Go to Main Content Go to Footer Content

Projets clés

A A

Plan de base de Séoul pour les droits de l’Homme (2013-2017)

Le gouvernement métropolitain de Séoul a présenté une ébauche de sa politique sur les droits de l’Homme des cinq prochaines années (2013-2017) pour créer une ville dans laquelle les droits fondamentaux de tous sont toujours respectés. Séoul a commencé à réfléchir à un projet des droits de l’Homme en mars 2012 et l’a préparé après 15 mois de consultation avec le Comité des droits de l’Homme des Nations Unies, des organisations spécialisées, des citoyens de tous horizons ainsi que les départements pertinents de Séoul.

Ce projet des droits de l’Homme vise les cinq objectifs suivants : améliorer les droits des citoyens de seconde zone, créer un milieu urbain axé sur le sujet, propager une culture tournée vers ces valeurs, mettre en place les bases du système des droits de l’Homme et enfin développer la coopération communautaire. Il couvre ainsi 17 domaines et consiste en 25 tâches générales et 73 plus approfondies.

Plan de base de Séoul pour les droits de l’Homme (2013-2017)


[Vision politique] Pour que Séoul soit un endroit dans lequel les droits fondamentaux de tous sont toujours respectés

Les cinq objectifs politiques/tâches générales

Améliorer les droits fondamentaux des citoyens de seconde zone
  • Personnes handicapées
  • Femmes
  • Personnes âgées
  • Main-d'œuvre
  • Enfants
  • Immigrants
  • Victimes
Créer un milieu urbain tourné vers les droits de l’Homme
  • Une ville sans barrières
  • Une ville sûre
  • Ville des droits des résidents
  • Ville des droits de l’Homme
Diffuser une culture axée sur les valeurs des droits de l’Homme
  • Améliorer la gestion des droits de l’Homme
  • Sensibiliser davantage les gens sur les droits de l’Homme
  • Promouvoir la culture des droits de l’Homme
Jeter les bases des droits de l’Homme
  • Gestion des droits de l’Homme 
  • Système des droits de l’Homme 
Développer la coopération communautaire
  • Développer la coopération communautaire
  • Réseau urbain des droits de l’Homme

Création d’une politique favorisant les personnes handicapées sous la protection d’un centre de soins pour qu’elles puissent quitter ces centres en toute sécurité

Résidences et emplois autonomes : soutenir les personnes handicapées résidant dans des centres de soins (20 % de l’ensemble) afin qu’elles puissent se réinsérer dans la société dans les cinq ans
  • Le gouvernement métropolitain de Séoul met actuellement en place une politique davantage en faveur des personnes handicapées étant sous la protection de centres de soins pour leur permettre de quitter ces établissements et pour les soutenir dans leur réinsertion dans la société, au lieu de leur permettre de rester bénéficiaires.
  • Cette politique vise à dépasser les restrictions placées sur les droits des personnes handicapées dans des centres de soins et à garantir leur droit de choisir et de décider.
  • Ainsi, au cours des cinq prochaines années, Séoul envisage d’augmenter le nombre d’infrastructures de soutien afin de soutenir 600 des 3 000 (20 %) personnes handicapées résidant dans des centres de soins pour leur réinsertion dans une société dans laquelle elles peuvent être autonomes.
  • Plus particulièrement, Séoul multipliera ses efforts d’aide au logement, y compris pour les programmes de maison expérience et de vie autonome, et développera des centres de réinsertion professionnelle pour aider les personnes handicapées à trouver un emploi. La ville envisage également de fournir des informations sur les problèmes d’autonomie et de proposer des solutions en conseillant des travailleurs et des utilisateurs de centres de soins.

Les gouvernements national et local ont décidé ensemble de mener une enquête auprès des femmes engagées dans les services de soins de santé et de préparer des mesures adéquates.

Activation de centres d'aide à l'emploi, d'entreprises sociales et de coopératives pour aider à stabiliser l'emploi

Mise en place de centres d’aide à l’emploi, d’entreprises sociales et de coopératives pour aider à stabiliser l’emploi
Le gouvernement métropolitain de Séoul mènera une enquête sur le statut des aides-soignantes, des gardiennes d’enfants, des aide-ménagères à domicile et tout autre type de profession dont les droits sont considérés comme mal protégés. La ville souhaite créer un programme de promotion de leurs droits fondamentaux.

