Le projet de la mise en souterrain de l’Artère urbaine de Seobu s’accélère avec l’accord public-privé

La ville de Séoul envisage d’accélérer la mise en souterrain de l’Artère urbaine de Seobu connue pour des problèmes d’embouteillages permanents à Séoul. La section qui fait l’objet de la mise en souterrain dessert le sud du pont Seongsandaegyo et l’échangeur de Geumcheon qui relie l’autoroute Seohaean. Cette artère urbaine à 4 voies et à double sens sera mise en tunnel sur une longueur de 10,33 km. Les travaux commenceront cette année pour que l’artère urbaine soit mise en service en 2019.

Le projet de la mise en souterrain de l’artère urbaine a été reporté à cause des plaintes répétitives des riverains en janvier 2014. Pourtant, suite à plusieurs consultations avec les habitants, un accord a été enfin obtenu.

Une fois que les travaux d’aménagement seront achevés, 50 000 véhicules emprunteront l’artère urbaine souterraine, réduisant la circulation sur l’artère urbaine sur terre existante et en conséquence un retour à la normale du trafic sur l’artère urbaine de Seobu. Il est également prévu d’aménager sur l’artère urbaine sur terre, qui est une route réservée aux véhicules, un espace respectueux de l’environnement qui sera en liaison avec la rivière Anyangcheon.

L’aménagement de l’artère urbaine en route normale permettra de transformer la plupart des échangeurs en carrefours à feux équipés de passages piétons afin que les citoyens puissent accèder plus facilement au parc d’Anyangcheon.

Cet aménagement rendra les contre-allées superflues. Elles seront transformées en espaces respectueux de l’environnement tels que des parcs ou des espaces verts. La ville de Séoul s’attend à ce que la répartition de la circulation dans la section souterraine et l’aménagement de la section sur terre en espace respectueux de l’environnement améliorent le cadre de vie dans les quartiers de Geumcheon, Guro, Yeongdeungpo aux environs de l’artère urbaine de Seobu.

< Requête 1 > La proximité des entrées et les sorties de la section souterraine de l’artère urbaine de Seobu avec les habitations donne lieu à un problème de bruit. –> Le mur anti-bruit de type vertical qui est installé aux abords de l’artère urbaine de Seobu et des voies ferrées Séoul-Busan sera transformé en mur de type recourbé. La longueur du mur sera doublée pour réduire le bruit qui nuit à la tranquillité des habitations.

< Requête 2 > Les habitations se trouvent à proximité du centre de transfert des déchets ménagers, alimentaires et recyclables de l’arrondissement de Geumcheon-gu, entraînant des problèmes de pollution et d’odeurs incommodantes Les habitants demandent le déplacement du centre de transfert des déchets. –> La partie haute de la section souterraine de l’artère urbaine sera efficacement exploitée. La ville s’attend à une exploitation efficace de la partie de terrain qui sera remblayée.

Projet de la mise en souterrain de l’Artère urbaine de Seobu

Projet en bref
○Lieu : de Yangpyeong-dong dans l’arrondissement de Yeongdeungpo-gu (au sud du pont Seonsandaegyo) à Doksan-dong dans l’arrondissement de Geumcheon-gu (échangeur de Geumcheon)
○Envergure : Route à 4 voies et à double sens d’une longueur de 10,33 km (réservée aux véhicules de petite taille)
○Période de travaux : de 2010 à 2018
○Somme d’investissement : 528 milliards de wons
○Mode de financement : Partenariat public-privé (PPP)

Situation géographique
0515_lo_f
Vues futures de l’artère urbaine de Seobu après aménagement
0515_se_f




10 mesures d’amélioration de la gestion du métro de Séoul

basic_img_000015162

La ville de Séoul vient d’annoncer les « dix mesures d’amélioration de la gestion du métro de Séoul » visant à prévenir les accidents comme celui survenu, le 2 mai 2014, à la station Sangwangsimni sur la ligne 2 du métro de Séoul.

Contrôle spécial et quotidien sur toutes les stations des lignes 1 à 4 avant la circulation de la première rame
Afin de dissiper le sentiment d’insécurité de ses citoyens, la ville de Séoul a immédiatement restauré le système d’interconnexion de données tombé en panne après l’accident. Elle a effectué également des contrôles spéciaux sur le système de signalement de la ligne 2 et continuera de vérifier quotidiennement les installations des lignes 1 à 4 avant la circulation de la première rame sur chaque ligne. Dès la semaine prochaine et jusqu’à la fin du mois de juillet, la ville de Séoul dirigera des contrôles qui seront menés sur l’ensemble du système de signalement des lignes 1 à 9, en collaboration avec d’experts externes.

