Go to Main Content Go to Footer Content

Actualité du maire

A A
  • Message du Nouvel An 2020

  • SMG 132
    image_pdfimage_print

    Message du Nouvel An 2020
    Une étape cruciale préfigurant un changement majeur

    – Une ligne de départ équitable garantie par le Gouvernement Métropolitain de Séoul –

    1. Nous traversons une période de transition importante.

    Après avoir tourné la page 2019, nous avons accueilli 2020.
    L’économie et le bien-être public ne nous ont pas été favorables.

    L’économie coréenne perd son moteur de croissance.
    La croissance des conglomérats axée sur les exportations a atteint ses limites.
    La compétitivité de l’industrie manufacturière diminue au fil des jours et les entreprises indépendantes ne tiennent plus qu’à un fil.

    Avant d’en avoir prendre conscience, nous avions commencé à tomber dans le piège des pays développés.
    C’est un résultat naturel causé par l’absence de technologie de base et la faiblesse des sciences fondamentales.
    Une fois de plus, nous sommes confrontés aux défis d’un faible taux de natalité et du vieillissement qui auront des répercussions économiques et sociales soudaines.

    Cela ne doit pas cesser.
    Nous avons besoin d’un changement majeur qui permettra de relancer l’économie et le bien-être public.

    2. Les raisons de la vie difficile

    Rétrospectivement, notre économie a été confrontée à une crise au cours des vingt dernières années.
    Les citoyens devaient supporter une vie difficile, malgré un RNB par habitant de 34 000 USD et le classement mondial à la 13e place sur l’échelle de la compétitivité nationale.
    Pourquoi cela ?

    Les augmentations de salaire sont en fait limitées, et s’accompagnent d’une augmentation spectaculaire du prix de l’immobilier.
    Quels que soient nos efforts, ils ne garantissent pas un avenir brillant pour nous et nos enfants.
    Le loyer des logements, les dépenses d’éducation privée et les intérêts des prêts sont actuellement très élevés et nous empêchent de rêver de l’avenir.
    Si le pays est riche, ce n’est pas le cas pour les citoyens.
    Quelle est l’essence de ce problème ?

    Les avantages de la croissance économique que nous avons réalisés ensemble n’ont pas été distribués de façon égale à chacun.
    La cause profonde de la détérioration du bien-être public réside dans l’inégalité économique et dans la polarisation de la richesse.

    3. La crise repose sur « les inégalités ».

    Chers citoyens de Séoul et chères familles,

    « Il y a un intérêt ajouté aux inégalités ».
    Un garçon né dans la pauvreté grandit en devenant un jeune homme pauvre qui devient un homme d’âge moyen appauvri, puis un vieil homme pauvre.
    Une personne qui commence sans maison se retrouve dans une petite maison louée, puis dans une maison exiguë exigeant le versement d’un loyer mensuel.

    Les inégalités des revenus et les écarts de propriété dans la vie quotidienne se transmettent.
    Notre société a atteint un point critique d’inégalités et d’injustice.
    Il n’y a plus d’espoir pour notre société si nous ne corrigeons pas la cause profonde responsable de la permanence de la polarisation et des inégalités.

    Allons-nous rester un « vieux pays dont la croissance s’est arrêtée » ou devenir un « nouveau pays porté par une énergie nouvelle » ?

    Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins.
    Nous devons trouver une nouvelle voie sans plus tarder.

    4. Votre « ligne de départ » est-elle équitable ?

    On compare souvent la vie à un marathon.
    Le temps qu’il faut pour atteindre sa destination dépend des valeurs poursuivies, de l’envergure personnelle et des efforts consentis.
    Cependant, si un marathon semble juste, c’est parce que la ligne de départ est la même.

    Un changement majeur qui relance l’économie et le bien-être public doit commencer sur une « ligne de départ équitable ».

    Séoul fera le premier pas.
    Séoul a décidé d’utiliser toutes les ressources économiques solubles pour donner une « ligne de départ équitable » aux citoyens.