  • Il s’agit de la toute première tentative des gouvernements national et local. Actuellement, le nombre de femmes travaillant dans les services de soin est estimé à 30 000 rien qu’à Séoul, toutefois, leurs salaires et leurs conditions de travail sont considérés comme en dessous de la moyenne.
  • Séoul envisage de créer de la main-d’œuvre pour cette initiative et d’ouvrir un centre d’aide à l’emploi aux femmes travaillant dans les services de soin afin de protéger leurs intérêts et leurs droits.
  • Pour améliorer leurs conditions de travail, Séoul mettra en place des entreprises et des coopératives sociales de services de soin et élaborera des programmes d’aide sociale pour les aider à prendre soin de leur santé.

Améliorer la politique pour les immigrants à Séoul en réfléchissant à leurs droits dans le domaine du travail, de la culture et de l’aide sociale et en considérant leurs opinions

Mise en place d’une équipe administrative pour les droits des travailleurs immigrants ainsi que d’un centre d’aide sociale et d’un service culturel pour les étrangers

La population de Séoul compte 4 % d’immigrants. Convaincue que les droits des immigrants doivent être les mêmes que ceux des citoyens, Séoul met actuellement en œuvre une politique pour la promotion des droits des immigrants mis à l’écart par le biais d’une proposition visant à créer une ville respectant les droits de ses citoyens.

  • De plus, Séoul mettra en place une équipe, qui se composera d’un chef d’équipe et de deux membres, chargée de protéger les droits des travailleurs immigrants et pour promouvoir leurs intérêts.
  • Afin de résoudre les problèmes de traitement des maladies et de logement associés à un changement soudain du lieu de travail des ouvriers immigrants, l’équipe administrative exclusive accordera, en début d’année prochaine, des subventions aux refuges privés pour immigrants afin de les aider.
  • Après 2017, dans le cadre de son plan à moyen et à long terme, Séoul mettra en place des centres d’aide sociale et un service culturel dans des zones accessibles aux immigrants.
  • En réservant des espaces dans les centres urbains en développement, y compris les nouveaux sites d’aménagement communautaire, Séoul aménage actuellement des salles de conseil, des salles de lecture, des centres d’interprétation, des salles de jeu pour les enfants, des bibliothèques et des salons communautaires.
  • Séoul envisage de fournir des services spécialisés dans ces aménagements dans le but de promouvoir les droits ainsi que les services d’aide sociale des immigrants mis à l’écart, comme les ouvriers immigrants, les Coréens d’origine chinoise et les réfugiés, dans le cadre d’un projet visant à améliorer leur qualité de vie.
  • Afin de refléter les opinions des immigrants, Séoul organise des réunions tous les trimestres pour discuter des politiques sur le sujet, et à partir de 2015, elle organisera des entretiens avec les représentants des groupes d’immigrants.
  • Un comité représentant les communautés d’immigrants a également été constitué pour discuter des problèmes communautaires et pour proposer des politiques favorables aux immigrants.

Créer une politique visant à améliorer l’environnement et les conditions de travail des jeunes ayant des emplois à temps partiel et des travailleurs citoyens de seconde zone

Enquête sur la situation professionnelle des employés citoyens de seconde zone de petites entreprises ou de sociétés en difficulté afin de créer des mesures d’aide

Séoul envisage d’améliorer les droits des jeunes ayant des emplois à temps partiel, des travailleurs intermittents, des employés ne bénéficiant pas des quatre assurances obligatoires et des personnes non syndiquées, ainsi que d’autres travailleurs étant des

  • Séoul élabore actuellement un livre de poche sur les droits des jeunes, contenant des réglementations faciles à comprendre sur les conditions de travail soumises aux lois relatives à la main-d’œuvre, comme la loi sur la main-d’œuvre, la loi sur les critères des salaires minimums et la loi de protection des jeunes. Il sera terminé en juillet et sera distribué aux jeunes et aux chefs d’entreprises en tant qu’outil de protection des droits des jeunes.
  • Séoul encourage la formation des employeurs et des jeunes sur la protection des droits du travail des jeunes.
  • Séoul envisage de transformer les travailleurs intermittents des bureaux du gouvernement métropolitain et des autres instituts qu’il gère en travailleurs réguliers au cours des cinq prochaines années, et de mener une enquête sur la situation professionnelle des employés citoyens de seconde zone des petites entreprises et des sociétés en difficulté (de juin à novembre 2013) dans le cadre de son projet visant à créer des mesures d’aide.
  • Séoul envisage de créer et de mettre en œuvre un plan directeur pour la main-d’œuvre qui sera conçu pour garantir les droits stipulés dans les lois relatives à la main-d’œuvre.
  • Séoul encourage à mener des enquêtes sur l’éducation, la situation professionnelle et le système des salaires, axées sur une sensibilisation accrue à la main-d’œuvre, le suivi de la situation professionnelle et l’amélioration de l’aide sociale pour les travailleurs citoyens de seconde zone.

