Go to Main Content

Nouvelles de la culture et du tourisme

A A
  • Limitation des heures de visite au village Hanok de Bukchon

  • SMG 377

    Limitation des heures de visite au village Hanok de Bukchon

    Afin de minimiser les perturbations et de garantir le droit à la vie privée des habitants du village Hanok de Bukchon, la ville de Séoul et l’arrondissement Jongno viennent d’annoncer huit « Mesures pour la minimisation des perturbations et la protection des habitants du village Hanok de Bukchon » (titre provisoire), qui seront appliquées à partir de juillet.

    Les huit principales mesures sont : ① l’introduction d’ « horaires d’ouverture au public », ② l’accompagnement des touristes en groupe par des guides professionnels, ③ la désignation du quartier comme une zone de surveillance du stationnement illégal des bus touristiques, ④ l’augmentation de la fréquentation de collecte de déchets et du nombre de personnel de nettoyage, ⑤ la sollicitation à l’augmentation du nombre de toilettes publiques, ⑥ l’installation de panneaux indiquant les comportements interdits, ⑦ la formation de guides touristiques, et ⑧ la formation du personnel de gestion par des habitants locaux.

    Tout d’abord, des heures d’ouverture au public seront appliquées dans la zone touristique autour de la rue Bukchonro-11-gil, fréquentée par un grand nombre de touristes. La zone sera ouverte de 10 h 00 à 17 h 00 du lundi au samedi, interdisant ainsi l’entrée des touristes trop tôt le matin ou trop tard dans la nuit. La zone sera fermée aux touristes le dimanche.

    En deuxième lieu, les visiteurs en groupe seront obligés d’être accompagnés d’un guide professionnel, qui sera chargé de les faire suivre des consignes et respecter une certaine étiquette de bonne conduite touristique (interdiction d’entrer dans les maisons individuelles, de jeter des déchets, etc.). Les groupes de touristes sans guide seront accompagnés des agents de gestion (guides du quartier) qui seront formés par la ville.

    En troisième lieu, les principales entrées du village seront désignées comme « zone de surveillance intensive contre le stationnement illégal de bus touristiques ».

    En quatrième lieu, le village sera désigné comme « zone de nettoyage intensif ». Le nombre de collectes de déchets passera de deux à trois fois par jour. En dehors des heures de travail d’agents d’entretien, deux personnes chargées du nettoyage assureront un service permanent.

    En cinquième lieu, afin de résoudre le problème des personnes qui urinent dans la rue, la ville envisagera d’augmenter le nombre de toilettes publiques et de « toilettes partagées » qui s’élève actuellement à 70.

    <Toilettes partagées>
    Ce sont des toilettes situées dans des établissements culturels et touristiques notamment les ateliers, les galeries et les musées, et qui sont ouvertes au public. Ce système a été introduit pour remédier au manque de toilettes dans le quartier Bukchon. Le village Hanok de Bukchon compte actuellement 58 toilettes partagées. Les établissements participants pourront marquer leur nom sur le plan du quartier, et distribuer des annonces publicitaires au Centre d’informations touristiques du village Bukchon.

    En sixième lieu, des panneaux indiquant les comportements interdits aux touristes – faire du bruit, jeter des déchets, prendre des photos non-autorisées, entrer dans des maisons sans autorisation, uriner dans la rue, etc. – seront installés dans deux endroits avant la fin de l’année. De plus, une campagne de sensibilisation auprès des touristes sera menée par les habitants locaux.

    En septième lieu, les guides touristiques du secteur privé ainsi que du secteur public seront formés sur les heures d’ouverture, les comportements interdits ainsi que les punitions, pour que les visiteurs puissent recevoir toutes les informations lors de leur visite.

    En dernier lieu, une équipe de surveillance du village Hanok de Bukchon sera créée avec la participation des habitants. Elle sera chargée d’interdire l’entrée des touristes en dehors des heures d’ouverture, et de sensibiliser les touristes à respecter les consignes.