Création des emplois



Data date de collecte: 2 janvier 2017

La ville de Séoul a annoncé le « Plan d’amélioration du centre de la création des activités entrepreneuriales de la ville de Séoul » en mai 2014.

Le monde porte son attention sur la création d’activités entrepreneuriales comme alternative à la reprise, sans toutefois créer de nouveaux emplois. Cependant, cinq années après la création de nouvelles entreprises, il n’en reste en moyenne que 3 sur 10 (29,6 %). Ces entreprises qui ont survécus opèrent dans les secteurs de la vente en gros ou en détail, l’hébergement, la restauration. Toutefois ces secteurs sont déjà en état de saturation. Ce sont étroitement liés à la vie des entrepreneurs.

Jusqu’à maintenant les personnes souhaitant créer des activités entrepreneuriales étaient sélectionnées de manière quantitative et soutenues de manière uniforme. Le « Plan d’amélioration du centre de la création des activités entrepreneuriales de la ville de Séoul » consiste à sélectionner les auto-entrepreneurs qui ont un fort potentiel dans le but de les soutenir et d’établir toutes les étapes du processus de soutien, du recueil des idées jusqu’au suivi ultérieur. Ce plan sera appliqué à partir du 6ème projet des jeunes auto-entrepreneurs qui seront sélectionnés en juillet 2014.

Premièrement, la ville de Séoul sélectionnera 300 groupes de futurs auto-entrepreneurs en leur fournissant de manière uniforme un espace de travail, des conseils et des activités. Mais à partir du deuxième semestre de cette année, elle offrira un soutien différent selon les étapes des activités entrepreneuriales. D’abord la ville recrutera 3 000 groupes des personnes souhaitant créer des activités entrepreneuriales et leur fournira un espace commun pour les activités, formations et séminaires. Ensuite, parmi ces groupes, la ville sélectionnera à nouveau 500 groupes de personnes présentant un fort potentiel de réussite afin de leur apporter des conseils, des fonds pour les activités entrepreneuriales et un espace pour des bureaux intelligents. Ensuite, parmi cette deuxième sélection de groupes, la ville sélectionnera à nouveau 200 groupes des personnes qui présenteront un bon résultat à l’issue des exercices, afin de leur offrir des fonds d’investissement, un espace indépendant, un mentorat de haut niveau et sur mesure. Pour finir, parmi ces groupes, la ville sélectionnera encore 100 groupes de personnes qui auront réussi à développer leurs entreprises en leur offrant un suivi particulier, même après la création de leurs activités entrepreneuriales. Dans ce suivi particulier ils seront conseillés en coordination d’investissement et sur l’ouverture de débouchés.

La ville fournit davantage d’efforts pour la création des activités entrepreneuriales de type « recherche d’opportunité » qui offrent un potentiel plus fort de réussite que pour celles de type « liaison étroite à la vie » telles que la vente en gros ou en détail et les secteurs qui sont déjà saturés. Les activités entrepreneuriales de type « liaison étroite à la vie » sont en rapport avec les technologies comme les TIC, la biotechnologie et la nanotechnologie, les services d’information comme le design et l’industrie du service des affaires, l’industrie manufacturière de type urbaine comme la joaillerie et les chaussures artisanales, l’économie sociale comme la Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) et la coopérative. La ville prévoit de sélectionner et soutenir 500 groupes de ce genre.

Deuxièmement, la ville qui sélectionnait les futurs auto-entrepreneurs une fois par an, les choisira désormais régulièrement ou au besoin pour que les auto-entrepreneurs bénéficient d’un soutien quand ils le jugeront nécessaire. Les méthodes d’examen pour la sélection qui se limitaient à l’examen du dossier et à un entretien seront diversifiées comme pour un concours, c’est-à-dire par un entretien en profondeur pour trouver les talents cachés parmi les activités entrepreneuriales.

Troisièmement, la ville de Séoul offre un espace pour les activités entrepreneuriales ouvert à tout le monde qui souhaite créer des activités entrepreneuriales et un programme de soutien. Avant l’espace ouvert et l’atelier technique n’étaient accessibles que par certaines sociétés installées dans le centre de création d’activités entrepreneuriales.

