Go to Main Content Go to Footer Content

Nouvelles du transport

A A
  • Retrait de licence d’un chauffeur de taxi après avoir été sanctionné trois fois en deux ans pour le refus de prise en charge d’un client

  • SMG 1588
    image_pdfimage_print

    Afin d’améliorer le service des taxis, la ville de Séoul a décidé d’alourdir les sanctions que les chauffeurs encourent en cas de non-respect des règles liées au transport de personnes tels que le refus de prise en charge d’un client, la prise en charge d’une tierce personne pendant une course, ou de tarif illicite.

    En cas de refus de prise en charge d’un passager, le conducteur de taxi encourt désormais 200 000 wons d’amende lors de la première violation constatée sur une durée de 2 ans, 400 000 wons d’amende et 30 jours de suspension de sa licence lors de la deuxième violation et 600 000 wons d’amende et le retrait définitif de sa licence lors de la troisième violation. En ce qui concerne les compagnies de taxi, des sanctions seront appliquées en fonction du nombre de véhicules en exploitation et du nombre de violations constatées. Ils peuvent encourir l’arrêt de leur activité comme sanction maximale.

    Si une compagnie de taxi confie un taxi à une personne non-titulaire d’une carte professionnelle de conducteur de taxi, sa licence sera révoquée. Afin d’améliorer les conditions de travail des chauffeurs de taxi, la ville de Séoul appliquera, dès le 1er octobre 2016, une amende de 10 millions de wons et la révocation de la licence à l’encontre des compagnies qui imputent à leurs chauffeurs les frais d’essence ou les coûts liés à un accident de voiture à trois reprises en l’espace d’une année.