Santé publique



Data date de collecte: 2 janvier 2017

Recherche sur la santé publique et l’environnement

Fondé en 1945 (période Joseon) en tant que laboratoire sanitaire, l’Institut de santé publique et d’environnement de Séoul effectue des expériences et des examens dans le but de fournir des preuves scientifiques constituant la base des politiques municipales dans les domaines suivants : la sécurité alimentaire, la prévention des maladies urbaines, l’amélioration du cadre de vie.

Ses activités principales de contrôle portent sur les domaines suivants : la sécurité des produits alimentaires, pharmaceutiques, agricoles et maritimes, l’analyse des maladies animales, des zoonoses, des épidémies et des bactéries, l’analyse de la qualité de l’eau, des sols et des déchets enterrés, l’analyse de l’atmosphère et de l’environnement urbain, etc. De plus, l’institut valorise sa politique de collaboration avec les institutions coréennes et étrangères. En tant qu’organisme public possédant l’autorité d’accorder des certificats coréens et internationaux, elle joue un rôle important dans la santé publique des citoyens.

- Organismes d’inspection des certificats/accréditations coréens et internationaux

  • • Internationaux : KOLAS, la norme ISO 14001, NVLAP (National Voluntary Laboratory Accreditation Program – États-Unis)
  • • Coréens : Analyse des mauvaises odeurs (ministère de l’Environnement), Contrôle de la qualité de l’eau potable (ministère de l’Environnement), Contrôle de l’amiante (ministère de l’Emploi et du Travail), Contrôle des résidus organiques polluants (Institut national des recherche environnementales), Diagnostic du SIDA (Centre coréen pour le contrôle des maladies et leur prévention), la surveillance de la grippe (Centre coréen pour le contrôle des maladies et leur prévention), Contrôle des produits alimentaires (ministère de la Sécurité des produits alimentaires et pharmaceutiques)

≪Activités d’analyse et de recherche ≫

▶ L’Institut effectue des contrôles sur des produits alimentaires et d’autres produits directement liés à ces derniers (additifs alimentaires, ustensiles de cuisine, récipients, matériaux d’emballage, etc.). En outre, il examine et analyse la qualité et l’existence des substances nocives dans des produits pharmaceutiques et cosmétiques pour protéger la santé publique.

  • • Contrôle des normes et recherche sur la qualité des produits, compléments et additifs alimentaires
  • • Contrôle des normes et recherche sur les ustensiles de cuisine, les récipients, les matériaux d’emballage et les produits sanitaires
  • • Analyse et recherche sur les produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques
  • • Analyse et recherche sur la qualité des produits cosmétiques

▶ L’Institut effectue des contrôles au Marché de Garak sur les produits agricoles soumis aux enchères. Il examine également les produits pharmaceutiques asiatiques distribués au Marché de Gyeongdong, le plus grand marché de produits pharmaceutiques de Séoul dans le but de détecter d’éventuelles substances nocives : métaux lourds, pesticides résiduels, produits lessiviels, etc.

  • • Analyse et recherche sur la sécurité des produits agricoles
  • • Analyse et recherche sur les produits maritimes et les poissons séchés
  • • Analyse et recherche sur les produits pharmaceutiques asiatiques.

▶ L’institut contribue à la sûreté des produits d’élevage grâce au contrôle de leurs normes et des produits manufacturés. Il a également pour mission de prévenir les épidémies animales (la grippe aviaire, la fièvre aphteuse, l’encéphalopathie spongiforme bovine) et des zoonoses.

  • • Analyse et recherche sur la qualité et la sécurité des produits d’élevage (ingrédients, résidus nocifs, micro-organismes, etc.)
  • • Analyse, vérification et recherche sur l’ADN et les gènes des bœufs coréens
  • • Recherche et prévention des épidémies animales (surveillance active, diagnostic, examen, prévention, études épidémiologiques, etc.)
  • • Analyse et recherche des zoonoses urbaines

▶ L’Institut exerce son activité également dans les domaines suivants : le contrôle sanitaire (bactéries) sur les produits alimentaires et pharmaceutiques, la qualité de l’eau, des bactéries provoquant des épidémies (fièvre typhoïde) et des maladies virales (SIDA, grippe). De plus, il offre des formations professionnelles aux agents de contrôle travaillant dans les Services de santé publique de chaque district.