La mise en place de pôles de création de sociétés est également prévue pour aider les étudiants étrangers et les étrangers résidant en Corée à créer leurs propres sociétés. Ce pôle de création des sociétés rendra disponible l’échange d’idées et le réseau social des experts en liaison avec des organisations privées de consultation et mentorat afin de renforcer les activités de création de sociétés.

Quatrièmement, la mise en place d’un système de soutien qui englobe toutes les phases de création des entreprises comme « l’accueil des investissements », « la distribution et le marketing », « la création des débouchées à l’étranger » en améliorant le système initial de soutien à la création d’entreprises axé sur le développement des idées, la mise en service, la consultation.

Cinquièmement, la prolongation de la période de formation au sein du centre de création d’entreprises de trois ans à six ans au maximum, y compris la période d’un an de prise en charge et de soutien en fonction du cycle de la vie des sociétés qui ont achevé la formation.

Sixièmement, la mise en service du système de « lutte incessante pour le succès » qui consiste à changer les mentalités et à créer des exemples de succès pour ceux qui ont éprouvé l’échec de création de leurs propres sociétés afin qu’ils retentent leurs chances. Le nombre d’équipes qui font l’objet de ce type de soutien passe de 34 l’année passée à 200.

Septièmement, la mise en place d’un nouveau système de financement est également prévue à savoir l’accueil de diverses organisations d’investissement et d’investisseurs dans le centre, à la place de l’ancien système axé sur le prêt.

Huitièmement, la création de débouchés en ligne et le recrutement d’un responsable marketing sont envisagés pour créer un réseau de distribution et dynamiser le marketing. Ce programme consiste à diversifier les chaînes de distribution avec des sociétés bien connues pour la distribution à savoir D-Cube City, « Magasins des jeunes qui rêvent » (DNI) qui se situent à Sinchon et Myeongdong et d’autres magasins solidaires.

Neuvièmement, des effets de synergie seront créés en mettant en place un réseau étroit entre le centre de la création des activités entrepreneuriales, organisations privées de création des entreprises et universités. Le partage de l’espace de création des sociétés, du programme, de l’infrastructure, et la coordination entre sélection et formation à travers la coopération avec les organisations privées de création des entreprises seront apportés. Une coopération accrue avec les centres universitaires de création d’entreprises et les laboratoires universitaires portant sur l’utilisation d’équipements et d’installations dont ils disposent sera également mise en place.

Dernièrement, la gestion du centre dirigé par les autorités se fera de manière autonome. La ville de Séoul incite les résidents du centre à organiser des réunions et à dynamiser les communautés autonomes officielles et officieuses qui suivront le programme de formation et d’investissement.

Le démarrage du « Centre de l’ASPRIN » Les dix principes mis en avant s’appliquent exemplairement au Centre de l’ASPIRIN, le centre de création des start-ups axé sur la résolution des problèmes sociaux. ASPIRIN est un acronyme anglais « Advanced Startup Program on Innovative Remedies for Illness of Next Society » qui signifie « programme avancé des start-ups sur remèdes innovantes pour les maladies de la prochaine génération ». Il dispose d’un double sens, en évoquant un calmant qui réduit la souffrance causée par les problèmes sociaux, sens inspiré de son homonymie avec l’aspirine. Au sein du centre de l’ASPIRIN, commencent à s’installer les quinze équipes des créateurs des entreprise présélectionnées en mai 2014. Ces équipes effectueront les activités de création des entreprises de prochaine génération axées sur la résolution des problèmes environnementaux et sociaux dans l’avenir.

< Centre de l’ASPIRIN > 

  • Lieu: 27, Dongil-ro 174-gil, arrondissement Nowon-gu
  • Superficie: 2 546 m2 (un étage au sous-sol, trois étages sur terre)
  • Mise à disposition d’espaces: espace de soutien à la création des activités entrepreneuriales, espace ouvert, espace pour le soin des enfants

Centre de l’ASPIRIN