourd\u2019hui.<\/span><\/li>\n
                                            • Enfin, le sikhye participe \u00e0 l\u2019\u00e9quilibre de votre organisme en le r\u00e9chauffant lorsque vous avez froid et en le rafra\u00eechissant lorsque vous avez chaud.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”494″,”block”:”divider”},{“id”:”464″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Sujeonggwa, punch traditionnel cor\u00e9en \u00e0 la cannelle”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”119″,”block”:”rte”,”content”:”

                                              Le sujeonggwa est \u00e9galement appel\u00e9 sujeongwa. C\u2019est un punch de fruits traditionnel cor\u00e9en au parfum unique qui provient de la saveur sucr\u00e9e du kaki m\u00e9lang\u00e9e \u00e0 la saveur \u00e9pic\u00e9e de la cannelle et du gingembre. Pour faire du Sujeonggwa, faites bouillir du gingembre dans de l\u2019eau et ajoutez-y du sucre. Laissez refroidir ce th\u00e9 au gingembre, puis ajoutez du kaki et des pignons de pin pour rehausser le go\u00fbt.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:117,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”633″,”block”:”rte”,”content”:”

                                              \"Sujeonggwa\"
                                              <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”591″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                \n

                                              • Sujeonggwa signifie fruits plong\u00e9s dans l\u2019eau. On le pr\u00e9pare g\u00e9n\u00e9ralement pour le jour de l\u2019An. Il est servi froid, comme le sikhye (boisson de riz gluant).<\/li>\n
                                              • Le Sujeonggwa est tr\u00e8s simple \u00e0 faire.<\/li>\n
                                              • Le fait de faire bouillir le gingembre et la cannelle ensemble a tendance \u00e0 r\u00e9duire leurs ar\u00f4mes, et le r\u00e9sultat risque d\u2019\u00eatre fade. Il est pr\u00e9f\u00e9rable de les faire bouillir s\u00e9par\u00e9ment et de les m\u00e9langer ensuite, pour un go\u00fbt plus prononc\u00e9.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]}]},{“label”:”Soupe\u00b7Rago\u00fbt”,”childs”:[{“id”:”528″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Seolleongtang (soupe \u00e0 l\u2019os de b\u0153uf), le plat des quatre saisons”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”142″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                Le Seolleongtang est l\u2019une des soupes les plus populaires de Cor\u00e9e, appr\u00e9ci\u00e9e des plus jeunes comme des moins jeunes tout au long de l\u2019ann\u00e9e. Pour la pr\u00e9parer, il faut faire bouillir des os de b\u0153uf, des pieds de b\u0153uf, de la t\u00eate de b\u0153uf, des visc\u00e8res, du jarret et de la poitrine de b\u0153uf. Le mot seolleongtang vient de Seonnongtang, qui signifie soupe mijot\u00e9e \u00e0 Seonnongdan. Plus tard, le mot seonnongtang s\u2019est transform\u00e9 en seolleongtang.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:140,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”641″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                \"Seolleongtang
                                                <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”592″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                  \n\t

                                                • On ajoute souvent du riz directement dans la soupe avant de la manger. Dans les restaurants, \u00e0 la demande du client, le riz est plac\u00e9 dans un bol et la soupe chaude est vers\u00e9e sur le riz pour le r\u00e9chauffer.<\/span><\/li>\n\t
                                                • Vous pouvez \u00e9galement ajouter des nouilles et des tranches de viande bouillie, et verser la soupe par dessus. Avant de d\u00e9guster, vous devrez ajouter du sel, du poivre et de l\u2019oignon vert hach\u00e9. Le seolleongtang est encore plus savoureux avec du kkakdugi (kimchi de radis) bien ferment\u00e9.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”529″,”block”:”divider”},{“id”:”531″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le sundae Gukbap (soupe au riz et au boudin cor\u00e9en), un plat populaire, \u00e9conomique et nutritif”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”205″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                  Le Sundae gukbap est une sorte de soupe qui fut cr\u00e9\u00e9e pour fournir les nutriments essentiels en une p\u00e9riode o\u00f9 la viande \u00e9tait rare.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:183,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”642″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                  \"Le
                                                  <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”593″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                    \n