Améliorer les moyens de transport pour aider les personnes physiquement fragiles à se déplacer plus facilement

Adoption de bornes d’information d’autobus (BIT) pour les personnes physiquement fragiles et installation de marchepieds de sécurité pour éviter les cavités des plateformes de métro incurvées

Afin de promouvoir les droits des personnes handicapées, des personnes âgées et des enfants à se déplacer librement, Séoul aménage actuellement ses autobus pour les personnes à mobilité réduite et met actuellement en œuvre des projets visant à améliorer les droits des piétons.

  • Séoul aménagera des planchers surbaissés d’ici 2015 pour 50 % (3 685) du nombre total de ses autobus et recrutera 66 chauffeurs de taxis réservés aux personnes handicapées pour réduire leur temps d’attente.
  • Séoul élabore actuellement des applications pour réserver sa place dans les autobus à plancher surbaissé en informant les chauffeurs de l’embarquement d’une personne handicapée ou d’une personne âgée et installe des BIT équipées de fonctions de reconnaissance vocale et de kiosque dans 400 arrêts de bus.
  • De plus, Séoul ajoutera 80 ascenseurs et 116 escalators dans ses stations de métro d’ici 2015 et continuera à mettre en place le système « un poste, une ligne » depuis l’entrée de la station de métro jusqu’à la plateforme. Pour assurer la sécurité des utilisateurs en fauteuil roulant, Séoul testera d’abord les marchepieds de sécurité placés sur les cavités des plateformes de métro incurvées et les placera ensuite dans 128 stations afin d’améliorer les conditions de transport pour les personnes physiquement faibles.
  • En ce qui concerne le projet d’amélioration des droits des citoyens, Séoul mettra en œuvre des sections exclusivement réservées aux piétons dans neuf rues comme Sejongno et Itaewon avant de les étendre progressivement à d’autres voies. Elle installera également des croisements multidirectionnels dans quatre rues principales comme Gwanghwamun.

Aider les victimes de violation des droits de l’Homme à s’en sortir, améliorer les droits des séniors et créer des écoles de sensibilisation aux droits de l’Homme

Élaboration de programmes pour les victimes de l’application des droits publics, mise en œuvre de projets de prévention contre les violations des droits de l’Homme impliquant des séniors et création d’écoles de sensibilisation.

Dans le cadre des projets visant à soutenir les victimes de violations des droits de l’Homme, Séoul met actuellement en œuvre des programmes d’aide et de réinsertion et a créé et ouvert des refuges pour elles et les personnes handicapées afin de les aider à mener une vie normale.

  • Séoul mène actuellement une enquête sur la situation des victimes de l’application des droits publics pour élaborer des programmes d’aide et un système de soutien.
  • Séoul met également en œuvre des projets visant à promouvoir les droits du travail des séniors afin de permettre aux personnes âgées de découvrir d’autres cultures et pour prévenir contre la maltraitance des plus âgés.
  • Séoul applique des politiques conçues pour garantir les droits au logement des citoyens de seconde zone, comme les personnes dont les résidences ont été démolies à la suite à d’un projet de développement, les résidents de bidonvilles, les personnes sans domicile fixe, etc.
  • Séoul poursuit une politique tournée vers les valeurs des droits de l’Homme dans l’ensemble de son administration et envisage également d’utiliser un jargon facile à comprendre dans le domaine.
  • Enfin, Séoul met en place une politique visant à permettre à tous de saisir l’importance de la promotion des droits du citoyen.

Afin de mettre efficacement en œuvre son projet sur les droits de l’Homme, Séoul envisage de créer et d’adopter des plans d’action annuels, pour évaluer les résultats et pour publier des rapports sur les droits de l’Homme tous les deux ans dans le but de mener son projet de manière fidèle.