Go to Main Content

Nouvelles politiques clés

A A
  • Protégeons-nous du pire et évitons le niveau 3.

  • SMG 163

    Chers citoyens de Séoul,
    Je suis le maire par intérim Seo Jeong-hyup.

    Le 23 août à minuit, le nombre de cas confirmés à Séoul était de 2 889, soit 140 de plus que la veille. De minuit à 14 heures, ce même 23 août, 40 nouveaux cas confirmés supplémentaires ont été enregistrés. Désormais, nous comptons plus de 100 nouveaux cas confirmés par jour depuis environ une semaine. Tous les cas confirmés proviennent de différents canaux de transmission, ce qui nous rend particulièrement vigilant quant à la seconde vague.

    Au regard des cas confirmés au cours des six derniers jours, on constate que 23,3 % ont plus de 65 ans et 22,3 % sont incertains quant à leur voie d’infection, soit environ une personne sur quatre. Le nombre d’infections collectives a considérablement augmenté, passant à 11 au cours de cette même période.

    Pour éviter le pire des scénarios, à savoir le passage au niveau 3 de la distanciation sociale, le Gouvernement métropolitain de Séoul va mettre œuvre, avec plus de détermination, des mesures spécifiques.

    <Recensement complet des participants au rassemblement public du 15 août et de ceux qui ont visité le lieu ; application rigoureuse de la loi pour leur faire passer les tests de dépistage jusqu’au 26 août>

    Tout d’abord, le GMS procédera au recensement complet des participants au rassemblement public du 15 août et de tous ceux qui se sont rendus sur place afin de coordonner tous nos efforts pour leur faire respecter l’ordre de passer les tests dans un délai de trois jours jusqu’au 26 août.

    Dans la soirée du 21 août, le GMS a obtenu auprès du Département central de lutte contre les catastrophes la liste des 10 576 personnes qui se seraient rendues à proximité de la porte de Gwanghwamun le 15 août dernier pendant plus de 30 minutes. À l’exception des doublons, le nombre de cibles réelles de l’enquête est de 6 949 personnes. Actuellement, 1 000 fonctionnaires des gouvernements autonomes mènent une enquête de recensement exhaustive. Le 22 août, près de 80 % de l’enquête était terminée. 1 622 personnes (29,3 %) du groupe cible ont passé le test de dépistage. 17 personnes se sont révélées positives et 1 400 sont négatives.

    De plus, on a recensé 1 299 cas inaccessibles ou refus de passer les tests. Une fois l’enquête complémentaire terminée, le GMS collaborera avec l’Agence de la police nationale coréenne pour gérer ces cas avec rigueur en effectuant des visites sur place afin de faire respecter la loi.

    Par ailleurs, le GMS va mettre en place le dépistage anonyme, comme celui effectué lors des infections collectives parties des clubs d’Itaewon, afin d’encourager les gens à se faire dépister. Les personnes concernées doivent en principe laisser leurs informations personnelles. Toutefois, si une personne ne souhaite pas révéler son identité, il lui est possible de recevoir le résultat du test en ne laissant que son numéro de téléphone. Tous les participants du rassemblement public du 15 août ainsi que toutes les personnes qui se sont rendues à proximité du lieu du rassemblement doivent passer un test de dépistage dans un centre de dépistage du centre de santé communautaire dans un délai de trois jours, d’ici le 26 août.

    Si une personne ne passe pas le test de dépistage, elle devra payer le montant total de ses frais médicaux si elle s’avère positive. Si cette personne provoque une contamination, elle sera tenue pour responsable et devra payer les frais de désinfection.

    Deuxièmement, 2 093 personnes de l’Église de Sarang Jeil ont été dépistées. Parallèlement à l’augmentation du nombre de personnes testées, le nombre de cas confirmés diminue, mais le GMS suivra de très près la situation, car cette église a été à l’origine d’une contamination collective dans tout le pays. Au cours de l’enquête épidémiologique, en collaboration avec le Département central de lutte contre les catastrophes, le Centre de contrôle des maladies et l’agence de la police nationale coréenne, le GMS a obtenu la liste de tous les membres de la congrégation, des personnes ayant participé au service religieux, des personnes ayant pris un repas et passé la nuit à l’église, ainsi que le plan de l’assemblée publique du 15 août et son compte-rendu. Le Département central de lutte contre les catastrophes dirige l’analyse des données en collaboration avec le ministère public, la police et le GMS. Nous veillerons à ce que les personnes récemment identifiées sur la liste soient dépistées le plus rapidement possible. Le GMS s’efforce également d’obtenir les preuves nécessaires pour engager ultérieurement des poursuites judiciaires.

    Aujourd’hui, le GMS effectue lui-même le suivi de 3 500 églises. Pour les églises qui organisent des services religieux en face à face, le GMS appliquera des mesures administratives strictes, notamment l’interdiction de rassemblement et engagera des poursuites judiciaires.