                                                  • Le Sundae (boudin cor\u00e9en) est un aliment traditionnel cor\u00e9en \u00e0 base de sang d\u2019animal ; c\u2019est donc une bonne source de fer et on le consid\u00e8re comme un aliment sain et nutritif.<\/li>\n
                                                  • G\u00e9n\u00e9ralement, on met du sundae, de la t\u00eate et des visc\u00e8res de porc et du bouillon d\u2019os dans un bol et on fait bouillir. Les condiments sont servis \u00e0 part.<\/span><\/li>\n
                                                  • On peut y ajouter des crevettes sal\u00e9es ou du sel pour rehausser le go\u00fbt. Les condiments et le poivre noir sont ajout\u00e9s selon le go\u00fbt de chacun. Le kimchi \u00e0 la ciboulette cor\u00e9enne se marie tr\u00e8s bien \u00e0 cette soupe.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”530″,”block”:”divider”},{“id”:”534″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le gamjatang (rago\u00fbt d\u2019os de porc), un rago\u00fbt \u00e9pic\u00e9 qui r\u00e9chauffe quand la temp\u00e9rature baisse”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”521″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                    Le gamjatang vient de Jeolla-do, autrefois connue pour ses \u00e9levages porcins du temps des Trois Royaumes, lorsque Goguryeo, Baekje et Silla se disputaient la gouvernance de la P\u00e9ninsule Cor\u00e9enne, puis sa recette s\u2019est transmise \u00e0 d\u2019autres r\u00e9gions du pays.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:519,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”643″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                    \"Le
                                                    <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”594″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                      \n

                                                    • Cette soupe est pr\u00e9par\u00e9e avec de l\u2019\u00e9chine de porc bon march\u00e9, des pommes de terre, des l\u00e9gumes s\u00e9ch\u00e9s, des feuilles de p\u00e9rillas, des feuilles de s\u00e9same, de l\u2019oignon vert et de l\u2019ail pour aromatiser. La saveur noisette des pommes de terre, qui absorbent les ar\u00f4mes de l\u2019\u00e9chine, est tr\u00e8s agr\u00e9able.<\/li>\n
                                                    • L\u2019\u00e9chine de porc contient une grande quantit\u00e9 de prot\u00e9ines, du calcium et de la vitamine B1 ; elle est donc excellente pour la croissance des enfants, et une bonne source d\u2019\u00e9nergie pour les hommes qui ont besoin d\u2019endurance ; elle est \u00e9galement faible en calories pour le bonheur des femmes et aide \u00e0 pr\u00e9venir le vieillissement et l\u2019ost\u00e9oporose chez les personnes \u00e2g\u00e9es.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”535″,”block”:”divider”},{“id”:”532″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Yukgaejang (soupe de boeuf \u00e9pic\u00e9e), un repas nourrissant”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”209″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                      Le yukgaejang, qui existe depuis tr\u00e8s longtemps, est un plat estival tr\u00e8s nourrissant.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:207,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”644″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                      \"Yukgaejang
                                                      <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”598″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                        \n

                                                      • Cette soupe peut se manger sans accompagnement, car son go\u00fbt est riche et \u00e9pic\u00e9. Elle se marie ben avec le riz.<\/li>\n
                                                      • Chaque r\u00e9gion et chaque foyer a sa propre recette et utilise des ingr\u00e9dients diff\u00e9rents. Le Yukgaejang de S\u00e9oul ne comporte que des lamelles de poitrine de b\u0153uf, de la t\u00eate de b\u0153uf et des oignons verts.<\/li>\n
                                                      • Tous les l\u00e9gumes de saison peuvent \u00eatre ajout\u00e9s \u00e0 la pr\u00e9paration de cette soupe \u00e9pic\u00e9e.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”538″,”block”:”divider”},{“id”:”539″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Samgyetang (soupe de poulet au ginseng), pour combattre la chaleur par le feu”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”524″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                        Lorsque les temp\u00e9ratures augmentent, les gens perdent de leur \u00e9nergie. Il est alors tr\u00e8s important de refaire le plein. Le samgeytang est l\u2019un des plats les plus typiques et les plus \u00e9quilibr\u00e9s de la cuisine cor\u00e9enne.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:522,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”645″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                        \"Samgyetang
                                                        <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”599″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                          \n

