Go to Main Content Go to Footer Content

[2011] Le mot du Maire

A A
  • Séoul d’espoir et de solidarité

  • SMG 1154
    image_pdfimage_print

    70_공무원_111109

    Discours d’introduction lors de la réception des envoyés spéciaux résidant à Séoul

    Date : 9 novembre 2011
    Lieu : Korean Press Center, Club des envoyés spéciaux résidant à Séoul

    Chers envoyés spéciaux. Je suis ravi de vous rencontrer. Je suis Park Won-soon, maire de Séoul.

    Je suis venu aujourd’hui pour écouter vos opinions et échanger nos avis sur la politique municipale de Séoul. Je voudrais avant tout remercier M. Ito Ryoji, président du club des envoyés spéciaux à Séoul et tous les envoyés spéciaux pour avoir organisé cet événement important.

    Je pense que c’était pendant les deux mois derniers. Pendant cette période de campagne, j’ai rencontré de nombreux citoyens. La plupart espéraient des changements. Parmi ces changements, je me rappelle qu’ils souhaitaient avant tout un changement de politique, un changement du mode de communication.

    En regardant en arrière, nous pouvons constater que cette aspiration pour les changements n’est pas récente. C’est parce que l’Histoire avance toujours vers la modernité, et que nous n’arrêtons pas de tourner les pages de l’Histoire. Si je n’avais pas cru en ce mécanisme, je n’aurais pas pu prendre la décision de me présenter à l’élection. Depuis cette décision et jusqu’à aujourd’hui, je n’aurais pas pu avancer un pas sans la confiance des citoyens et de l’Histoire.

    Aujourd’hui, je compte à mon tour vous redonner cette confiance. Pendant la période de campagne, j’ai promis aux citoyens que je serai le premier maire à changer leur vie. Je demande donc, à vous les envoyés spéciaux, de me surveiller afin que je puisse tenir cette promesse jusqu’à la fin.

    Je vous promets que je mettrai en place les bases du changement. Séoul et mes chers citoyens pourront à l’avenir avoir des rêves encore plus grands.

    Chers envoyés spéciaux, je crois que le travail du maire est de transformer les rêves et les espoirs des citoyens en politique municipale. Pour cela, je commencerai par consoler et encourager la vie éprouvante des citoyens, et chercherai à comprendre leur douleur et leur plaie.

    À travers les devises telles que « Séoul, le bonheur des gens » et « Administration municipale axée sur le bien-être des citoyens », je réaliserai la « Séoul aimée par le monde entier ». Je ferai de mon mieux. J’encouragerai des organisations autonomes de la ville et je renforcerai également la communication mutuelle avec les citoyens. Grâce à une participation volontaire de la part des citoyens et à une communication interactive, je mettrai en place des coopérations au niveau de la politique municipale. Autrement dit, les citoyens de Séoul vont pouvoir participer à toutes les étapes de notre travail en tant que maîtres.

    Pour cela, la ville de Séoul et moi organiserons une structure de gouvernance conjointe à travers des réseaux d’associations et de groupes d’experts. Je mettrai les citoyens en avant du système. Je n’omettrai pas de faire refléter les propositions des citoyens dans la politique municipale.

    Chers envoyés spéciaux, je ferai des efforts pour que l’aiguille de la boussole de Séoul pointe vers les gens et je travaillerai pour réaliser une Séoul pleine d’espoir et de solidarité. Avec le budget qui a été injecté dans des travaux publics ruineux, je l’investirai dans le bien-être, l’environnement et l’éducation pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Également, tous les enfants à Séoul pourront bénéficier de la gratuité des repas scolaires à midi.

    Cela n’est pourtant pas le seul problème. Les adolescents, les personnes âgées et les femmes mariées souffrent du manque d’emplois. Séoul envisage de créer 10 000 jeunes entreprises créatives pour les jeunes. Nous allons aussi concentrer nos efforts pour créer des emplois décents et durables en mettant le « fonds social d’investissement » en place.

