Go to Main Content

Nouvelles des échanges internationaux

A A
  • Le professeur de l’Université du Shandong en Chine a fait un don de 1 000 masques pour rendre la faveur

  • SMG 406

    La semaine dernière, 1 000 masques sont arrivés à la Division des politiques touristiques de Séoul avec une lettre provenant de l’Université du Shandong en Chine.

    Les cinq boîtes qui sont arrivées à Séoul au bout de trois semaines contenaient des masques soigneusement emballés.

    L’expéditeur était le professeur Kong Haiyan de l’Université du Shandong.

    Le professeur Kong a assisté en septembre 2018 à la « 7e Conférence mondiale du tourisme de l’UNWTO » tenue à Séoul, et a eu un infarctus aigu du myocarde. Cependant il a pu échapper à la mort grâce aux mesures prises en toute urgence.

    « Je pense que j’ai pu survivre malgré cet accident, parce que j’étais à Séoul », affirme le professeur Kong, qui est reparti en Chine deux semaines plus tard, rétabli grâce aux efforts du personnel médical et des responsables de Séoul. « Pour moi, Séoul est une ville de chance. Je garde de très bons souvenirs de la Corée », a-t-il ajouté.
    La lettre montre également à quel point il remercie les responsables de la ville.

    Dans la lettre, le professeur Kong déclare : « En 2018, l’amour chaleureux que j’ai reçu de la part de Séoul s’est gravé dans mon cœur, et j’ai continué à réfléchir comment je pourrais rendre cette faveur.

    Ce n’était pas facile de trouver des masques en Chine, mais je vous les envoie avec l’espoir qu’ils pourraient aider ceux qui sont en difficulté à cause du COVID-19. »

    Puis, il a conclu : “Comme un hiver froid est toujours suivi d’un chaleureux printemps, le virus passera et un avenir plus beau nous attendra. »

    De plus, sur la boîte avec le masque, on a pu lire la phrase «幸福安康 , 共待花开 (Je vous souhaite le bonheur, la paix et la santé, et j’espère que nous allons fleurir ensemble) ».

    • Contenu de la lettre
    Lettre adressée aux collègues de l’Organisation du tourisme de Séoul,

    Chers amis de Séoul,
    Je vous donne mes nouvelles par cette lettre.

    Je réalise le poids de l’amitié dans la crise, et des salutations qui traversent la mer (à distance) ajoutent de la chaleur.

    La situation en Chine s’améliore petit à petit.
    Dans la lutte contre le virus, les efforts du gouvernement et du peuple ont produit certains effets, et le taux d’augmentation du nombre de patients a progressivement diminué.

    Nous travaillons à domicile.
    Les cours universitaires sont donnés en ligne, et le travail et la vie continuent sans grande difficulté.
    Ne vous inquiétez pas pour ma santé.

    J’ai beaucoup pensé à Séoul quand j’ai entendu la nouvelle sur la progression du virus en Corée.

    La affection chaleureuse que j’ai reçue en Corée a toujours été gravée dans mon cœur.
    J’ai continué à réfléchir comment je pourrais rendre cette faveur.

    Ce n’était pas facile de trouver des masques en Chine, mais j’ai pu acheter 1000 masques et je vous les envoie.

    Si vous en avez besoin de plus, j’aimerais vous aider tant que je peux.
    Et, si vous pouvez contacter les personnes qui m’ont aidé à ce moment-là, veuillez leur passer mes meilleures salutations et bénédictions avec les masques.

    Comme un hiver froid est toujours suivi d’un chaleureux printemps, le virus passera et un avenir plus beau nous attendra.
    J’espère que je revisiterais cette ville de chance avec plein d’hibiscus, et que je vous retrouverai à Weihai, Shandong.
    Lorsque des lettres s’échangent, les montagnes et la mer se relient et l’amitié devient éternelle.
    Chers mes collègues en Corée

    Je vous souhaite le bonheur, et j’espère que nous allons fleurir ensemble

    6 mars 2020
    Université du Shandong (Weihai)
    Kong Haiyan