Go to Main Content Go to Footer Content

[2014] Le mot du Maire

A A
  • Je n’oublierai pas mon enthousiasme de mes débuts.

  • SMG 989
    image_pdfimage_print

    Allocution prononcée devant la presse à l’occasion du centième jour après l’entrée de ses fonctions.

    Date le 7 octobre 2014 | Lieu Salle de briefing à la mairie de Séoul

    Mesdames et messieurs, bonjour. Je me présente, Park Won-soon, le maire de Séoul. Cela fait déjà 100 jours que j’ai pris mon mandat de maire de Séoul. Le temps passe si vite que je doute de mon calendrier.

    Depuis ma première session, j’ai été pris dans mon coup de feu pour honorer ma promesse de réaliser le « vivre-ensemble à Séoul » en ayant pour devise « c’est vous, le maire de Séoul ». En effet, je suis parvenu à réaliser plus de cent plans majeurs comme l’« administration efficace » qui a pour but de garantir le bonheur des citoyens dans la vie quotidienne comme « les dix commandements applicables aux trottoirs », l’« administration humaine » et l‘ « administration révolutionnaire » qui inclut le « plan de Séoul 2030 » et le « plan économique 2030 » qui donne une vision d’avenir d’ici à cent ans. L’écoute, la communication, le dialogue, les visites de sites, etc., toutes les tâches à Séoul sont exécutées à travers la « gouvernance collaborative » avec les citoyens. Nous avons essayé de supprimer toutes les choses anciennes, conventionnelles,gênantes et inutiles à travers l’« innovation ». Tout a été fait pour un seul objectif, l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et ainsi réaliser une croissance qualitative de Séoul en soulignant la valeur de « Séoul » et de ses « citoyens ».

    Au centième jour de ma deuxième session en tant que maire de Séoul, je vous fais de nouveau une promesse ferme pour faire de mon mieux. Je vous fais la promesse de récolter les fruits des plans majeurs que je vous avais présentés lors de ma première et ma deuxième session afin de garantir la prospérité et le bonheur des citoyens.
    Je sais qu’une promesse verbale n’est pas suffisante. Je vais mettre tout en œuvre pour réussir toutes ces tâches pour « Séoul » et ses « citoyens ».

    Pendant ces cent derniers jours, j’ai couru sur chaque côté. J’ai couru pour la « coopération » et la « révolution ». J’ai présenté et exécuté mes politiques comme la « réforme de la fonction publique », les « mesures contre l’abus du pouvoir », le « plan quadriennal de la mairie de Séoul » et la « deuxième session du plan de réduction des centrales nucléaires ».

     Apres avoir visité trois pays en Europe et quatre villes aux Etats-Unis, j’ai trouvé l’avenir et le moteur de l’économie créative pour la croissance de Séoul. Au centième jour de mon entrée en fonction, je vous promets de me focaliser uniquement pour « Séoul » et pour les « citoyens ».

    Mon seul souhait en tant que maire de Séoul, c’est de vous rendre heureux de réaliser vos rêves et de voir tranquillement notre ville devenir plus agréable.
    Pour tout cela, j’ai besoin de l’aide de tous les habitants de Séoul, de tout le personnel de la mairie de Séoul et de toutes les personnes venues ici aujourd’hui. On dit qu’« il ne faut pas oublier l’enthousiasme du début ». Je ne vais jamais oublier cet enthousiasme ardent, même après cent, mille ou deux milles jours.

    Sur la devise « le citoyen est le maire de Séoul », Séoul va rêver avec vous, Séoul va se réaliser avec vous et Séoul va se réjouir avec vous. Pour cela, nous avons besoin de votre chaleureux soutien. Nous allons continuer le chemin ensemble. Merci.