Go to Main Content Go to Footer Content

[2013] Le mot du Maire

A A
  • Séoul et Pékin écriront une nouvelle histoire d’amitié

  • SMG 1108
    image_pdfimage_print

    Discours lors de la cérémonie d’ouverture du 20e anniversaire du jumelage de Séoul et de Pékin

    Date : 21 avril 2013
    Lieu : National Center for Performing Arts à Pékin en Chine

    « Da jia hao ! », bonjour !

    Monsieur Wang Anshun, maire de Pékin,
    Mesdames et Messieurs les citoyens de Pékin,
    Mesdames, Messieurs,
    Je vous remercie de votre présence, malgré votre emploi du temps chargé, et je vous salue au nom des citoyens de Séoul.

    Séoul s’est jumelé avec Pékin en 1993 et les deux villes célèbrent cette année le 20e anniversaire de leur jumelage. En fait, leur relation remonte même à plusieurs milliers d’années et c’est sur cette longue histoire que nous bâtirons une nouvelle histoire d’amitié.

    J’ai lu dans les Analectes de Confucius que la force de la Dynastie Zhou résidait dans le fait qu’elle comptait de nombreuses bonnes personnes.

    C’est vrai. Dans ce contexte, Pékin et Séoul possèdent déjà une grande richesse, car les deux villes sont riches en ressources humaines, dont tous ceux qui sont présents ici en sont la preuve. Elles deviendront encore plus riches et plus belles, en apprenant l’une de l’autre et en développant leurs échanges.

    Près de 60% de la population mondiale habitent en ville. C’est cette population qui en premier s’attend à ce que les États jouent un rôle important dans la croissance durable.

    Dans un tel moment, les échanges entre Pékin et Séoul revêtent une grande signification. J’ai entendu que le gouvernement chinois se focalise également sur l’urbanisation comme l’un des enjeux pour la croissance en 2013. Je suis totalement d’accord avec cette orientation.

    Je vous remercie de tout cœur de votre accueil si chaleureux. Nous sommes venus ici avec l’Orchestre philharmonique de Séoul dirigé par le maestro Chung Myung-Whun. L’artiste chinoise Wu Wei jouera un concerto pour instrument à anches libres de la compositrice coréenne Jin Eun-suk. L’art nous apprend ainsi ce qu’est la véritable harmonie.

    Selon Confucius, l’essence de la musique réside dans le réchauffement du cœur.

    Je souhaite que ce concert extraordinaire organisé par les deux villes aide à approfondir l’amitié entre leurs citoyens.

    Je vous invite à être les témoins de leur croissance commune. Merci de votre intérêt et de votre soutien.