    Nous restaurerons le fleuve écologique Han et réaliserons une ville sécurisée contre les catastrophes naturelles que provoque le dérèglement climatique. En ce qui concerne l’industrie immobilière, la structure est dans une étape de transformation et les citoyens sont de plus en plus inquiets de la raréfaction du système jeonsei (des locations sur dépôt). Le Gouvernement métropolitain de Séoul cherchera des alternatives concrètes pour minimiser le risque posé par ce phénomène. Nous ajusterons la vitesse des réaménagements urbains pour prévenir la disparition soudaine et massive de logements et nous mettrons en place des politiques immobilières qui pourront aider les citoyens.

    La foi que j’ai en mes concitoyens et ma volonté d’avancer à leurs côtés sont mes priorités. Nous emprunterons ensemble le nouveau chemin du changement. Je serai un maire qui partagera, tel un ami, la vie difficile de ses concitoyens.

    Chers envoyés spéciaux, vous qui avez probablement fondé une famille, vous savez tous que nous ne pouvons parler d’avenir ou fonder une famille heureuse si nous avons beaucoup de dettes et jetons l’argent par les fenêtres. Il en va de même de notre budget municipal. Je l’examinerai en détail pour engager une réforme structurelle, et pour savoir si tous les projets en cours sont indispensables pour les citoyens et si ces derniers les veulent vraiment. Je réduirai ou mettrai un terme aux projets non nécessaires ou non pertinents et aux événements délaissés par les citoyens afin d’économiser notre budget. Si un projet n’est pas indispensable pour le moment, mais qu’il pouvait devenir nécessaire dans le futur, je le mettrai sous réserve pour le relancer quand cela sera nécessaire.

    Séoul augmentera l’efficacité de l’utilisation du budget. Particulièrement, les projets nécessitant une révision seront examinés dans la « Réunion d’arbitrage des projets en cours » qui décidera de la suite des projets dans les meilleurs délais. En cas d’annulation d’un projet déjà programmé, un arbitre analysera en avance les éléments de conflits et les solutions possibles pour répondre aux conflits potentiels.

    En outre, nous préparerons les indices budgétaires des comptes communaux, de notre dette et de notre santé budgétaire afin que les citoyens puissent facilement comprendre la situation financière de la ville. Ce budget sera accessible et transparent. Je vous promets que nous augmenterons la crédibilité de l’administration municipale.

    Chers envoyés spéciaux, on dit que les journalistes prévoient une nouvelle ère. J’ai vu Séoul faire des progrès et chercher le chemin de son avenir en lisant vos articles et en regardant vos reportages. Je vous invite à traiter davantage de la ville de Séoul dans les médias. Les critiques des médias sont révélatrices de l’opinion de mes concitoyens mais aussi de celle des citoyens du monde.

    Pour moi, qui ai été élu maire après avoir promis de me mettre du côté des citoyens, la communication ouverte avec tous les médias, ceux de la Corée comme ceux des pays étrangers, est très importante. Je vous demande d’être à l’avenir mes conseillers et partenaires solides concernant la politique municipale. Jusqu’à maintenant, les médias étrangers ont présenté, avec une perspective très objective, les changements et l’attractivité de Séoul dans le monde entier. Vous avez même fait découvrir des petits détails comme quelque chose de frais et de merveilleux alors qu’ils étaient passés inaperçus par les résidents qui les considéraient comme banals. Grâce à vous, les gens du monde ont développé une curiosité pour Séoul et de nombreux touristes sont venus. Toutes ces perspectives positives ont amélioré la valeur et l’image de Séoul.

    Je compte sur vous pour que Séoul devienne une ville que le monde entier souhaite visiter, où les investisseurs souhaitent investir et où les citoyens souhaitent vivre. Je voudrais solliciter votre affection et votre attention sur notre ville pour qu’elle puisse renaître avec un esprit de solidarité tout en communiquant avec ses citoyens.

    J’organiserai plusieurs événements pour pouvoir écouter les avis des envoyés spéciaux. Veuillez critiquer nos défauts et partager nos succès.

    Enfin, je voudrais encore une fois remercier M. Ito Ryoji, président du club des envoyés spéciaux à Séoul et les envoyés spéciaux pour votre attention. Merci beaucoup.