Nouvelles politiques clés

  • Résultats après un an de projet de communauté de quartier de la ville de Séoul et les choses restant à faire

    SMG 2150
  • Un an après la mise en place de communautés de quartier, la ville de Séoul a organisé, en vue d’établir une stratégie régulière et d’examiner l’orientation du projet, un forum de présentation et de discussion publique avec 200 participants.

    La première partie « Concert des débats » a offert divers spectacles : débats, expositions, représentations, etc., montrant que tout le monde peut participer aux projets de quartier « faciles et amusants ».

    □ « Maman d’arc-en-ciel » est une troupe de théâtre amateur composée de femmes au foyer. Initialement créée par les parents des crèches de l’arrondissement de Gangbuk-gu, elle s’est orientée naturellement vers des activités communautaires partagées avec les enfants. Avec des pièces de théâtre créatives, notamment « Le miroir de mamie », et des objets fabriqués par elle-même, elle fait la tournée des crèches de la région.

    □ « Changsin-dong Radio Derm » est une émission radio créée par quelques habitants de Changsin-dong, quartier des usines textiles. Avec « Toto », « Aller ensemble », « La femme de Dongdaemun », « La reine », etc., les femmes d’âge moyen renouent le lien avec les habitants du quartier. Alors que la plupart des communautés composées de femmes au foyer tournent autour des sujets « enfants » et « famille », celle-ci mène une activité permettant la réalisation de soi.

    □ Démarrée avec la rénovation de vieilles maisons de Samseondong-1ga, quartier désigné pour le projet de gestion de l’environnement de l’habitat, l’entreprise de quartier « Le menuiser du coin » a été le germe dans la dynamisation de ce « quartier de longévité » Avec un atelier du menuiser associé aux projets de rénovation de logements, elle contribue non seulement à la création d’emploi de séniors, mais aussi à la réanimation du réseau des habitants autour d’un café de quartier. Le jour de l’évènement, une chaise fabriquée par l’entreprise elle-même a été présentée pour en faire un don.

    □ La communauté « Yaechan-gil » a réussi à implanter au sein du quartier la culture des jeunes des zones commerciales. Les jeunes de vingtaine d’années dirigent ce groupe en créant diverses activités partagées avec les commerçants, les jeunes artistes et les habitants, telles que l’école du quartier, les spectacles culturels, les festivals du quartier, etc. Le jour de l’évènement, ils ont démontré l’histoire de leur quartier et ont exprimé ce que représentait le quartier à leurs yeux.

    □ « Le quartier des lecteurs » est un book café dirigé non pas par les « activistes du quartier » mais par les « femmes au foyer bénévoles ». Créé cette année, il n’est pas encore très connu auprès des habitants mais mène diverses activités outre que le café, telles que les cours, les festivals, etc., en tant qu’espace communautaire du quartier. L’évènement était l’occasion de discuter sur l’orientation du book café et son autonomie autour de boissons.

    □ « IPPENHAUS » de Sinjeong-dong, Yangcheon-gu, propose des directions à prendre pour les communautés de quartier afin de résoudre les problèmes liés à l’absence de communication, tels que les troubles du voisinage dues au bruit entre les étages dans de grands immeubles. Son dernier projet « Partager les pots de fleur » a attiré une attention particulière, permettant d’établir la communication avec les voisins du dessous à l’aide de pots de fleur faits par les enfants à partir de bouteilles en plastique. A Séoul où 58% des habitants se logent dans de grands immeubles, des actions s’avèrent nécessaires pour créer des activités communautaires au sein d’immeubles.

    □ « Sogeum-gil » de Yeomri-dong, autrefois une rue à éviter, a retrouvé la sécurité grâce au projet « Design anti-crime ». L’amélioration environnementale a été accompagnée de la création de plusieurs communautés dont « Le gardien de Sogeum », afin d’assurer à long terme la sécurité du quartier.

    La deuxième partie « Débats publics », quant à elle, a été l’occasion d’ouvrir un débat passionné entre les membres du Comité de la Communauté de quartier, les activistes du quartier et le député de la ville de Séoul, au sujet de l’orientation future du projet de communauté de quartier qui a un an. Un autre débat a également été organisé entre 200 personnes constituées d’habitants, de communautés d’habitants et de responsables de la ville de Séoul.

    La ville de Séoul accorde beaucoup d’importance à la politique de « rétablissement de la communauté de quartier » qu’elle mène depuis 2012, qui consiste à rétablir la valeur humaine oubliée ainsi que les réseaux de confiance, et verse cette année une aide de 22,2 mille millions de wons pour 22 projets.