Go to Main Content Go to Footer Content

[2013] Le mot du Maire

A A
  • Toute de la ville doit s’efforcer d’assurer de meilleurs services de garde d’enfants

  • SMG 1005
    image_pdfimage_print

    Cérémonie d’ouverture pour l’association de quartier pour la garde d’enfants

    Date : 16 mai 2013
    Lieu : Salle de réunion principale de la Mairie de Séoul

    Mesdames et Messieurs les Directeurs d’associations de quartier pour la garde d’enfants, je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue ici. Il y a de cela un mois, un enseignant d’une crèche publique à Busan a frappé des enfants. Cet incident a été largement relayé dans les médias et a suscité l’indignation et l’inquiétude de parents partout dans le pays. Grâce à vous, les directeurs d’associations de quartier, nous n’avons plus aucune raison de nous inquiéter.

    L’année dernière, j’ai visité la ville de Yokohama au Japon, qui est réputée pour la qualité de ses services de garde d’enfants. Le maire de Yokohama m’a dit qu’il n’a jamais rencontré de problème grâce aux coordinateurs de garde d’enfants, qui recommandent des crèches fiables et fournissent des renseignements aux parents.

    C’est ce que vous allez faire. Vous évaluerez la situation actuelle, les particularités, les méthodes d’enseignement et les personnalités des enseignants de chaque crèche du quartier afin de répondre aux questions des parents. J’espère également que vous serez en mesure de répondre à toute question concernant le nombre de places libres, la qualité des repas et les caractéristiques des enseignants.

    Je vous avais promis de créer deux crèches dans chaque quartier et nous avons déjà dépassé cet objectif l’année dernière. Nous sommes parvenus à augmenter largement le nombre des crèches avec seulement un quart du budget prévu en mettant en valeur les espaces inoccupés et les immeubles à logements multiples en coopération avec le secteur privé.

    Pourtant, il ne suffit pas d’augmenter le nombre de crèches. Il faut aussi prodiguer une éducation de qualité et des soins adéquats aux enfants et bien que ce soit la responsabilité des directeurs et des enseignants des crèches publiques, l’ensemble de la société doit également faire des efforts. Chers directeurs d’associations de quartier pour la garde d’enfants, vous pourrez fournir aux parents des renseignements sur les soins apportés à leurs enfants.

    Notre aide est bien modeste par rapport à la contribution que vous apportez. Je me sens même coupable d’alourdir la charge de travail des coordinateurs de garde d’enfants qui devront désormais travailler avec les directeurs d’associations de quartier.

    Malgré tout, je suis convaincu que nous ferons que ce projet qui nous aidera à préparer l’avenir de notre société sera un succès. Il y a un proverbe africain que j’aime bien : « Une mère seule ne suffit pas pour élever un enfant. Il faut d’autres enfants, d’autres adultes et même l’ensemble du village ». Je souhaite que vous puissiez mener les efforts communs pour assurer de meilleurs soins aux enfants. Merci.