Nouvelles politiques clés

  • La vision d’avenir de Séoul pour 2030 : « Une ville des habitants heureux, de la communication et du respect »

    SMG 1857
  • La vision d’avenir de la ville de Séoul qui sera la critère ultime de valeur dans la gestion urbaine durant 20 années à venir a été enfin décidée, après deux jours et une nuit de discussion entre les habitants : « Une ville des habitants heureux, de la communication et du respect »

    Suivant l’exemple des autres métropoles qui affichent leur propre vision d’avenir comme « Green, Greater » de New York et « Sustainable World-City » de Londres, la ville de Séoul a désormais, elle aussi, une vision pour 2030 qui guidera la ville dans la résolution des problèmes et dans la prise d’élan.

    « La communication et le respect » sont en soi des valeurs suprêmes de la ville qui inspireront les objectifs fixés pour 20 prochaines années, tels que « la qualité de vie », « la compétitivité de la ville », « l’identité de Séoul », « la durabilité de la ville », etc.

    Finalement, cela exprime c’est le souhait des habitants, a déclaré la ville de Séoul, de faire de leur ville une ville où « on est heureux » en atteignant les objectifs fixés pour 2030 basé sur la communication et le respect.

    Dans ce cadre, la ville de Séoul a annoncé le 26 septembre le « Plan de Séoul 2030 : Plan (projet) urbain de base » contenant les objectifs et les stratégies pour réaliser la vision d’avenir de Séoul, à l’issu d’une longue discussion entre les spécialistes et les habitants.

    Le Plan de Séoul 2030, le plan suprême d’après la loi, présente les directions d’évolution qui seront suivies par la ville de Séoul. Non seulement il propose les directions fondamentales à suivre dans l’élaboration de plans de l’ensemble des secteurs et dans l’établissement de politiques ultérieures, mais il affectera grandement la vie des habitants.

    La particularité de ce plan urbain repose sur le rôle des habitants devenu plus important dque dans le passé. Ainsi, les plans stratégiques seront établis par les habitants eux-mêmes sur les sujets clés directement liés à la vie des habitants et des rapports de surveillance seront publiés chaque année sur l’ensemble des processus de réalisation.

    Ce plan se différencie des précédents puisqu’il a été élaboré pour la première fois « avec la participation des habitants » à chaque étape d’élaboration, pour être à la hauteur des yeux des habitants.

    Une autre particularité du Plan de Séoul 2030 est le changement de priorité. En effet, il s’agit ici d’un plan des stratégies sur les sujets directement lies à la vie des habitants plutôt qu’un plan urbain de base sur les espaces.

    Le Plan de Séoul 2030 est ainsi composé du « Plan sur les 5 principaux sujets » pour réaliser la vision d’avenir de Séoul « une ville des habitants, de la communication et du respect » proposée par les habitants eux-mêmes, et du « Plan des espaces » ayant le même objectif. Les sujets globaux tels que le renforcement de la compétitivité internationale, la réduction des déséquilibres entre les régions, etc., trouvent un équilibre avec les sujets détaillés touchant directement à la vie des habitants tels que les affaires sociales, la culture et le transport.

    Les cinq principaux sujets ont été sélectionnés au cours de plusieurs débats intenses au sein du « Groupe d’habitants participants pour le Plan de Séoul” », basé sur les devoirs proposés en toute priorité pour les 20 ans à venir. 17 objectifs et 58 stratégies ont été ensuite fixés pour atteindre ces objectifs.

    Le premier sujet est « Une ville humain, solidaire et sans discrimination ». Son processus de réalisation sera surveillé au moyen de cinq critères mesurables comprenant « le taux du salaire minimum » et « le taux de l’éducation à vie ».

    Le deuxième sujet est « Une ville internationale de l’emploi et du dynamisme ». Son processus de réalisation sera surveillé au moyen de trois critères mesurables comprenant « le taux d’emploi » et « le taux de la classe créative ».

    Le troisième sujet est « Une ville culturelle avec l’histoire vivante ». Son processus de réalisation sera surveillé au moyen de trois critères mesurables comprenant « le taux de satisfaction culturelle » et « le nombre d’établissements culturels ».

    Le quatrième sujet est « Une ville sure où l’on peu respirer ». Son processus de réalisation sera surveillé au moyen de trois critères mesurables comprenant « le taux de zones isolées du service de parc » et « le taux d’augmentation des victimes décédés ».

    Le cinquième sujet est « Une ville où le logement est stable et où le transport es commode ». Son processus de réalisation sera surveillé au moyen de trois critères mesurables comprenant « le taux de logements locatifs publics » et « le taux d’équilibre entre le nombre de logements et le nombre d’activités professionnelles.