Go to Main Content

Nouvelles des échanges internationaux

A A
  • Le maire de Séoul propose aux villes internationales de créer une « Organisation mondiale pour une réponse commune aux maladies infectieuses »

  • SMG 160

    Le 2 juin 2020, le gouvernement métropolitain de Séoul (GMS) a organisé une réunion en ligne des maires dans le cadre du Sommet mondial CAC 2020, auquel participaient les maires de 42 villes internationales. Le maire Park Won Soon a prononcé son discours principal « Proposition de Séoul pour surmonter les crises urbaines à l’ère de la pandémie ». Il y a présenté la « S-quarantaine », le savoir-faire de Séoul en matière de contrôle et de prévention des maladies, et a suggéré la création d’une organisation des villes pour une réponse commune aux maladies infectieuses. Le nom provisoire de l’organisation est « Cities Alliance Against Pandemic » (CAAP). Elle deviendra la première organisation mondiale de gouvernements municipaux dans le domaine des maladies infectieuses. La proposition vise une réponse préventive aux pandémies, comme le COVID-19, et la mise en place d’un modèle de réponse aux pandémies applicable à toutes les villes membres dans le monde entier.

    Le maire de Séoul, Park Won Soon, ainsi que les maires d’autres villes ont prononcé la « Déclaration de Séoul », après avoir convenu du projet de créer le CAAP (nom provisoire) et de leur rôle au sein de l’organisation. La déclaration de Séoul présente des concepts clés, comme la détection précoce et la réponse préventive aux maladies infectieuses, le partage des informations sur les maladies infectieuses et les pratiques communes entre les gouvernements municipaux, le soutien rapide des ressources humaines et matérielles pendant les crises de maladies infectieuses, les échanges entre les villes pour mettre en place les intervenants professionnels afin de répondre aux maladies infectieuses, et la libre circulation et le soutien des activités économiques entre les villes pour surmonter les crises socio-économiques.
    Seúl NoticiasSeúl Noticias
    Le maire Park Won Soon a présenté le concept et la pratique de la « S-quarantaine » utilisée pour répondre à COVID-19 en trois phrases clés : rapidité, transparence et innovation ; leadership en accord avec le gouvernement central ainsi que citoyenneté avisée démontrée par la distanciation sociale et le port de masques ; et solidarité et coopération de la communauté internationale.

    Depuis la conférence, le GMS a lancé la plateforme en ligne Cities Against COVID-19 (CAC) pour partager les politiques de contrôle et de prévention des maladies ainsi que le savoir-faire du GMS à la demande d’autres villes internationales. Le GMS s’attend à ce que le Sommet global mondial CAC 2020 en tant que conférence en ligne devienne une dynamique forte pour renforcer la capacité des gouvernements municipaux à répondre aux maladies infectieuses.

    Le maire Park Won Soon a déclaré : « Les maladies infectieuses ne font pas de distinction entre les pays ou les populations ; les épidémies peuvent survenir n’importe où et se transmettre largement dans n’importe quelle mégalopole ». Il a ajouté : « Je propose la création d’une organisation regroupant des villes internationales pour permettre une divulgation transparente de l’information et un soutien rapide des ressources humaines et matérielles fondé sur la solidarité et la coopération. Je pense qu’elle deviendra une organisation nécessaire pour l’ère post-coronavirus. Le GMS déploiera tous ses efforts pour collaborer avec les villes internationales afin de garantir des environnements urbains sûrs pour les citoyens du monde ».


    Déclaration de Séoul

    Notre présent
    Nous vivons à l’ère des villes. Celles-ci sont actuellement confrontées à une crise. Avec l’épidémie mondiale du COVID-19, la vie des citoyens est menacée et l’existence même des villes est en jeu. Les villes offraient un lieu de naissance et d’épanouissement de la civilisation, mais elles sont désormais porteuses de risques et de dangers. Dans chaque ville, nous nous efforçons de résoudre notre tâche commune qui est de surmonter cette crise causée par le coronavirus.
    Témoins de la transmission mondiale du COVID-19, nous avons réaffirmé le fait que les virus ne connaissent ni frontière ni population et qu’ils sont très infectieux dans les grandes concentrations urbaines.

    Notre vision
    Notre objectif est de construire des villes où les citoyens puissent mener une vie saine et sûre, sous réserve de réactions rapides et d’une prévention approfondie des maladies infectieuses. Nous trouverons la clé pour lutter contre une maladie infectieuse lorsque les villes du monde entier concevront ensemble avec précision un manuel de contrôle des maladies, mettront en œuvre des mesures de prévention organisées et renforceront les capacités des habitants de la ville à lutter contre les maladies infectieuses en s’appuyant sur le système de santé publique bien placé tout en partageant les expériences accumulées de chaque ville.

    Notre solidarité
    Nous convenons que la solidarité et la coopération entre les gouvernements municipaux est le moyen le plus efficace de répondre à une maladie infectieuse. Aujourd’hui, lors de la réunion des maires des villes contre le COVID-19 (CAC) du Somment glbal 2020, nous partageons les mesures de lutte contre les maladies infectieuses et souhaitons en fin de compte construire une ville saine grâce à une coopération inébranlable entre les villes.
    Une voie inconnue est sur le point de s’ouvrir devant nous. Ce chemin nous mènera vers un monde où nous devrons apprendre à vivre avec les virus. Il n’est certainement pas aisé, mais nous pensons que ce n’est qu’en avançant ensemble que nous pourrons explorer cette voie en toute sécurité.

    Proposition pour la création d’un réseau interurbain
    Conscients d’un accord général sur la nécessité d’une solidarité de ville à ville, nous souhaitons mettre en place un réseau interurbain permettant d’obtenir des réponses conjointes rapides aux maladies infectieuses émergentes afin de :

    1. Détecter une maladie infectieuse à un stade précoce et coopérer à des réponses préventives.
    2. Partager des informations sur une maladie infectieuse avec les villes partenaires et agir pour une pratique commune.
    3. Fournir un soutien en ressources humaines/matérielles aux villes partenaires en cas de survenue d’une maladie infectieuse.
    4. Coopérer dans le cadre des échanges interpersonnels pour former des personnels spécialisés dans la lutte contre une maladie infectieuse.
    5. Réduire les obstacles aux déplacements et aux activités économiques entre les villes afin de surmonter les crises socio-économiques causées par une maladie infectieuse.

    2 juin 2020