Go to Main Content

Nouvelles des échanges internationaux

A A
  • Il est indispensable de développer les échanges et la coopération entre Séoul et Moscou au 21e siècle

  • SMG 71

    Seoullo Autumn Flower Path Mon, Oct. 12 – Fri, Oct. 30, 2020 Between Seoullo Gallery and Hydrangea Observatory

    (La sélection de l’Union soviétique, un sourire aux lèvres, salue les citoyens de Séoul en entrant dans le stade principal des Jeux olympiques de Séoul en 1988. Cette participation de l’Union soviétique a marqué les Jeux olympiques de Séoul de 1988 dans l’esprit des citoyens du monde entier, comme étant les Jeux olympiques de la paix et de l’harmonie. Cette participation marque les fondements des échanges entre Séoul et Moscou qui ont commencé en 1990.

    « Programmes de coopération entre Séoul et Moscou après l’accord de jumelage de 1991 »

    En juillet 1991, Séoul et Moscou signent un accord de jumelage, soit 10 mois après l’établissement de relations diplomatiques le 30 septembre 1990. La Russie est un pays voisin qui partage une frontière avec la péninsule coréenne. En 2019, la Russie est le 10e partenaire commercial de la République de Corée. Le nombre de touristes a été multiplié par 25 environ, passant de 30 000 en 1990 à 777 000 en 2019. Le montant des échanges a été multiplié par 25 environ, passant de 880 millions de dollars en 1990 à 22 340 millions de dollars. En 2019, Samsung Electronics s’est classé premier avec la plus grande part de marché pour les smartphones (21,1 %) et Hyundai Motor Company et Kia Motors ont enregistré la deuxième plus grande part de marché pour le marché automobile en Russie (23,1 %).

    Même si les deux villes sont actives dans les échanges économiques depuis l’instauration de relations diplomatiques, Séoul et Moscou restent presque des inconnues l’une pour l’autre. Une enquête conjointe réalisée par questionnaire entre 2016 et 2017 a permis de constater que 55 % des répondants coréens et 66 % des répondants russes ont déclaré ne pas bien connaître leur pays d’accueil ou ne pas s’y intéresser. Plusieurs programmes de coopération ont été menés après la signature du programme d’échange et de coopération entre Séoul et Moscou en avril 1996 et en 2004 avec la création de la Journée de Séoul et de la Journée de Moscou. Cependant, la majorité des programmes n’étaient que des événements ponctuels.

    La diplomatie de « charme », avec notamment les bons systèmes, les valeurs sociales et la culture et l’art attrayants d’une société, est un excellent moyen pour gagner la sympathie sans susciter d’aversion. Cette méthode est plus efficace dans les villes et le secteur privé qu’au niveau des nations. Les activités diplomatiques menées par le dirigeant d’une nation et le gouvernement central sont inévitablement basées sur des enjeux réels tels que la puissance militaire et économique, témoignant d’un pouvoir national relativement « formel ». Quelques mois seulement nous séparent de l’année 2021, qui marquera le 30e anniversaire de l’accord entre Séoul et Moscou. Pavel Leshakov, Conseiller de l’Ambassade de la Fédération de Russie en République de Corée, et Ekaterina Popova, Maire honoraire de Séoul et professeur au département de langue et littérature russes de l’université de Sungkyunkwan, ont récemment discuté des échanges et de la coopération entre les deux villes.

    (de gauche à droite) Pavel Leshakov, Conseiller économique de l’Ambassade de la Fédération de Russie en République de Corée, Ekaterina Popova, Maire honoraire de Séoul, et Kim Chang-jin, Professeur au Département autonome de fusion sociale de l’Université de Hongkong et modérateur de la discussion, devant l’Hôtel de ville de Séoul avant la clôture de la série spéciale intitulée « 30ème anniversaire des échanges entre Séoul et Moscou » le 28 septembre dernier.

    « Nous avons besoin de l’initiative citoyenne pour installer un centre culturel russe »

    Selon le conseiller Leshakov et le professeur Popova, les points forts de Séoul sont ses bons équipements, ses transports publics, la sécurité et une grande diversité de programmes culturels pour les citoyens. Moscou dispose d’un personnel de recherche exceptionnel dans le domaine des sciences fondamentales. De plus, Yandex, une société informatique, a lancé une application mobile pour la réservation de taxis en 2011, ce qui montre que Moscou possède des atouts dans le secteur quaternaire de l’économie.

    Il existe des possibilités infinies pour les deux pays de se développer ensemble en élargissant les échanges sur la base de leurs points forts. Selon le conseiller Leshakov, seulement 0,5 % des investissements étrangers de la Corée du Sud (2,63 millions de dollars) ont été investis en Russie en 2019. Comment pouvons-nous donc dépasser l’indifférence vieille de 30 ans des deux pays ? Le conseiller Leshakov et le professeur Popova ont tous deux convenu que des échanges humains dynamiques pourraient être le point de départ. La plupart des conditions ont déjà été remplies.

    « De nombreux Coréens se sentent proches de Vladivostok et veulent prendre le Transsibérien Express. » (Professeur Popova)

    « La langue coréenne est très populaire en Russie. À l’Institut des études asiatiques et africaines de l’Université d’État de Moscou, le nombre d’étudiants souhaitant suivre une majeure de langue coréenne se situe normalement autour de 8, mais l’année dernière, 20 étudiants ont demandé à suivre une majeure de langue coréenne. La popularité de la Corée est à son apogée. » (Conseiller Leshakov)

    Le conseiller Leshakov et le professeur Popova ont déclaré que le Centre culturel russe devrait avant tout être installé à Séoul afin de maintenir des échanges dynamiques non seulement pour l’année prochaine, mais aussi pour les décennies à venir. Le professeur Kim Chang-jin, modérateur, a déclaré que « le Centre culturel coréen a proposé une grande variété de programmes depuis son inauguration à Moscou en 2006, alors que Séoul n’a toujours pas de centre culturel russe. »

    Selon le conseiller Leshakov, « durant toute l’année 2021, l’événement Saisons de Russie se déroulera en Corée pour présenter fièrement la culture et l’art russes. Le Gouvernement métropolitain de Séoul devrait profiter de cet événement pour promouvoir la Russie auprès de ses citoyens ». En 2019, année qui a marqué le 100e anniversaire du Mouvement du 1er mars de la République de Corée, la délégation pour la paix I SEOUL U a fait une large promotion de Séoul à Vladivostok, Irkoutsk et Moscou. En outre, des clips vidéo de ce voyage de paix ont été mis en ligne sur les médias sociaux. Plusieurs mesures devraient être prises pour faire connaître la culture russe aux citoyens de Séoul à l’automne 2021, lors de la célébration du 30e anniversaire de l’accord entre Séoul et Moscou. Nous prévoyons le lancement d’une initiative d’échange entre Séoul et Moscou pour la « Journée de Séoul » et la « Journée de Moscou » bien organisées dans les deux villes.
    *Cet article a été rédigé d’après un article spécial intitulé « 30e anniversaire des échanges entre Séoul et Moscou » publié dans Séoul&.