Go to Main Content Go to Footer Content

[2014] Le mot du Maire

A A
  • Le plus proche voisin est mieux que des parents éloignés

  • SMG 894
    image_pdfimage_print

    Date : le 23 juillet en 2014 Lieu: La Mairie de Séoul
    Séoul-Tokyo cérémonie de signature d’un accord sur la coopération entre Séoul-Tokyo

     Bonjour à tous! Je suis PARK Won-soon, Maire de Séoul. Monsieur le Gouverneur de Tokyo Yōichi masuzoe (舛 添 要 一), et Messieurs les membres du gouvernement métropolitain de Tokyo, vous êtes les bienvenus à Séoul. C’est un plaisir de vous recevoir. Je vous souhaite encore la bienvenue dans notre ville.

    Séoul et Tokyo sont très proches à moins de deux heures et demie en avion. Nous disons souvent : « Faire un Aller – retour à Séoul est plus court que faire un voyage domestique au Japon ». Mais nous avons attendu si longtemps, c’est-à-dire 18 ans, pour que M. le Gouverneur et MM. les représentants en tant que délégation de villes jumelées puissent venir à Séoul. Je vous remercie beaucoup de votre visite.

    De nos jours, le monde est dans une période de transition « de l’ère de l’État à celle de la ville ». A l’ère de la mondialisation, l’État ne peut pas résoudre tout seul les problèmes sociaux et environnementaux mondiaux. “Le président édicte la règle et le maire les met en application.” Cela signifie que le maire a un rôle important pour résoudre les problèmes urbains et doit être un acteur efficace. Bien que le pays ait une frontière, la ville n’a pas de frontière. Désormais nous arrivons à résoudre les problèmes urbains dans l’ère de la mondialisation à l’aide de coopérations entre les villes.
    Ceci est particulièrement important pour l’Asie d’Est-Nord. Avec les défis qui nous attendent, nous devons marcher sur la route de la prospérité commune. Séoul et Tokyo doivent avancer d’un pas en exerçant une conscience citoyenne mature. Nous devons cultiver l’avenir ensemble en même temps que réfléchir sur le passé, en toute honnêteté. Je pense que la municipalité et la ville vont ensemble, tous réaliser.

    Nous somme dans l’ère de la ville, l’ère du citoyen. Nous somme également à l’ère du «Local to Local, People to People». Les échanges entre les régions, entre les personnes à travers les frontières nationales, sont plus que jamais réalisés activement.
    La ville s’efforce de rendre une vie sûre et prospère a l’ensemble de ses citoyens et les liés entre eux comme un tissu à l’intérieur et l’extérieur du pays. Les Métropoles font face à divers problèmes dans la société – la sécurité, l’épuisement de l’énergie, la pollution, les problèmes de circulation, la protection sociale, etc. Toutes ces questions sont difficiles à résoudre pour une ville seule.
    Les régions métropolitaines confrontées aux mêmes problèmes se rencontrent les uns les autres et se partagent des solutions pour trouver une direction de développement, ce qui explique pourquoi les villes échangent et coopèrent entre elles afin de définir une orientation issue de leurs échanges.

    Aujourd’hui, Séoul et Tokyo vont signer un accord de coopération pour essayer de résoudre ensemble ces problèmes urbains. C’est dans ce but que le maire de Séoul et le gouverneur de Tokyo qui signent cet accord, pour assurer la sécurité et le bonheur des citoyens. Les deux villes vont continuer à rechercher et apprendre les points forts de chacun tout en partageant les expériences et les systèmes mis en place pour réduire le nombre d’essais et d’erreurs rencontrées. Tout cela pour la mise en œuvre d’une politique efficace.

    Un proverbe japonais dit: ” Le plus proche voisin est mieux que des parents éloignés (遠 く の 親 類 よ り 近 く の 他人)”. En Corée, il y a un mot « un voisin comme son cousin» signifié, un voisin très proche et fidèle, je pense que cette signification est la même que celle du proverbe japonais. Nous sommes désormais des ” voisins comme un cousin”, nous devons construire un pont entre Séoul et Tokyo, pour ensemble, échanger et coopérer. Je souhaite qu’à travers ce pont, nous rencontrerons beaucoup de succès en nous aidant les uns les autres.
    Monsieur le Gouverneur de Tokyo Masuzoe et Messieurs les représentants du gouvernement métropolitain de Tokyo, soyez les bienvenus à Séoul et avec l’espoir d’un développement collaboratif entre Séoul et Tokyo, je vous remercie.