Go to Main Content

Nouvelles du transport

A A
  • Séoul triple le nombre de bus électriques écologiques pour améliorer la qualité de l’air

  • SMG 340
    Séoul triple le nombre de bus électriques écologiques pour améliorer la qualité de l’air
    Bus électriques
    Station de recharge des bus électriques Intérieur d’un bus électrique

    Séoul va considérablement accélérer le déploiement des bus électriques pour améliorer la qualité de l’air, notamment par la réduction des particules et de la fumée, et pour développer un système de transport public respectueux de l’environnement. Après le lancement de 135 bus électriques au cours des deux dernières années, la ville en lancera 326 autres, soit le double du nombre initial, en 2020. Le nombre de bus électriques atteindra un total de 460 d’ici la fin de cette année. Ils seront mis en service dans l’ordre à partir de juillet.

    La ville va accélérer l’expansion des moyens de transport écologiques en adoptant certaines mesures telles que le remplacement des bus verts de taille moyenne desservant les zones résidentielles par des bus électriques. Cela permettra de répondre aux préoccupations des citoyens concernant les désagréments tels que la pollution de l’air et les particules provenant de la circulation des bus à proximité de leur domicile. Ils pourront ainsi ressentir, au quotidien, les effets positifs de la mise en place de transports publics écologiques.

    Les bus électriques ont l’avantage d’avoir un impact majeur sur l’amélioration de l’environnement. L’absence d’émission de polluants ou de gaz à effet de serre prouve qu’il s’agit d’un moyen de transport plus avancé et plus écologique qu’un bus au GNC. Les bus parcourent en moyenne 229 km par jour. C’est pourquoi les répercussions seront bien plus importantes que celles d’une voiture électrique. Les bus électriques sont également peu bruyants ou ne génèrent que peu de vibrations, ce qui améliore la qualité du trajet pour les passagers et réduit la fatigue des conducteurs, garantissant ainsi une conduite sûre.

    Avec l’introduction de nouveaux bus électriques cette année, le nombre de lignes de bus intra-urbains exploitant des bus électriques passera de 17 à 40. Les lignes ont été sélectionnées pour inclure la ligne verte qui contourne la montagne Namsan et le palais de Gyeongbokgung dans une zone de circulation verte. Le choix s’est fait en tenant compte de critères généraux, notamment que la ligne soit équipée de bornes de recharge et qu’elle se trouve dans une zone de circulation verte.

    La municipalité de Séoul prévoit de porter à 3 000 le nombre de bus intra-urbains écologiques (y compris électriques) et à 470 le nombre de navettes vertes d’ici 2025.