Go to Main Content Go to Footer Content

[2011] Le mot du Maire

A A
  • Rien ne vaut un débat pour rendre les citoyens dynamiques

  • SMG 1066
    image_pdfimage_print

    Cérémonie pour la création du Comité consultatif des politiques

    Date : 14 novembre 2011
    Lieu : Salle de réunion principale du bâtiment Seosomun à l’Hôtel de Ville de Séoul

    Je ne suis pas encore à l’aise quand on m’appelle Monsieur le Maire. Toutefois, vous qui êtes les meilleurs experts politiques en Corée vous m’encouragez et je voudrais vous remercier pour votre soutien. Vous êtes les représentants du monde scolaire et des associations. C’est vous, les représentants des 10 millions de citoyens de Séoul, qui allez dessiner les politiques municipales.

    Depuis mon élection, je ne cesse de dire que je ferai de Séoul une ville respectueuse des valeurs humaines où chaque citoyen est maire. Le Comité consultatif a été créé afin de concrétiser cette volonté.

    Je vous remercie d’être venus si nombreux et de si bon matin. Vous devez regretter de m’avoir élu maire, vu la convocation à cette heure si matinale. Et vous savez que c’est votre faute. Je voudrais quand même vous exprimer ma reconnaissance pour être venus si tôt pour aider les citoyens.

    Ceux qui sont réunis aujourd’hui auront des rencontres fréquentes avec nos sept départements. Ils joueront un rôle clé en ce qui concerne l’établissement des perspectives à moyen et long terme pour faire de Séoul une ville d’espoir et du bien-être. Ils sont nos partenaires.

    Pendant ma période de campagne, j’organisais des « Town meetings » dénommés « Masil, le tour d’écoute » où j’ai écouté et appris des choses très importantes. Nos concitoyens de Séoul enduraient alors une vie difficile. Ils me disaient que leur vie était en train de s’effondrer, et certains ajoutaient même qu’il ne fallait pas utiliser le mot « espoir » partout et n’importe comment. J’ai compris qu’un changement était indispensable.

    Le problème est que nous n’avons pas assez de canaux de communication entre la mairie et les citoyens. Je pense que le comité sera un des axes de l’administration et de la gouvernance coopérative. Il est important d’être avec les citoyens sur le terrain. Et ceux qui sont ici présents ont justement une compréhension précise et une vision claire du terrain. N’hésitez pas utiliser vos expériences, vos compétences et votre sagesse que vous avez acquises pendant des années d’expérience.

    Je vous accompagnerai pour élaborer des politiques et des perspectives orientées vers l’avenir. Nous allons créer divers canaux avec l’extérieur. La « Place de la communication d’informations » sera créée et la gouvernance s’appuiera sur les politiques municipales.

    Cela fait maintenant deux semaines que je suis maire, et je suis impressionné par la taille du système administratif municipal. Séoul compte 10 millions d’habitants et 20 millions de travailleurs. Les problèmes complexes et les conflits d’intérêts font partie de la ville. Une fois que nous commençons le débat, il peut y avoir des disputes, parfois farouches, entre les chefs de bureau, les responsables de service et les membres du conseil, ceux mêmes qui sont paisiblement assis devant nous. Encore une fois, il est souhaitable et important que tout le monde s’exprime librement et sur tous les sujets d’autant plus que le débat est au service des citoyens et non pas au service des intérêts personnels.

    L’évolution et la stabilité ou la réforme et la continuité, tout est indispensable. Si nous sommes capables de combiner l’imagination et la perspective des experts, l’esprit pratique de la société civile, la stabilité et la pérennité des fonctionnaires, le résultat sera un mélange idéal. La durée de mon mandat est un peu moins de trois ans, mais les politiques municipales seront planifiées pour la décennie à venir. Vous préciserez les grandes lignes et je travaillerai selon vos consignes.