Go to Main Content Go to Footer Content

Nouvelle de l'Environnement / Énergie

A A
  • L’ambition de Séoul : devenir le meilleur en recyclage :

  • SMG 2756
    image_pdfimage_print

     

    Le projet annoncé par la ville de Séoul le 22 dernier concerne principalement l’amélioration du système de collecte des déchets recyclables des maisons individuelles et des immeubles de petite taille, ainsi que la coopération entre les grands centres de distribution et les écoles. A travers ce projet, la ville de Séoul prévoit d’augmenter les taux de recyclage et de réutilisation des déchets de Séoul jusqu’à 66 % d’ici 2030, par rapport à 45,9 % actuellement en 2013.

    Les « points de recyclage » pour garantir un revenu stable aux personnes âgées

    A Séoul, 13 mille personnes âgées fouillent les rues parfois dangereuses pour récupérer les papiers et cartons. Avec 8 heures de travail par jour, elles gagnent à peine 400 mille wons.

    Pour remédier cela, la ville de Séoul se lance dans le projet « Points de recyclage » qui consiste à déposer les bacs à déchets recyclables dans les parkings publics, sur les terrains libres ou dans les aires de jeux dans des créneaux horaires fixes afin que les habitants peuvent y jeter le papier, les bouteilles en plastique, la ferraille, etc.

    La collecte de ces déchets sera effectuée par les personnes âgées vivant de cette activité et le montant payé par les entreprises sociales spécialisées en recyclage leur sera versé. Le projet « Points de recyclage » permettra à 13 mille personnes âgées de récupérer les déchets recyclables avec moins de peine et d’avoir un revenu stable de plus de 500 mille wons.

    La ville compte de sélectionner divers points de collecte adaptés à chaque arrondissement par un bac d’essai durant 6 mois, de juin à décembre. En mai, Seongbuk-gu a fait le premier pas et en juin, ce sera le tour de Guro-gu.

    « Système de récompense pour la collecte des déchets recyclables »

    En parallèle au projet « Points de recyclage », la ville offre une aide pour la création d’une coopérative indépendante des personnes âgées ramassant les recyclables. De plus, le « système de récompense pour la collecte des déchets recyclables » permettra de garantir un certain prix pour chaque article. Ainsi, lorsque le prix d’un article recyclable passe en dessous d’un seuil défini, la ville paiera la différence en compensation. Ce système concerne les plastiques, les bouteilles diverses, les verres, le polystyrène, etc.

    « Zéro déchet » pour les établissements publics, les grands centres de distribution et les écoles

    Le projet « Zéro déchet » consiste à réduire à plus de 50% la quantité de sacs-poubelles et à renforcer la responsabilité de chacun en rendant obligatoire le marquage du nom de l’établissement. De plus, les grands centres de distributions tels que Lotte Mart, Home Plus, le grand magasin Lotte, Hanaro Mart, etc., devront conclure un mémorandum d’entente pour se coopérer mutuellement en matière de recyclage. Pour les centres de distribution ayant de bons résultats, la certification « Magasin Zéro déchet » sera attribuée ainsi que diverses primes afin d’encourager le volontarisme des grands centres de distribution.

    En ce qui concerne les écoles, le projet « Ecole de recyclage des ressources » sera mis en bac d’essai en collaboration avec les entreprises sociales. Les enfants apprendront ainsi à trier les déchets recyclables avec divers programmes éducatifs sur l’environnement et les visites organisées.

    Distribution gratuite de sacs réservés aux emballages plastiques de 20ℓ pour réutiliser les emballages plastiques représentant 25% du contenu des sacs poubelles.

    La ville de Séoul prévoit de distribuer gratuitement des sacs préservés aux emballages plastiques de 20ℓ afin de réutiliser les emballages plastiques qui représentent 25% du contenu des sacs-poubelles.

    En effet, bien que les emballages plastiques fassent partie des déchets recyclables, ils sont souvent jetés dans les sacs poubelles ordinaires, faute de conscience. En partenariat avec Posco Energy, ces sacs réservés aux emballages plastiques seront distribués gratuitement aux foyers habitant dans les maisons individuelles ou dans les petits immeubles.

    Récompenses pour le tri des briques alimentaires & Collecte régulières des piles usagées auprès des écoles

    Une politique particulière sera appliquée concernant les briques alimentaires et les piles usagées dont le taux de recyclage reste faible. Les briques alimentaires apportées au bureau de quartier feront l’objet d’échange avec du papier toilette recyclé ou des sacs-poubelles. Commencée par les arrondissements de Yeongdeungpo, Guro, Dongjak et Gwanak, cette politique s’appliquera dans l’ensemble des arrondissements dès l’année prochaine. Quant aux piles usagées, les écoles sont jugées les plus concernées et des collectes massives seront réalisées auprès de ces établissements par la signature du mémorandum d’entente entre le Département de l’Education de la ville et l’Association coréenne (privée) du recyclage des piles.

    Les piles usagées apportées par les élèves, de chez eux ou de l’école, seront ainsi ramassées au moins une fois par mois à l’aide d’un véhicule de l’arrondissement. Les piles collectées seront transportées au Centre de ressources de Séoul avant d’être recyclées par la l’Association coréenne (privée) du recyclage des piles.

    Amélioration du taux de recyclage des déchets électroniques à travers des collectes gratuites

    En vue de devenir le meilleur en matière de recyclage des déchets électroniques, le système de collecte gratuite du gros électroménager qui a été mis en place par la ville pour la première fois en Corée, sera renforcé est le fonctionnement du Centre de ressources de Séoul augmentera. En outre, la ville a créé une entreprise sociale Eco City Seoul Co., Ltd. (Centre de ressources de Séoul) afin de booster le recyclage du gros électroménager. De plus un projet d’essai offrant des récompenses selon la quantité ramassée dans des immeubles a été mis en place sur 7 blocs d’habitation composés de 18 mille foyers. Enfin, dans les stations de métro, l’installation de bacs de récupération des téléphones mobiles usagés sera accélérée et des compagnes seront menées dans tout le pays, notamment auprès des écoles, des établissements de culte et des bureaux de poste pour récupérer les téléphones mobiles usagés.