Historique de l’administration

De la dynastie Joseon à la seconde république

Dynastie Joseon (Haseongbu) – Axée autour du roi Gojong
  • Titre : Hanseongbu
  • Entités administratives : 5 bu, 47 bang – cenre (8 bang), est (12 bang), ouest (11 bang), sud (11 bang), nord (10 bang) ※ Les limites de la ville se situaient à 4 km des remparts
  • Population : environ 200 mille
  • Organisation : Panyun (Maire), jwayun, wuyun (Adjoints au Maire), jusa, seogi (employé de bureau)
  • emplacement : actuel bâtiment des télécommunications coréennes, 100, Sejong-ro, Jongno-gu
Période coloniale (Gyeongseongbu)
  • Titre : Gyeongseong
  • Entités administratives : 1911 – 5 bu, 8 myeonje / 1914 – 186 dong(洞), jeong (町), tong (通), chacun dirigé par les bureaux locaux de l’est, de l’ouest, de Yongsan et du nord. / 1943 – suppression des bureaux locaux, retour à l’ancien système de juridictions, 7 gu (Jongno-gu, Jung-gu, Yongsan-gu, Dongdaemun-gu, Seongdong-gu, Seodaemun-gu, Yeongdeungpo-gu)
  • Population : 988 357명(1944) Coréens 824 976, Japonais 158 619
  • Organisation : 8 gwa (section urbaine),  15 gye (Département des affaires générales, Département d’assistance sociale, Département d’hygiène publique, Département des travaux publics, Département de l’approvisionnement en eau, Département du recouvrement de l’impôt)
  • Emplacement : installation dans le bâtiment actuel de l’Hôtel de Ville en octobre 1926
※L’extorsion de l’Empire Japonais et le boom démographique ont mis la nation à rude épreuve. Pour beaucoup, l’objectif principal était alors de survivre. La ville continua à de développer sans réglementation ni planification urbaine.
Régime militaire américain (Séoul « ville libre »)
  • 15 août 1946: Déclaration de la Charte de Séoul et réorganisation des instances gouvernantes
  • Imitation de la Charte de l’indépendance des États-Unis
  • Titre : Gyeongseongbu  → Séoul ville libre
  • OTitre rganisation : maire, chef de l’administration, 8 départements / Département de gestion publique, Département de police, Département de lutte contre les incendies, Département de l’éducation, Département des projets publiques, Département de la santé publique et de l’hygiène. / Sous la supervision directe du maire, il y avait un conseil, un comité des parcs, un comité de planification urbaine, et un comité des autorisations
  • Élus par les citoyens : officier de justice, gestionnaire des finances, auditeur financier

※ Les États-Unis et une instance gouvernementale Coréenne
gouvernaient Séoul ensemble, de manière chaotique en raison du manque
d’expérience administrative.

La Première République (1948-1960)
  • 17 nov 1948: déclaration d’une « loi provisoire sur l’administration locale » (durée de validité 5 mois)
  • 4 nov 1949: législation et déclaration des « Lois sur l’administration locale »
  • Titre : Communauté urbaine de Séoul
  • Mise en place des réglementations : conseil municipal
  • Organisation : maire, adjoint au maire, 7 départements, 34 services, 114 département des affaires internes, département des finances, département de l’éducation, département des constructions, département des entreprises, département social, département de police
La 3ème République (1960-1961)

Le premier maireélu, Kim Sang-don, entre en fonction.

Kim s’est engagé à ①prévenir le gaspillage du budget de la ville, à ②prévenir tout détournement de fonds par les employés municipaux et à ③un traitement rapide des problèmes. Kim a démission suite au coup du 16 mai, après avoir lutté contre les problèmes de confiance concernant les affaires municipales de la ville de Séoul.

De la 3ème République à nos jours

Amélioration du statut juridique de Séoul

Un acte sur les mesures spéciales de l’administration de la communauté urbaine spéciale de Séoul est entré en vigueur en 1962 afin d’améliorer le statut juridique de Séoul, ainsi que le statut des employés municipaux, en séparant la ville des lois d’arrondissement susmentionnées qui plaçaient Séoul sous la direction du ministre des Affaires Intérieures.

Amélioration du statut juridique
  • La communauté urbaine spéciale de Séoul est placée sous la supervision directe du premier ministre.
  • Le maire de Séoul devient un poste gouvernemental privilégié
  • Le maire de Séoul peut signaler ses affaires lors de la réunion du Cabinet.
Amélioration du statut des employés municipaux
  • Les statuts du directeur général pour la planification et la coordination, du directeur de bureau et du chef de secteur augmentent d’un échelon
  • 1 Adjoint au Maire, 7 Bureaux, 34 sections, 114 services virent leur statut élevé et étendu conformément à la nouvelle loi applicable.
※L’adoption de cette nouvelle loi représentait un changement de paradigme radical pour l’administration de Séoul 

  • Le maire de Séoul devenait ministre d’état, ce qui lui permettait de participer au développement des politiques relatives à la ville de Séoul.
  • Un délégation absolue donnait à Séoul le pouvoir exécutif sur la répartition du travail, la planification, l’aménagement et la réglementation.
  • Le regroupement des tâches similaires, la séparation de la planification et de la gestion, et l’augmentation du statut des organismes de soutien augmentaient la capacité exécutive.