Renforcement du système de gestion de la sécurité par des caméras de surveillance
Afin de minimiser une défaillance mécanique ou une erreur humaine, le système de gestion de la sécurité sera renforcé. Pour cela, le « système de gestion de la sécurité des chemins de fer » composé d’environ 130 éléments et approuvé par l’État sera adopté. Il permettra de restaurer la confiance dans le système de sécurité. Afin de vérifier l’état de tunnels sur l’ensemble des lignes, des caméras de surveillance seront installées sur la première rame de chaque ligne et une équipe dédiée à l’analyse de ces images sera créée.

Adoption du « Système de réaction immédiate après accident » à partir de l’annonce de la situation jusqu’à la prise des premières mesures
Compte tenu de l’importance des premières mesures à prendre en cas d’accident, un « système de réaction durant la période d’or » sera mis en place. Ce système consiste à signaler la situation, évacuer les usagers et prendre les premières mesures de réaction durant les premières cinq minutes qui suivent un accident. Afin d’y parvenir, la « formation de sécurité des chemins de fer » sera suivie de manière obligatoire par tous les employés des différentes compagnies participant à la gestion du métro de Séoul. Parallèlement à cela, une série d’entrainements face à une situation d’urgence sera élargie.

Contrôle en collaboration avec des experts et surveillance permanente
La formation au contrôle et à la sécurité sera effectuée de manière renforcée auprès de 243 sous-traitants travaillant dans 10 domaines incluant l’entretien et la réparation des rames. Afin de confier les missions qui sont directement liées à la sécurité des usagers ou qui doivent être assurées de manière permanente, un projet de création d’une agence gérée par la ville de Séoul est en cours d’évaluation.

D’ailleurs, des contrôles seront réalisés de manière transparente et régulière avec la participation d’experts privés dans les voies ferrées. 200 experts et consultants dans différents domaines participeront à des contrôles réguliers sur 11 types d’installations, comme les dispositifs de signalement.

Accélération du remplacement des rames vétustes et mise en place du « système de contrôle centralisé SMART »
Les rames vétustes seront remplacées de manière accélérée et le « système de contrôle centralisé SMART » sera établi afin d’intégrer les centres de contrôle de chaque ligne de métro. Dans ce plan de mesures à moyen et à long terme, 500 rames de la ligne 2 et 150 rames de la ligne 3 classées comme vétustes seront remplacées respectivement avant 2020 (soit 4 ans plus tôt que prévu) et avant 2022 (soit 2 ans plus tôt que prévu), avec 877,5 milliards de wons d’investissement. Au total 64 rames de la ligne 1 feront l’objet de grandes réparations et les rames de la ligne 2 seront prioritairement remplacées. Après une étude de faisabilité prévue pour février 2015, l’élaboration du « système de contrôle centralisé SMART » et la construction d’un centre de contrôle centralisé se succéderont pour sa mise en service en 2019.

Les subventions de l’État sont indispensables pour le renforcement de la structure antisismique, le renouvellement des installations vétustes et la gratuité partielle des transports. Selon la ville de Séoul, la pratique de la gratuite partielle des transports nécessite un soutien financier du gouvernement comparable à celui offert par Korail.




Collision de deux rames à la station Sangwangsimni sur la ligne 2 du métro de Séoul

Au total 243 personnes ont été légèrement blessées, le vendredi 2 mai, vers 15 h 30, dans la collision de la rame N° 2258 et de la rame N° 2260 sur la ligne 2 du métro de Séoul. Elles ont été transportées aux hôpitaux de proximité par les sapeurs-pompiers qui sont intervenus peu après l’accident. Une équipe de réparateurs y a été dépêchée immédiatement. La circulation du métro a repris normalement, le 3 mai, à 0h17.

Le conducteur de la deuxième rame roulant à 68 km/h entre la station Sindang et la station Sangwangsimni (lignes d’un rayon de courbure de 500 à 600 m) a actionné le frein d’urgence à 120 m de la première rame qui était à l’arrêt. La distance de freinage fut trop courte pour éviter la collision. Malgré le freinage d’urgence, la deuxième rame a continué d’avancer sur 128 m et sa vitesse était de 15 km/h au moment de l’accident.