                                                        • Ce plat est l\u2019un des plats pr\u00e9f\u00e9r\u00e9s des touristes \u00e9trangers.<\/li>\n
                                                        • Il est compos\u00e9 d\u2019un poulet soigneusement bouilli, farci de riz gluant, d\u2019ail, de ginseng cor\u00e9en et de jujubes.<\/li>\n
                                                        • Lorsqu\u2019ils mangent du samgyetang, les gens ont l\u2019air d\u2019avoir tr\u00e8s chaud parce qu\u2019ils transpirent beaucoup ; mais c\u2019est en r\u00e9alit\u00e9 l\u2019inverse, parce que l\u2019association de la viande tendre et de la soupe chaude a un effet rafra\u00eechissant sur l\u2019organisme.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”533″,”block”:”divider”},{“id”:”540″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Kimchi Jjigae (rago\u00fbt de kimchi), un incontournable de la cuisine cor\u00e9enne”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”527″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                          Ce plat fut cr\u00e9\u00e9 parce que les gens en avait assez de manger du kimchi cru ou du kimchi trop ferment\u00e9.On peut ajouter de la p\u00e2te de soja (\u00e0 base de f\u00e8ves de soja) ou de la pur\u00e9e de piment \u00e0 ce plat pour en relever le go\u00fbt. Il est possible de remplacer les anchois s\u00e9ch\u00e9s par du porc ou des c\u00f4telettes pour rendre le rago\u00fbt encore plus nourrissant, notamment pendant la saison hivernale.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:525,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”646″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                          \"Kimchi
                                                          <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”600″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                            \n

                                                          • Ce plat est souvent pr\u00e9par\u00e9 dans les foyers cor\u00e9ens, car il est simple \u00e0 cuisiner et les ingr\u00e9dients qui le composent sont faciles \u00e0 trouver.<\/li>\n
                                                          • On peut utiliser du porc et du thon pour pr\u00e9parer ce rago\u00fbt.<\/li>\n
                                                          • Un kimchi fra\u00eechement pr\u00e9par\u00e9 n\u2019a pas une saveur tr\u00e8s intense. Par cons\u00e9quent, il est recommand\u00e9 d\u2019utiliser du kimchi ferment\u00e9.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”536″,”block”:”divider”},{“id”:”537″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Doenjang Jjigae (rago\u00fbt \u00e0 la p\u00e2te de soja), la soupe populaire cor\u00e9enne”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”213″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                            Le doenjang jjigae est une des soupes cor\u00e9ennes les plus consomm\u00e9es.Ce rago\u00fbt est compos\u00e9 de tofu, de l\u00e9gumes, de fruits de mer et de viande, auxquels on ajoute des produits de saison pour faire varier le go\u00fbt : chilis verts l\u2019\u00e9t\u00e9, champignons \u00e0 l\u2019automne, et l\u00e9gumes frits l\u2019hiver.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:211,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”640″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                            \"Doenjang
                                                            <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”601″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                              \n