    5. Nous garantirons une « ligne de départ équitable » aux jeunes.

    Pour la première fois dans l’histoire de Séoul, la ville a prévu un budget étendu inégalé de 40 000 milliards de wons.
    Séoul accordera la priorité à l’investissement dans l’avenir des jeunes.
    Les jeunes sont le pouvoir de demain grâce auquel notre société avancera.
    Cependant, quelle est la réalité pour notre jeune génération ?
    La jeune génération se débat avec les frais de subsistance et le loyer mensuel, sans parler des préparatifs pour l’emploi, car elle est liée par les hypothèques.

    Séoul sera aux côtés des jeunes.
    Séoul aidera les jeunes à prendre espoir et à ne pas désespérer grâce à une « ligne de départ équitable ».

    Séoul a fortement multiplié le nombre de bénéficiaires de l’Allocation Jeunes à 100 000 pour donner à plus de jeunes l’occasion de rêver.
    Séoul soutiendra également 45 000 jeunes entassés dans des chambres en rez-de-jardin, des chambres sous les toits et des goshiwons et qui ont du mal à payer leur loyer mensuel en leur accordant une aide mensuelle de 200 000 wons pendant dix mois.

    6. Nous soutiendrons les lignes de départ des jeunes mariés avec des « foyers ».

    « Un homme pauvre n’a pas de terre où creuser un trou. »

    Ce sont les mots de Jeong Do-jeon de la dynastie Joseon qui déplorait la paupérisation de la population et qui a tenté de réformer le régime foncier.
    Quelle est la situation aujourd’hui, six cents ans plus tard ?

    Le « foyer » se trouve au centre d’une structure de polarisation sociale.
    Le « foyer » constitue le facteur majeur qui fait obstacle à une ligne de départ équitable.
    Dès lors qu’un foyer est devenu une « marchandise » spéculative et non « un lieu où vivre », il est devenu un fardeau et une source d’angoisse.

    Une réalité dans laquelle le mariage et la naissance sont reportés parce que deux personnes amoureuses ne peuvent pas se payer une maison ensemble.

    C’est incontestablement une tragédie.
    C’est sans aucun doute une souffrance.

    C’est pourquoi la ville de Séoul s’efforce de réaliser de grands changements.
    En 2020, Séoul va considérablement étendre l’aide au logement pour les jeunes mariés.
    Tous les couples de jeunes mariés disposant de moins de 100 millions de wons de revenus communs, à l’exclusion de ceux qui ont la possibilité d’acheter une maison par eux-mêmes, recevront une aide de la ville.

    La construction et la fourniture de logements locatifs publics, dans lesquels la ville a investi environ 1 000 milliards de wons par an au cours des huit dernières années, se poursuivront l’année prochaine.
    Dans deux ans, Séoul possédera environ 400 000 logements locatifs publics, soit 10 % de l’ensemble des ménages de la ville.
    Ces logements seront utilisés tout d’abord pour assurer la stabilité résidentielle des classes vulnérables à faible revenu. Mais en fin de compte, le pays ne devrait-il pas fournir des logements à tous ceux qui en ont besoin, y compris la classe moyenne ?
    Certes, le droit au logement qui est garanti par la loi doit s’appliquer.

    Nous sommes convaincus que la stabilité du logement est la première étape, et qu’elle constitue une opportunité pour la stabilité familiale et l’expansion de la consommation, l’investissement et l’innovation, et le cycle vertueux de la croissance.

    7. Séoul va lancer la mise en place du « Système National de Copropriété » immobilier.

    Séoul ira plus loin.
    Il est maintenant temps de créer une « société dans laquelle l’effort, et non la terre, est respecté ».
    Le caractère invincible de l’immobilier doit prendre fin.
    La « république immobilière » qui est entachée de revenus non gagnés ne peut que mener notre économie à la catastrophe.
    J’ai proposé la mise en place d’un « Système national de copropriété » qui rachète complètement les revenus immobiliers non gagnés et les bénéfices de développement pour permettre aux générations futures et à chacun de profiter des avantages.

