Go to Main Content Go to Footer Content

[2012] Le mot du Maire

A A
  • Je suis venu en tant que citoyen

  • SMG 970
    image_pdfimage_print

    Bureau du maire sur le terrain dans la New Town d’Eunpyeong

    Date : 1er novembre 2012
    Lieu : Bureau du maire sur le terrain dans la New Town d’Eunpyeong

    M. Park : je suis venu en tant que simple citoyen. Ça fait combien de temps que vous habitez ici ?

    Personne âgée : Ça fait 5 ans.

    M. Park : Avez-vous rencontré beaucoup de problèmes ?

    Personne âgée : Il n’y a pas de pavillon tout au long de la colline du parc Jingwan Geullin pour me reposer. Et c’est un parc que tous les habitants locaux visitent. Même les crèches et les écoles primaires y font des sorties scolaires.

    M. Park : Je resterai ici jusqu’au 9, donc j’y irai sûrement un jour pour voir ça.

    M. Park : Le district d’Eunpyeong est un des districts en grande difficulté. J’essaie d’investir un peu plus dans des quartiers délaissés. À mon avis, la New Town d’Eunpyeong est confrontée à plusieurs inconvénients. Je pense notamment aux problèmes de transport, à la vente d’appartements non achevés, etc. En allant sur le terrain pour me promener dans le quartier et aller dans des restaurants et en me rapprochant des habitants, je pourrai trouver des solutions.

    Présidente d’une réunion des femmes locales : Il y a 700 foyers dans le premier complexe et 300 foyers dans le deuxième complexe. La majorité des habitants sont jeunes, mais c’est difficile pour eux parce que nous n’avons pas encore de commerces dans le quartier. Il n’y a même pas de bain public. La circulation est aussi compliquée parce que nous n’avons pas encore construit assez de routes.

    M. Park : Je le verrais sûrement si je me rendais au travail d’ici tous les jours.

    Chef du bureau de marketing de SH Corporation : La plupart des appartements de 40 pyeong (environ 130 m2) sont vendus, mais il nous reste encore beaucoup d’appartements de 50 ou 60 pyeong (de 165 ou 200 m2)

    M. Park : C’est la taille qui compte alors.

    Chef du bureau de marketing de SH Corporation : Parmi plus de 2 500 unités de 40 pyeong, trois seulement n’ont pas encore été vendues. Nous avons également construit 1 657 appartements de 50 pyeong et il en reste toujours 188. Enfin, parmi 848 unités de 60 pyeong, la moitié, c’est-à-dire 427, n’a est aussi toujours pas vendu. Les appartements de 60 pyeong sont le problème. Nous avons lancé notre offre au milieu de la période de stagnation du marché immobilier. Au début, on vendait 20 unités par jour.

    M. Park : Ensuite, la demande a stagné ?

    Chef du bureau de marketing de SH Corporation : Non, elle a quand même continué un peu parce que nous avons baissé les prix au fur et à mesure.

    M. Park : Le problème, c’est que cela ne concerne pas que les appartements de SH Corporation, mais aussi ceux d’autres entreprises de construction.

    Chef du bureau de marketing de SH Corporation : À ma connaissance, il y a 4 500 unités de logement non vendus dans la ville de Séoul. Mais ce chiffre ne concerne que les appartements en construction, pas les bâtiments déjà construits. Quand la construction se terminera, presque tous les appartements seront vendus. Les quatre bâtiments que vous voyez devant vous comportant 75 unités de logement sont vides. Venez avec moi.

    M. Park : Quels sont les avantages des unités de SH Corporation ? Il faut les connaître pour les vendre.

    Chef du bureau de marketing de SH Corporation : La New Town d’Eunpyeong est un espace écologique. La raison principale de cette situation est une faible demande en logements de grande taille et non pas l’absence d’avantages. Nous sommes en train de baisser les prix, mais il faut attendre la dynamisation du quartier. Il faut construire un environnement qui pourra répondre aux attentes des habitants locaux.

    M. Park : Donc l’environnement, la vue et la qualité de l’air sont agréables. Ce sont des éléments nécessaires.

    Chef du bureau de marketing de SH Corporation : Étant donné que les bâtiments ont été construits il y a deux ans, le style est un peu démodé. Nous allons donc les rénover.

    M. Park : Si nous arrivons à résoudre le manque de commerces et de services et l’absence de routes, les ventes augmenteront. Cela demande du temps, mais nous allons y arriver. En ce moment, les gens n’ont pas assez d’argent pour acheter de nouveaux appartements.

    Chef du bureau de marketing de SH Corporation : Les gens déménagent pour s’installer dans une meilleure infrastructure, mais si elle tarde à être installée, cela fatigue les habitants. Le quartier est impeccable, pas une seule poubelle dans la rue grâce à une station de collecte des déchets par le vide. On ne voit aucun chat parce qu’il n’a rien à manger ici. Comme je le disais, ce quartier n’est pas mal, mais il manque d’infrastructures.

    M. Park : Le problème est donc la taille énorme des unités. Il existe très peu de grandes familles qui ont besoin de ce genre d’appartement. Elles devraient plutôt intéresser les entrepreneurs qui pourront y installer leur bureau. L’appartement dans lequel se trouve le bureau du maire sur le terrain devrait être un peu plus intéressant que celui-ci puisqu’il est composé de deux étages. Cet appartement est trop grand pour un couple ou même pour une famille de quatre personnes. Il faudra créer de nouvelles demandes.