Go to Main Content Go to Footer Content

Nouvelle de l'Environnement / Énergie

A A
  • Forum international pour l’amélioration de la qualité de l’air 2019

  • SMG 132
    image_pdfimage_print

    Le Forum international pour l’amélioration de la qualité de l’air 2019 de Séoul, qui s’est déroulé à l’Hôtel de Ville de la capitale coréenne, a rassemblé des représentants de grandes villes asiatiques, des experts en qualité de l’air ainsi que les organisations internationales environnementales pour partager les politiques et les savoir-faire en matière de résolution du problème des particules fines en Asie et envisager des possibilités de coopération.

    Cette 9e édition du forum a regroupé le plus grand nombre de villes: 35 villes de 6 pays, notamment la Chine, le Japon, la Mongolie, le Vietnam et le Singapour (21 villes étrangères de 5 pays). 16 villes chinoises comptaient parmi les participants. En effet, la coopération avec la Chine est cruciale pour la réduction des particules fines.

    La coopération multilatérale étant la clé pour résoudre ce problème, Séoul profitera de cette occasion pour non seulement renforcer sa relation existante avec Beijing, mais également créer de nouveaux liens avec d’autres villes chinoises qui ont répondu à l’invitation.

    ※ Villes participant au Forum international de Séoul pour l’amélioration de la qualité de l’air:
    (Chine) Pékin, Hongkong, Jilin, Guizhou, Heilongjiang, Sichuan, Shandong, Yunnan, Hunan, Tianjin, Jinan, Changchun, Shenzhen, Chongqing, Shenyang, Chengdu
    (Japon) Fukuoka, Kitakyūshū (Mongolie) Oulan-Bator (Vietnam) Hanoï (Singapour)

    Le Forum a ouvert ses portes le 22 mai 2019 avec le discours d’Isabelle Louis, Directeur député du bureau régional de l’Asie-Pacifique de l’UNEP.

    Lors de la première session portant sur les méthodes d’amélioration de la qualité de l’air dans le domaine du transport, Séoul a présenté ses politiques exemplaires: l’interdiction de circulation dans des zones vertes, qui entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2019, le plan de remplacement des véhicules polluants, le plan de distribution des bus électriques et d’autres « mesures effectives destinées à améliorer les conditions de la vie quotidienne des citoyens ».

    La dernière session a porté, pour la première fois, sur la forêt urbaine et les méthodes d’amélioration de la qualité de l’air, un thème qui a été proposé lors de la session de Q&A du dernier forum. En effet, un participant avait suggéré que « il doit y avoir une session sur la forêt urbaine parce qu’elle joue un rôle très important dans la réduction de la pollution atmosphérique ».

    La 2e journée du forum, le 23 mai, les organisations internationales, les associations ainsi que les villes coréennes, chinoises et japonaises se sont engagées à un débat sur les méthodes de coopération entre les villes et d’engagement des citoyens.

    Ce forum était aussi un forum écologique contribuant à réduire l’utilisation des objets en plastique et de ceux à usage unique. En effet, à la place de la brochure de programme et des livrets en papier, les participants pouvaient consulter les informations sur les intervenants et des documents de présentations en ligne accessible via des codes QR. Ils ont également reçu des porte-badges réutilisables et des badges imprimés sur du papier recyclé. Pour les boissons, ils ont utilisé des gobelets réutilisables.

    Les informations détaillées sur le programme et les intervenants sont disponibles sur le site web du forum (http://www.airforumseoul.com). Pour toute demande supplémentaire, contactez le comité d’organisation (airforumseoul@kimexgroup.co.kr, ☎82-2-6952-0653).