    Séoul va créer et développer dans un premier temps un fonds de copropriété immobilière (provisoire).
    La propriété immobilière publique sera étendue grâce au rachat des revenus non gagnés et des bénéfices de développement et elle sera proposée aux entreprises et aux particuliers ayant besoin de terrains et de bâtiments à bas prix.
    Dans le même temps, les fonds seront utilisés pour l’offre de logements locatifs publics afin de concrétiser le droit au logement des citoyens et d’améliorer considérablement la qualité de vie.

    En outre, il faut améliorer le système d’annonce publique des biens immobiliers.
    Séoul créera un « Centre de soutien pour l’annonce publique des prix de l’immobilier »
    pour s’assurer que les prix de l’immobilier annoncés publiquement se rapprochent des prix de la municipalité.
    En outre, la ville coopérera activement aux questions essentielles liées aux obligations d’estimation des prix annoncés publiquement par les districts autonomes et par le gouvernement central ayant une autorité substantielle.

    8. Une « ligne de départ chaleureuse », le début d’une prise en charge complète.

    Chers citoyens de Séoul et chères familles,
    Au cours des huit dernières années, Séoul a augmenté le budget de l’aide sociale avec la conviction qu’investir dans les personnes constitue le véritable point de départ d’une « ligne de départ équitable ».
    En 2020, le budget de l’aide sociale de Séoul a connu une hausse de 12 000 milliards de wons pour la première fois dans l’histoire de la ville.

    L’aide sociale n’est ni gratuite, ni un gaspillage.
    C’est la forme d’investissement la plus puissante qui peut générer les plus grands bénéfices au monde.
    C’est un investissement dans les personnes, un investissement dans l’avenir.

    Les plus grandes tâches de l’ère qui menace notre avenir sont le faible taux de natalité et le vieillissement.
    La voie à suivre pour résoudre le problème du faible taux de natalité est la responsabilité de la nation en matière de garde d’enfants, d’éducation et de soins.
    Qui voudrait avoir un enfant à une époque plus dure pour les mères que pour les pères, à une époque où il semble que personne ne protège vos arrières ?

    C’est pourquoi Séoul a pris une décision.
    Séoul a pris la décision de faire le plus important investissement de la ville dans la grossesse, l’accouchement, la petite enfance et la garde d’enfants.
    Le plus grand changement a lieu dans la garde d’enfants.
    Un centre communautaire Kium (garderie après l’école) sera créé dans chaque quartier pour mettre en place un système dans lequel nos enfants pourront jouer et apprendre à leur guise après l’école.
    Cela permettra d’alléger le fardeau de la garde des enfants pour les femmes et les familles.
    Le soutien aux couples infertiles et les allocations familiales seront également encouragés.
    Grâce à la concentration des investissements de Séoul, le taux de fréquentation des garderies publiques et nationales par les habitants de Séoul connaîtra une percée de 45 %.

    Nous veillerons à ce que le destin tragique de « Kim Jiyoung, née en 1982 » ne se reproduise pas à Séoul.
    Nous veillerons à ce que les femmes soient libérées de la garde d’enfants et des soins familiaux afin de leur permettre d’acquérir de l’expérience et de maîtriser leur destin.
    Je crois que la consolidation de ce bien-être peut permettre d’atteindre une structure cyclique vertueuse d’innovation, de croissance et de distribution.

    9. Séoul créera la ligne de départ des « fruits du futur ».

    En plus d’une ligne de départ équitable, Séoul s’efforcera de créer les « fruits de l’avenir ».

    C’est ici que j’ai annoncé l’an dernier que Séoul allait devenir l’une des cinq premières villes de création de start-ups.
    Au cours de l’année dernière, Séoul a fait de nombreux efforts pour soutenir les start-ups innovantes qui seront le nouveau moteur de croissance de notre économie.
    Nous avons généreusement offert des espaces, des investissements et un soutien au marché en fonction besoins des entreprises et des jeunes start-ups innovatrices.