Evolution de la circonscription administrative

1945

8 gu, 268 dong

1949
  • L’arrondissement de Séoul atteint 268,353㎢, soit deux fois plus qu’au moment de l’indépendance
  • Des modifications des arrondissements si et do et des noms gu et gun, de localisation, et de zones juridiques concernaient 45 ri-arrondissemnts comprenant Sungin-myeon, Dokdo-myeon, Eunpyeong-myeon, et Siheung-gun, et Dong-myeon de Goyang-si, province Gyeonggido. Seongbuk-gu fut aouté aux huit arrondissements existant, faisant un total de neuf arrondissements.
1963
  • Seoul intègre 5 gun et 84 arrondissements ri
  • superficie 595 50㎢, population 2,59 million 8 mille 993
1973
  • Gupabal-ri, Jingwannae-ri, Jingwanoe-ri of Goyang-gun, Gyeonggi-do sont intégrés à Séoul
  • superficie 605,33 ㎢
  • Gwanak-gu, Dobong-gu (9→11 arrondissements gu)
1975

Gangnam-gu (11→12 arrondissements gu)

1977

Gangseo-gu (12→13 arrondissements gu)

1979

Eunpyeong-gu, Gangdong-gu (13→15 arrondissements gu)

1980
  • Guro-gu, Dongjak-gu (15→17 arrondissements gu)
  • la population atteint 9,2 million
1988

Songpa-gu, Jungrang-gu, Nowon-gu, Seocho-gu, Yangcheon-gu (17→22 arrondissements gu)

1995

Gangbuk-gu, Geumcheon-gu, Gwangjin-gu (22→25 arrondissements gu)

Situation actuelle
  • superficie : 605,25㎢, population 10,464 million
  • arrondissement : 25 gu, 424 services autonomes
  • Organisation : Maire, Adjoint au Maire, 1 sil, 5 centres, 8 bureaus, 113 départements, 3 bureaux des projets, 40 services, 30 institutions directes

Séoul a ordonné à la transition

1945

Organisations 20 Départements (1 Sevice18 Départements 1Centre) 86 Bureaux affiliés

  • ’46 responsables administratifs (adjoint au maire)
  • ’48 création du bureau de police
1955

7 Bureaux 31 Départements 61Bureaux affiliés

1966

1 Service 10 Bureaux 44 Départements 85 Bureaux affiliés

  • ’62 deux adjoints au maire
1979

4 Divisions 16 Bureaux 1 Bureau central 88 Départements 1 Centre 77 Bureaux affiliés

  • ’69 création du centre de formation des employés municipaux
1985

1 Service 1 Groupe 2 Divisions 11 Bureaux 1 Bureau central 86 Départements 1 Centre 1 Bureau central 54 Bureaux affiliés

  • ’81 : 1 adjoint au maire (ministre délégué) - création du centre général de la construction
  • ’82 : Changement de nom des bureaux et départements
1990

1 Service 2 Divisions 15 Bureaux 1 Bureau central 8 Services 85 Sections 1 Centre 3 Bureaux centraux 65 Bureaux affiliés

  • ’88 création du bureau de protection de la famille
  • ’89 : Suppression du groupe de préparation olympique / Création du bureau de la vie des citoyens, du bureau de la culture et du tourisme, et du bureau des logements / Centre de projet de la distribution de l’eau, centre de construction du métro
1995

2 Services 1 Division 12 Bureaux 1 Bureau central 3 Services 67 Départements 1 Centre 4 Bureaux centraux 66 Bureaux affiliés

  • ’91 Le bureau de la police devient indépendant sous la forme de la Police métropolitaine de Séoul
  • ’92 Création du centre de projet de nettoyage de la ville
  • ’93 – suppression du bureau de vie des citoyens, du bureau de l’état providence, et du bureau de l’environnement et des espaces verts
  • création du bureau de l’environnement
  • ’95 création du centre de gestion de la sécurité des installations municipales (centre général des constructions→service)
2000

3 Adjoints au maire 3 Services 8 Bureaux Divisions 63 Départements 3 Autorités 77 Bureaux affiliés

  • ’98 Rationalisation de l’organisation par la suppression et le regroupement des services, bureaux et départements   (16 sil·, bureaux, centres → 11sil, bureaux)
2005

3 Adjoints au maire 1 Service 12 Bureaux Division 1 Groupe 68  Départements 3 Autorités 74 Bureaux affiliés

  • 2003 création du bureau des financesㆍAssistance aux politiques (4)
  • 2005 : Création du bureau de la Ville Verte / Une organisation de secours(1)
2006

3 Adjoints au maire 1 Service 12 Bureaux Divisions 1 Groupe 68 Départements 3 Autorités 75 Bureaux affiliés

  • Création de la caserne de pompiers de Seodaemun (1.1)

1er Conseil Municipal (5 septembre1956)

Conseillers   47

※ Mandat : étendu de trois à quatre ans

민주당19명 시민당17명 무소속17명 한독당1명

2ème  Conseil Municipal (22 décembre1960)

Conseillers   54

※ Le coup d’état du 16 mai 1961 dissout le conseil

민주당40명 농민회1명 자유당1명 무소속5명


3ème Conseil Municipal (8 juillet 1991)

Conseillers    132

민자당103명 민주당22명 무소속2명 신민당1명

4ème Conseil Municipal (12 juillet1995)

Conseillers    147

※ Les élections du maire de Séoul et des chefs d’arrondissement gu sont réalisées simultanément

민주당130명 민자당17명


5ème Conseil Municipal (1er juillet 1998)

Conseillers    104

민주당80명 한나라22명 무소속1명 자민련1명

6ème Conseil Municipal (9 juillet 2002)

Conseillers    102

한나라당86명 민주당8명 열린우리당7명 민주노동당1명


7ème Conseil Municipal (1 juillet 2006)

Conseillers    106

한나라당86명 민주당8명 열린우리당7명 민주노동당1명

8ème Conseil Municipal (1 juillet 2010)

Conseillers    114

한나라당102명 열린우리당2명 민주당1명 민주노동당1명