Plan d’urgence global pour la lutte contre le virus MERS



Data date de collecte: 2 janvier 2017

Le gouvernement sud-coréen a communiqué le 7 juin la liste de 6 hôpitaux dans lesquels des cas de contamination du coronavirus MERS ont été déclarés et 18 hôpitaux dans lesquels les patients ont séjourné. Une réunion pour une meilleure coopération entre les gouvernements centraux et régionaux a rassemblé le ministre de la Santé et de la Protection sociale, les maires de Séoul et de Daejeon et les gouverneurs des provinces de Gyeonggi et de Chungcheong Sud.
En collaboration avec le gouvernement, la ville de Séoul jouera un rôle actif pour endiguer la propagation de l’épidémie et apaiser les craintes de la population.

mers_01 mers_02

 

◆ Établissement d’un système de signalement en cas de contact avec un patient et renforcement du personnel du centre d’appel 120*

En anticipant l’afflux d’appels téléphoniques après la publication des noms des hôpitaux concernés, la ville de Séoul a renforcé depuis le 7 juin les effectifs du centre d’appel de Dasan (120) en engageant 119 personnes supplémentaires. Elle envisage d’ouvrir un centre de rappel afin de mieux répondre aux appels liés au virus MERS. Le numéro d’urgence 119 de la cellule de crise a également prolongé ses horaires de service.

《Processus de signalement du virus MERS de la ville de Séoul 》

mers_sys_E

◆ Mise à disposition d’une équipe dédiée au transfert des patients 24h/24

Le service « Fire & Disaster Headquarter » a créé une équipe dédiée au transfert des patients disponible 24h/24 et une cellule de crise dirigée par le directeur du service des pompiers. Cette équipe assurera l’envoi d’ambulances et le transfert des personnes potentiellement porteuses du virus en cas de signalement de symptômes à la ville de Séoul.
Composée de 20 à 30 employés des centres de santé communautaires, elle disposera d’environ de 140 ambulances. En cas de manque d’ambulances, elle utilisera 116 camions de pompiers.

◆ Diagnostic de l’infection au virus MERS par l’institut de la santé et de l’environnement de Séoul et mise à disposition de 38 chambres isolées dans trois hôpitaux municipaux

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies a autorisé le 7 juin les instituts de la santé et de l’environnement de chaque ville ou province, à effectuer des examens pour confirmer les cas de contamination au virus MERS. Elle leur enverra prochainement les candidats et les manuels nécessaires. L’institut de la santé et de l’environnement de Séoul est désormais capable d’assumer non seulement un examen sélectif mais aussi un examen de confirmation. Ce transfert de compétences a eu lieu pour donner suite à la demande de la ville de Séoul. Cette dernière a renforcé son personnel et les équipements nécessaires au diagnostic de l’infection au virus MERS. Par conséquent, l’institut de la santé et de l’environnement de Séoul peut effectuer 70 examens par jour, soit le double de sa capacité habituelle qui est de 35 examens par jour.
L’institut de la santé et de l’environnement a effectué au total 138 tests dont 128 cas se sont avérés négatifs, 2 positifs et 8 en cours d’analyse. À la date du 7 juin, le nombre de personnes suivies par la ville de Séoul est de 1552. Parmi elles, le nombre de personnes placées en quarantaine à domicile et à l’hôpital s’élève respectivement à 1337 et 6. Les 169 personnes restantes sont entrées en léger contact avec les porteurs de virus.

◆ Offre d’équipements de prévention contre le virus MERS dans les établissements publics et les installations privées à forte fréquentation

La ville de Séoul débloquera rapidement un budget pour le secours en situation de catastrophe et créera une équipe d’achats chargée d’assurer l’approvisionnement en équipements de prévention contre le virus MERS. Elle fournira des produits désinfectants pour les mains et des masques aux établissements publics et privés à forte fréquentation, comme les marchés traditionnels, les grandes surfaces, les grands magasins, les cinémas, les maisons de retraite et les crèches.

◆ Désinfection des transports en commun et annulation des évènements culturels et sportifs

La ville de Séoul effectue des activités de désinfection sur toutes les stations du métro (307 stations), les bus (13 130 unités), les taxis (environ 70 000 unités) et cinq terminus. Les agents de nettoyage désinfectent, au moins une fois par jour les installations sont en contact fréquent avec les passagers telles que les poignées, les rampes, les toilettes, etc.
La ville de Séoul a décidé de reporter ou d’annuler les évènements culturels et sportifs qu’elle organise jusqu’au retour à une situation normale. Les organisateurs privés ayant réservé des lieux d’évènements pourront bénéficier d’un remboursement sans frais.
Un bureau médical d’urgence sera créé en face du centre médical de Séoul. Toutes ces mesures seront mises en place par la ville de Séoul en collaboration avec le gouvernement, 25 mairies d’arrondissements et des experts privés.
Le 6 juin dernier, le maire de Séoul, M. Park Won-soon a reçu une délégation de l’association des médecins de Séoul et a appelé à un effort concerté pour l’investigation épidémiologique. La ville de Séoul travaillera avec les acteurs privés afin de mieux faire face à la crise du virus MERS.
Faisant de la sécurité et de la vie des citoyens sa priorité numéro 1, la ville de Séoul a réaffirmé sa volonté de déployer tous les moyens disponibles afin de contrôler la propagation de l’épidémie tout en soulignant l’importance de la participation et de la collaboration des citoyens.

 

▶ Centres d’appel d’urgence : Centre d’appel de Dasan 120, ministère de la Santé et de la Protection sociale 109