    Heureusement, il y a eu beaucoup de fruits récoltés et d’évaluations positives.
    Dans les principaux incubateurs d’entreprises innovantes, notamment à Hongneung, Yangjae et Yeouido, des espaces d’affaires de 24 000 m2 ont été ajoutés et des installations communes ont été mises en place pour faciliter et accélérer la commercialisation des produits des entreprises et les start-ups innovantes.

    La ville a soutenu le lancement d’environ 140 entreprises à l’étranger par le biais de l’IR et de l’appui aux marchés étrangers, et est devenue un banc d’essai pour plus de 200 entreprises.
    Le nombre croissant d’entreprises mondiales qui s’installent dans la ville s’est accompagné du lancement des accélérateurs mondiaux.

    Toutefois, le chemin qui reste à parcourir est encore long.
    En 2020, Séoul fera un pas de plus avec la certitude que la création de l’écosystème massif et innovant de Séoul est l’avenir de notre économie.
    Cette année, Séoul continuera d’augmenter les investissements dans les nouvelles industries de l’avenir et de revitaliser la grappe d’entreprises innovantes.
    Nous soutiendrons activement les start-ups et la R&D de nouvelles industries telles que les services de tourisme culturel, les contenus numériques, l’IA, les sciences biomédicales et les technologies de pointe, sur les six nouvelles bases industrielles de convergence à Yangjae, Hongneung, Magok, Sangam et Guro G-Valley.
    Nous allons promouvoir les principales villes universitaires de Séoul en tant que bases de start-up pour devenir un leader dans la création d’un écosystème de start-ups innovantes.
    Nous promettons de faire de Séoul non seulement un champion dans la création des fruits du futur, mais aussi un champion de la nation.
    Nous allons créer une ville tolérante dans laquelle tous les jeunes talents pourront relever le défi des start-ups et obtenir un effet de jaillissement au lieu d’un effet de ruissellement.

    Le 7 janvier, je serai présent au CES 2020 à Las Vegas aux États-Unis.
    Ce sera pour nous un point de départ pour le lancement de start-ups à l’étranger et nous nous efforcerons d’attirer les investissements étrangers et les fruits de l’avenir.

    10. La révolution de 10 ans de Séoul devient la norme en Corée.

    Aujourd’hui, notre société est victime du chaos de la division, du conflit et de l’antagonisme.
    Nous ne pouvons pas aborder un nouvel avenir avec une opposition inconditionnelle et une politique qui puise ses racines dans la haine et l’animosité.
    Les milieux politiques doivent travailler ensemble pour remédier à l’injustice et aux inégalités.

    À une époque où le désir national s’intensifie, nous voici arrivés au moment idéal, parfait pour corriger les inégalités.
    J’espère que les élections générales qui approchent permettront de cerner l’essence des inégalités et de l’injustice de notre époque et de trouver une solution à ces problèmes.

    Une ligne de départ équitable nous aide à rêver d’espoir.
    Tout le monde à Séoul part de la même ligne de départ pour atteindre un objectif.
    Séoul prendra le départ en apportant des changements majeurs pour relancer l’économie et le bien-être public.

    Malgré les limites sur les plans du pouvoir et des finances, nous continuerons à conduire d’autres gouvernements locaux en relevant de nouveaux défis et expériences en formant un système de coopération avec le gouvernement central.

    Chers citoyens de Séoul et chères familles, ma réponse a toujours été, et sera toujours, les « citoyens ».
    Quant à moi, Park Won-soon, j’ai 10 millions de citoyens à mes côtés.
    Et j’ai une famille encourageante de fonctionnaires de Séoul.
    Les huit dernières années ont été placées sous le signe du bonheur grâce à vous tous.
    Grâce à vous, Séoul est devenue une ville de premier plan.

    Je continuerai à m’efforcer de mener à bien la « révolution de 10 ans qui change la vie des citoyens ».
    Cette révolution de 10 ans deviendra l’étendard de la Corée.
    Je m’engagerai dans cette voie avec les citoyens.
    Je vous remercie.