                                                            • Il est recommand\u00e9 d\u2019utiliser un pot de terre pour \u00e9viter que ce plat ne br\u00fble pendant la cuisson, et pour le conserver au chaud plus longtemps.<\/li>\n
                                                            • Le gang doenjang jjigae est une variation du doenjang jjigae, et il a un go\u00fbt plus fort que le doenjang jjigae normal. Pour faire du gang doenjang jjigae, mettez du doenjang jjigae dans un petit r\u00e9cipient en terre, placez ce r\u00e9cipient dans un pot de riz, et faites bouillir sur feu doux bri\u00e8vement avant de servir.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]}]},{“label”:”Cuisine chinoise”,”childs”:[{“id”:”554″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le jjajangmyeon (nouilles \u00e0 la sauce de soja noir), le plat de r\u00e9confort des Cor\u00e9ens”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”238″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                              Le jjajangmyeon est un plat de nouilles compos\u00e9 de nouilles saut\u00e9es, de l\u00e9gumes, de porc et d\u2019une sauce \u00e0 la p\u00e2te de soja noir. En Cor\u00e9e, c\u2019est un plat \u00e0 emporter tr\u00e8s consomm\u00e9.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:236,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”648″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                              \"Le
                                                              <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”602″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                \n

                                                              • Il existe plusieurs vari\u00e9t\u00e9s de jjajangmyeon, comme le ganjjajang, samseon jjajang, sacheon jjajang, et le jaengban jjajang.<\/li>\n
                                                              • On le sert accompagn\u00e9 de pickle de radis et d\u2019oignon.<\/li>\n
                                                              • Le jjajangmyeon est devenu populaire dans les ann\u00e9es 60, et il l\u2019est toujours aujourd\u2019hui.<\/li>\n
                                                              • Les Chinois ont un plat proche du jjajangmyeon, mais cette version chinoise est tout de m\u00eame assez diff\u00e9rente du plat cor\u00e9en.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”555″,”block”:”divider”},{“id”:”556″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Jjamppong (soupe \u00e9pic\u00e9e de nouilles et de fruits de mer), une soupe de nouilles \u00e9pic\u00e9e et savoureuse”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”242″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                Avec le jjajangmyeon (nouilles \u00e0 la sauce de soja noir), le jjamppong est un des plats les plus populaires en Cor\u00e9e. Cette soupe de nouilles \u00e9pic\u00e9e est pr\u00e9par\u00e9e \u00e0 base de fruits de mer ou de viande saut\u00e9s, d\u2019un assortiment de l\u00e9gumes et de bouillon de viande.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:240,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”647″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                \"Jjamppong
                                                                <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”603″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                  \n

                                                                • Pour faire le jjamppong, on utilise les l\u00e9gumes de saison.<\/li>\n
                                                                • On ajoute g\u00e9n\u00e9ralement dans ce plat des grosses nouilles de farine. Pour pr\u00e9parer le bouillon, on utilise du porc et des produits de la mer, comme des concombres de mer, des conques, des encornets, des calmars et des crevettes, ainsi que des oignons, des carottes, du chou et des oreilles de Judas (champignons).<\/li>\n
                                                                • Aujourd\u2019hui, le jjamppong est rouge et \u00e9pic\u00e9, mais avant les ann\u00e9es 70, le bouillon \u00e9tait transparent et le go\u00fbt assez fade.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”557″,”block”:”divider”},{“id”:”558″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le tangsuyuk, un plat de porc sucr\u00e9-sal\u00e9″,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”246″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                  Le tangsuyuk est un plat de porc sucr\u00e9-sal\u00e9. Pour faire du tangsuyuk, coupez le porc en petits morceaux de la taille d\u2019une bouch\u00e9e et assaisonnez-les de poivre noir et de gingembre. Puis, enrobez la viande d\u2019amidon de pomme de terre et de blanc d\u2019\u0153uf, et faites la frire. Pr\u00e9parez une sauce \u00e0 base de vinaigre, de sauve soja, de sucre, de l\u00e9gumes et d\u2019amidon de pomme de terre, et ajoutez-y de l\u2019ananas ou du poivron selon vos go\u00fbts. Ajoutez le porc frit \u00e0 la sauce, et faites revenir.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:244,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”649″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                  \"Le
                                                                  <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”604″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                    \n\t