  • • Analyse et recherche sur les micro-organismes pathogènes
  • • Analyse sanitaire et recherche sur les micro-organismes dans les produits alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques
  • • Analyse et recherche sur la grippe et les épidémies virales
  • • Analyse, suivi et gestion des bactéries provoquant des intoxications alimentaires
  • • Diagnostic du SIDA, surveillance et recherche sur les moustiques vecteurs d’épidémies

▶ En vue d’améliorer la qualité de l’air à Séoul, l’Institut a mis en œuvre un système de surveillance automatique. Ce dernier permet aux citoyens de s’informer sur la qualité de l’atmosphère (sables jaunes, trous d’ozone, etc.) en consultant les panneaux d’affichage et de se protéger en cas de menace. Il réalise également des recherche sur les facteurs nocifs présents dans la capitale (amiante, bruit, dioxine, etc.)

  • • 25 installations de mesures de l’atmosphère urbaine, 15 installations de mesures du bruit en ville.
  • • Système de prévision, d’alerte et d’informations sur la pollution de l’atmosphère
  • • Analyse des substances flottantes et des polluants provoquant les changements de climat
  • • Contrôle de l’atmosphère et de l’amiante à l’intérieur des installations publiques et des nouveaux hébergements.
  • • Contrôle des mauvaises odeurs et le niveau de bruit dans des quartiers résidentiels
  • • Gestion des facteurs négatifs tels que le bruit, la pollution lumineuse, les ondes électroniques, la radioactivité, etc.

▶ L’Institut contribue à protéger les eaux souterraines et l’écosystème hydrique grâce à son vaste programme de surveillance de la qualité de l’eau potable, en particulier de l’eau du robinet, des sources d’eau minérale, du fleuve Han et de ses affluents. Il réalise des analyses et des études sur le niveau de pollution des sols et des déchets enterrés dans le but d’améliorer l’environnement à Séoul.

  • • Contrôle de la qualité de l’eau potable et de l’eau du robinet
  • • Gestion du réseau de surveillance automatique du fleuve Han et de ses affluents
  • • Contrôle des polluants dans les eaux usées rejetées par les usines
  • • Contrôle des polluants chimiques dans les sols et les déchets enterrés

≪Renforcement de la collaboration internationale et services d’éducation ≫

▶ Programmes de recherche en commun avec des institutions coréennes et étrangères

Grâce à des partenariats internationaux, l’Institut travaille en collaboration avec des institutions de haut niveau telles que le Centre scientifique pour la protection de l’environnement de Pékin, la ville d’Oulan-Bator en Mongolie, l’Hôpital Samsung et le Journal asiatique de l’environnement atmosphérique. Ces partenariats permettent à chacun d’optimiser ses domaines de compétence.

  • • Recherche sur les moyens d’améliorer la qualité de l’air dans la région d’Asie du Nord-Est, en partenariat avec le Centre scientifique pour la protection de l’environnement de Pékin et la ville d’Oulan-Bator.
  • • Recherche des impacts sur l’environnement et sur l’état des patients, en partenariat avec l’Hôpital Samsung et le Centre médical de Séoul.
  • • Recherche en commun avec le Journal asiatique de l’environnement atmosphérique, le Journal coréen de l’environnement intérieur, le Journal coréen de la santé environnementale, etc.
  • • Recherche sur la sécurité alimentaire et la biomédecine, en partenariat avec l’Université de Muroran au Japon et l’Institut de recherche sur la biomédecine et les produits alimentaires de l’Université de Corée.

▶ Ateliers scientifiques pour le grand public

L’Institut partage ses ressources et ses connaissances scientifiques (salles d’expérience, équipements de pointe, technologies scientifiques dans le domaine de la santé environnementale) en organisant des événements participatifs et en ouvrant des salles d’expériences au grand public.

  • • Ateliers scientifiques pour les enfants et les adolescents
  • • Programmes offrant des conseils d’orientation pour les collégiens et les lycéens
  • • Laboratoires ouverts pour les étudiants et les citoyens

- Brochure en anglais (prévue)

Analyse de la sécurité des produits alimentaires et pharmaceutiques (1)_1 (1)_2 (1)_3
Analyse des produits agricoles, maritimes et pharmaceutiques asiatiques (2)_1 (2)_2 (2)_3
Analyse des produits d’élevage et des zoonoses (3)_1 (3)_2 (3)_3
Analyse des épidémies et des micro-organismes nocifs (4)_1 (4)_2 (4)_3
Analyse de la qualité de l’air et de l’environnement (5)_1 (5)_2 (5)_3
Analyse de la qualité de l’eau, des sols et des déchets enterrés (6)_1 (6)_2 (6)_3
Renforcement des partenariats internationaux et des ateliers scientifiques (7)_1 (7)_2 (7)_3