    <Tolérance zéro pour 12 types d’installations concernant plus de 50 000 établissements utilisés par des grands rassemblements…ordre d’interdiction de rassemblement en cas d’infraction>
    Troisièmement, le GMS appliquera la tolérance zéro pour les 12 types d’installations utilisées par un grand rassemblement. Ces installations ne sont pas des installations à haut risque qui ne devraient pas être fermées mais elles doivent toutefois suivre l’ordre de restriction de rassemblement car elles représentent un risque.

    Il s’agit des 58 353 établissements utilisés par un grand rassemblement, dont les établissements d’enseignement privés (moins de 300 étudiants), des restaurants (plus de 150 m2), des parcs aquatiques, des cinémas et des salles de spectacle. Avec la fermeture des installations intérieures à haut risque et la mise en place du niveau 2 de distanciation sociale, le risque de voir les installations privées, qui sont étroitement liées à la vie quotidienne des citoyens, utilisées par un grand rassemblement devient plus élevé.

    Jusqu’à présent, le GMS a uniquement pris des directives administratives relatives aux infractions des règles de désinfection compte tenu des difficultés de survie de la population. Cependant, face à une situation critique, la ville a pris la résolution d’empêcher la propagation du COVID-19 en renforçant temporairement l’efficacité de l’ordonnance administrative.

    À partir de demain, le GMS et les gouvernements autonomes procéderont à une inspection des lieux et ordonneront une interdiction de rassemblement de deux semaines en cas d’infraction. Compte tenu de la gravité de l’infraction et de la volonté d’améliorer la situation, une inculpation immédiate et une amende pouvant atteindre 3 millions de wons peuvent également être encourues. Si un cas confirmé est signalé, le versement d’indemnités pourra être ordonné.

    <Le port du masque devient obligatoire à partir de minuit aujourd’hui comme principe de base de la désinfection dans la vie quotidienne>

    Quatrièmement, le port du masque est obligatoire à partir du 23 août à minuit. Tous les citoyens de Séoul doivent porter un masque à l’intérieur et à l’extérieur, par exemple lors d’un concert qui rassemble un grand nombre de personnes, à l’exception de certaines situations inévitables comme le fait de manger.

    La plupart des citoyens de Séoul se montrent déjà coopératifs et sont habitués à porter un masque. Effectivement, nos concitoyens sont obligés de porter un masque lorsqu’ils utilisent les transports publics depuis le 13 mai et ils ont parfaitement respecté cette règle. Nous espérons que ces consignes obligatoires favoriseront la prise de conscience et la promesse sociale que le port d’un masque est la base de la désinfection quotidienne pour chacun d’entre nous.

    Cinquièmement, le GMS ne ménagera aucun effort pour garantir la disponibilité de lits dans les hôpitaux. Nous entretenons des relations de coopération étroite avec le gouvernement central dans la gestion de l’équipe d’intervention d’urgence pour la disponibilité de lits dans les hôpitaux de la zone métropolitaine de Séoul.

    Des centres de soins supplémentaires seront mis en place dans trois lieux, dont l’auberge de jeunesse de Mullae-dong, l’Institut de défense de la langue coréenne à Icheon et un établissement public situé à Gyeonggi, avec 900 lits. Suivront ensuite l’auberge de jeunesse de Namsan, le Centre national d’entraînement coréen à Taereung, le KEMPUS (Campus de la Korea Electric Power Corporation) et l’Académie des pompiers d’Eunpyeong avec 765 lits.

    Chers citoyens de Séoul, nous sommes actuellement confrontés à la seconde vague de la pandémie dans notre pays. Si la situation perdure, nous ne pourrons que relever les mesures de distanciation sociale au niveau 3, ce qui paralysera l’économie et la société. L’économie publique déjà en crise sera confrontée à un effondrement plus grave.

    Ces mesures sont inévitables pour prévenir des crises permanentes plus importantes. Le GMS a mis en place la tolérance zéro et l’obligation de porter un masque malgré les désagréments occasionnés aux citoyens et aux chefs d’entreprise.

    C’est le moment de prendre une mesure audacieuse et ferme pour maintenir la réactivité et la transparence, les deux grands principes de notre ville pour lutter contre l’épidémie.

    Le GMS a adopté ces mesures avec beaucoup de réticence dans la mesure où elles causeront des désagréments à ses citoyens. Le scénario le plus défavorable dans lequel le niveau 3 de distanciation sociale sera mis en œuvre ne pourra être évité qu’avec la coopération constante et active de tous les citoyens. Nous demandons instamment à nos citoyens de bien vouloir coopérer et de participer à cet effort.

    Nous vous invitons à vous efforcer de contrôler votre vie quotidienne et vous abstenir de tout échange en face à face, notamment en évitant de sortir et de vous rencontrer les uns les autres. Merci.