                                                                  • Le tangsuyuk est devenu populaire en Cor\u00e9e lorsque les \u00e9trangers ont commenc\u00e9 \u00e0 venir dans le pays apr\u00e8s les guerres de l\u2019opium. Les Cor\u00e9ens ont invent\u00e9 ce plat de bouch\u00e9es de porcs pour les \u00e9trangers qui ne savaient pas manger avec des baguettes.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”553″,”block”:”divider”},{“id”:”552″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Kkanpunggi (poulet frit dans une sauce de piment), un poulet doux et relev\u00e9″,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”250″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                    Le Kkanpunggi est du poulet frit puis glac\u00e9 dans une sauce contenant des flocons de piment rouge, du sucre et de la sauce soja.Avec le tangsuyuk (porc aigre-doux), c\u2019est le plat chinois pr\u00e9f\u00e9r\u00e9 des Cor\u00e9ens.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:248,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”650″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                    \"Kkanpunggi
                                                                    <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”605″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                      \n

                                                                    • Fusion entre la cuisine chinoise et la cuisine cor\u00e9enne, ce plat chinois fut adapt\u00e9 avec des ingr\u00e9dients cor\u00e9ens.<\/li>\n
                                                                    • Ce plat ne n\u00e9cessite pas beaucoup d\u2019huile. Il est cuit rapidement \u00e0 feu vif pour minimiser la perte de nutriments.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]}]},{“label”:”Autres”,”childs”:[{“id”:”566″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le gungjung Topokki (g\u00e2teau de riz royal), plat de la Cour Royale”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”254″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                      Le gungjung topokki \u00e9tait un plat majeur de la cuisine royale et \u00e9tait consid\u00e9r\u00e9 comme un exemple repr\u00e9sentatif de la gastronomie cor\u00e9enne. Le gungjung topokki est un plat saut\u00e9 compos\u00e9 de garaetteok, associ\u00e9 \u00e0 divers ingr\u00e9dients, comme des pousses fra\u00eeches, des l\u00e9gumes s\u00e9ch\u00e9s, du b\u0153uf, des champignons shiitake, puis assaisonn\u00e9 de sauce soja et non de pur\u00e9e de piment.Ce plat est \u00e9galement appel\u00e9 \u00abtopokki \u00e0 la sauce soja\u00bb, pour souligner le fait qu\u2019il ne contient pas de pur\u00e9e de piment.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:252,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”651″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                      \"Le
                                                                      <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”606″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                        \n

                                                                      • Son go\u00fbt est proche de celui du japchae (nouilles transparentes saut\u00e9es). Ce plat remplace les nouilles transparentes par des g\u00e2teaux de riz, et peut se manger comme plat principal. Comme il n\u2019est pas \u00e9pic\u00e9, il peut aussi \u00eatre servi aux enfants.<\/li>\n
                                                                      • Puisque de nombreux l\u00e9gumes peuvent \u00eatre utilis\u00e9s selon les pr\u00e9f\u00e9rences de chacun, et que sa recette est tr\u00e8s simple, on peut facilement cuisiner ce plat chez soi.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”563″,”block”:”divider”},{“id”:”568″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Le gujeolpan (plateau des neuf gourmandises), un plat traditionnel cor\u00e9en color\u00e9 et \u00e9labor\u00e9″,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”260″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                        Le gujeolpan est un plat cor\u00e9en \u00e9labor\u00e9 qui comporte neuf pr\u00e9parations diff\u00e9rentes pr\u00e9sent\u00e9es sur un plateau de forme octogonale divis\u00e9 en neuf sections, dont un petit octogone central. On dit que c\u2019est un des plus beaux plats de la cuisine cor\u00e9enne, et on le sert lorsqu\u2019on a de nombreux convives ou lors des c\u00e9l\u00e9brations.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:258,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”653″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                        \"Le
                                                                        <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”607″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                          \n

