Go to Main Content Go to Footer Content

Nouvelles de l'économie

A A
  • Transformation du quartier de Magok en cité écologique exemplaire en matière de valorisation de l’eau

  • SMG 3101
    image_pdfimage_print

    S’étendant sur une surface de 3 665 mille m² (soit 16 fois plus grande que celle du parc Yeouido), le quartier Magok de Gangseo-gu est l’un des quartiers de Séoul qui ne sont pas encore développés. Il se transformera en ville pionnière en matière de recyclage de l’eau.

    Jusqu’ici, des mesures d’amélioration pour la valorisation des eaux pluviales ont été appliquées de manière fragmentaire, comme la pose de pavés perméables sur des trottoirs et le réaménagement d’aires de stationnement vétustes. Toutefois, une nouvelle phase d’aménagement permettra au quartier de Magok de se doter de nouveaux équipements de recyclage des eaux de pluie.

    Ces équipements seront le plus souvent installés sur les trottoirs et les routes ainsi que dans les parcs ou les établissements, tels que les appartements. Le quartier de Magok se veut ainsi de devenir une cité écologique exemplaire de Séoul en matière de valorisation des ressources en eau.

    D’après l’analyse effectuée par la municipalité de Séoul, le projet de valorisation de l’eau du quartier de Magok diminuera d’environ 2% des inondations sur une période de trente ans. À cela s’ajoutent d’autres avantages tels que le renflouement des nappes phréatiques, l’amélioration de la qualité de l’eau grâce à la baisse de la pollution non ponctuelle, l’atténuation de l’effet d’îlot de chaleur urbain grâce au ruissellement retardé ainsi que l’économie de la consommation d’eau grâce au recyclage des ressources aquatiques.

    Le projet est décliné en deux actions : ① renforcement des installations permettant à l’eau de pluie de percoler dans le sol, ② valorisation des eaux perdues.

    < Revêtement perméable à usage piéton, aménagement des fossés d’infiltration des eaux pluviales en bordure de route, élimination des bordurettes de la bande de plantation entre le trottoir et la chaussée >

    Les trottoirs d’une surface totale de 650 569 m2 seront au maximum revêtus de matériaux perméables dans lesquels l’eau de pluie peut s’infiltrer. Des fossés d’infiltration des eaux pluviales seront installés au bord des chaussées revêtues d’asphalte adaptées au trafic lourd.

    Les bordurettes de la bande de plantation entre le trottoir et la chaussée seront enlevées puis la bande de plantation prendra une forme creuse pour faciliter l’infiltration des eaux de pluie. Parallèlement, des puits d’infiltration et des réservoirs seront installés sous terre visant à récupérer au maximum les eaux pluviales avant que ces dernières soient versées dans les réseaux d’assainissement.

    F1_20140423_magok

    < Récupérateurs des eaux de pluie et plantes purifiantes dans les parcs et les espaces verts >

    Dans les parcs et les espaces verts, les équipements artificiels seront minimisés et ceux destinés à gérer les eaux de pluie seront installés.

    Afin de favoriser l’infiltration des eaux de pluie, la surface du sol aura une forme creuse avec un dénivelé progressif. Des récupérateurs ainsi que des plantes purifiantes comme les roseaux et les massettes du jardin de pluie contribueront à récupérer et à purifier l’eau de pluie.

    Plusieurs fossés perméables de pelouse ou de gravier installés dans le parc canaliseront les eaux de pluie. Des équipements favorisant l’infiltration des eaux de pluie dans le sol y seront également installés à distance régulière

    F2_20140423_magok F3_20140423_magok

    < Aménagement de toits verts pour atténuer l’effet d’îlot de chaleur urbain et installation de cuves de rétention des eaux de pluie >

    Afin de renforcer la capacité de réserve de l’eau de pluie, des toits verts et des cuves de rétention seront installés dans des logements collectifs. Quant aux immeubles privés, le toit vert représentera plus de 60% de la surface totale du toit. Par conséquent, le ruissellement sera retardé et l’effet d’îlot de chaleur urbain sera atténué.

    L’eau de pluie récupérée dans une cuve de rétention et sera utilisée pour l’arrosage des plantes. L’eau excédante débordera pour s’infiltrer au maximum dans le sous-sol.

    F4_20140423_magok

    < Réutilisation des eaux usées traitées et des eaux souterraines pour l’arrosage des jardins, les sanitaires et le nettoyage >

    La ville de Séoul projette de réutiliser les eaux usées traitées dans le Centre de recyclage de l’eau de Seonam et les eaux souterraines écoulées de la ligne 5 du métro de Séoul et du chemin de fer de l’aéroport d’Incheon.

    Les eaux usées traitée dans le Centre de recyclage de l’eau de Seonam seront retraitées avant d’être utilisées pour l’arrosage des jardins, les chasses d’eau des sanitaires et le nettoyage des voies du quartier de Magok.

    Ces eaux seront distribuées progressivement dès juin 2016 et seront fortement recommandées aux utilisateurs privés pour les chasses d’eau des sanitaires car elles coûtent environ 450 wons par tonne, soit une économie de 400 wons par rapport à l’utilisation des eaux distribuées actuellement.

    Les eaux souterraines écoulées de la ligne 5 du métro de Séoul et du chemin de fer de l’aéroport d’Incheon (689㎥/jour) seront utilisées pour l’entretien du lac du parc central de Magok.

    État de l’exécution du projet d’aménagement urbain de Magok

    Aperçu du projet
    – Surface totale : 3 665 000 ㎡ (le quartier de Magok et le quartier de Gayang à Gangseo-gu)
    – Durée : déc. 2007- déc. 2014
    ○ Progrès des réalisations
    – Construction des infrastructures de base comme les réseaux de distribution et d’assainissement et les routes (le taux d’exécution : 66%)
    – Attribution des terrains pour des complexes industriels et des espaces bureau & commercial
    – 16 zones de résidence avec 12 015 foyers
    1ère phase : achèvement de la construction (sep. 2011) et installation (mai 2014) de 9 zones de résidence avec 6 730 foyers
    2ème phase : achèvement de la construction (déc. 2012) et installation (juin 2016) de 7 zones de résidence avec 5285 foyers