                                                                        • Faites des galettes de farine rondes et fines.<\/li>\n
                                                                        • Placez ces fines galettes de bl\u00e9 grill\u00e9es au milieu du gujeolpan. Disposez huit aliments autour du centre, les uns en face des autres.<\/li>\n
                                                                        • Lorsque vous servez le gujeolpan, mettez une assiette vide \u00e0 la place de chaque convive.<\/li>\n
                                                                        • Pour d\u00e9guster, choisissez des pr\u00e9parations parmi les huit sections, mettez-les sur une galette de bl\u00e9, roulez et d\u00e9gustez en une bouch\u00e9e.<\/span><\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”565″,”block”:”divider”},{“id”:”569″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Haemul Pajeon (cr\u00eapes aux fruits de mer et aux oignons), plaisir de la saison des pluies”,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”291″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                          Pendant les journ\u00e9es estivales grises et humides, le haemul pajeon, avec sa douce odeur de beurre, est une gourmandise incontournable en Cor\u00e9e. Le pajeon est compos\u00e9 d\u2019\u0153ufs et de farine, c\u2019est pourquoi on l\u2019appelle cr\u00eape, mais il contient en r\u00e9alit\u00e9 de nombreux autres ingr\u00e9dients ; c\u2019est en quelque sorte une pizza cor\u00e9enne.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:289,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”654″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                          \"Haemul
                                                                          <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”608″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                            \n

                                                                          • \u00c9mincez les palourdes, les calmars et les crevettes, et faites-les blanchir dans de l\u2019eau. Placez-les dans un grand bol, ajoutez de la farine et mixez jusqu\u2019\u00e0 ce qu\u2019il n\u2019y ait plus de grumeaux.<\/li>\n
                                                                          • Versez la p\u00e2te ainsi obtenue dans une po\u00eale, et ajoutez des oignons verts et des fruits de mer par dessus. Faites cuire compl\u00e8tement. On peut y ajouter des \u0153ufs ou du piment rouge ou vert selon ses go\u00fbts.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]},{“id”:”564″,”block”:”divider”},{“id”:”567″,”block”:”heading”,”heading”:”h2″,”text”:”Janchi guksu (nouilles de banquet), pour faire v\u0153u de long\u00e9vit\u00e9″,”link”:””,”title”:””,”class”:””},{“id”:”295″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                            Le nom janchi guksu vient du fait que ce plat de nouilles \u00e9tait autrefois servi lors d\u2019occasions particuli\u00e8res (janchi en Cor\u00e9en), comme les mariages, les anniversaires ou les hwangap (c\u00e9l\u00e9bration du 60\u00e8me anniversaire), au cours desquels les gens souhaitent une \u00abvie aussi longue que ces nouilles\u00bb.<\/p>“,”class”:”c_base_txt07″},{“id”:293,”block”:”layout”,”layout”:”6-6″,”childs”:[[{“id”:”652″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                            \"Janchi
                                                                            <\/p>\n”,”class”:”c_img_box”}],[{“id”:”609″,”block”:”rte”,”content”:”

                                                                              \n

                                                                            • Faites cuire les nouilles juste avant de servir. Rincer-les compl\u00e8tement \u00e0 l\u2019eau froide, et \u00e9gouttez l\u2019eau pour \u00e9viter que les nouilles ne deviennent molles et collantes.<\/li>\n
                                                                            • On peut utiliser du concombre ou du kimchi comme garniture \u00e0 la place de la courgette. D\u00e9posez du b\u0153uf marin\u00e9 et saut\u00e9 au-dessus des nouilles.<\/li>\n
                                                                            • Placez les nouilles dans un bol, ajoutez du bouillon d\u2019anchois, et garnissez. Enfin, ajouter un assaisonnement \u00e0 base de sauce soja, d\u2019ail, d\u2019oignons verts, de flocons de piment, et d\u2019huile de s\u00e9same pour le go\u00fbt.<\/li>\n<\/ul>“,”class”:”c_jum_list”}]]}]}]}]}[/content-builder]