Parmi les 249 personnes qui ont été hospitalisées, la plupart ne présentent que des blessures légères et sont susceptibles de quitter les hôpitaux prochainement tandis que sept personnes seront opérées.

※ Les étrangers blessés peuvent bénéficier de soins médicaux, soit en Corée du Sud, soit dans leur pays.
Le maire de Séoul, Park Won-soon, s’est rendu à l’hôpital Gunguk, le 3 mai dernier pour réconforter 17 blessés hospitalisés.

○ Les services nécessaires, y compris les soins médicaux, ont été assurés au patient chinois qui a pu quitter la Corée du Sud le 4 mai 2014.
– Il pourra suivre le traitement médical dans le pays de son choix (en Chine ou en Corée du Sud)
– Il a exprimé sa satisfaction et son remerciement pour les services médicaux qui lui ont été fournis.
○ Le patient bahreïni bénéficiera d’une hospitalisation ainsi que d’une opération en Corée du Sud.

La ville de Séoul effectuera une série de contrôles spéciaux entre mai et juillet 2014 (durant 90 jours) sur toutes les lignes du métro de Séoul en collaboration avec les compagnies de transport Seoul Metro (lignes 1-4), SMRT (Seoul Metropolitan Rapid Transit Corporation, lignes 5-8) et la Seoul Line 9 Operation Co.
Les contrôles concerneront principalement les sous-stations, la ligne de contact (usure, hauteur, déclinaison), les dispositifs de freinage et de sécurité, le système central de radio communication, les stations de base radio et le système de contrôle automatique.

Ligne Nombre de Sous-stations Longueur de la ligne de contact Communication Signalement Nombre de rames
Ligne1-ligne 9 95 312.5 km Radio communication ATS, ATC, ATO 3,614



Mesures de sécurité et de soutien aux blessés de l’accident survenu sur la ligne 2 du métro de Séoul

La vile de Séoul déploiera tous ses efforts et appliquera toutes les mesures nécessaires pour prévenir tout accident comme celui qui s’est produit à la station Sangwangsimni sur la ligne 2 du métro de Séoul.

Mesures de soutien aux blessés de l’accident sur la ligne 2 du métro de Séoul

1. Prise en charge des frais hospitaliers

Prise en charge totale des frais de traitement dans un hôpital choisi par les blessés et soutien actif en cas de réaparition des symptômes

2. Prise en charge des frais de soignants

Prise en charge des frais de soignants dont la nécessité est reconnue par les établissements médicaux

3. Indemnisation de la perte de revenus d’un travailleur independent pendant l’hospitalisation de celui-ci

4. Les passagers indemnes qui sont rentrés après l’accident peuvent contacter Seoul Metro en cas d’apparition des symptômes.

☎Téléphone: 02-6110-5390

Mesures de sécurité sur la ligne 2 du métro de Séoul

1. Contrôle spécial des installations avant la première service (04:30-05:30)

–  Vérification d’un bon fonctionnement des installations tells que les dispositifs d’aiguillage, les dispositifs de signalement et les équipements électriques, etc.

–  Contrôle effectué sur 17 points sur la ligne 2

2. Renforcement du système de contrôle et du protocole de sécurité

–  Renforcement de la surveillance et du contrôle des rames : rappel à une conduite en sécurité envoyé au conducteur du rame suivant lors du départ du rame précédent

–  Respect de la limite de vitesse dans les lignes courbes

–  Amélioration du protocole de sécurité : amelioration des règles sur la limite de vitesse dans les lignes courbes, les zones en pente et les entrées des stations

3. Mesures d’amélioration

–  Amélioration du système de surveillance du centre de contrôle : déclenchement du signal d’alerte en cas d’urgence

–  Installation des écrans de surveillance affichant les positions de rames pour les conducteurs de métro

4. Renforcement de la surveillance et de la participation des citoyens et des experts à des actions de sécurité

–  Amélioration du protocole et du système de sécurité, recours actif aux ombudsmans et aux experts

–  Affichage des procédures à suivre en cas d’accident et renforcement de l’entrainement collectif à la sécurité




20% de la hausse des immatriculations de voitures « vertes » à Séoul

Les citoyens de Séoul optent de plus en plus pour des voitures écologiques et économiques. Par conséquent, le nombre d’immatriculations de voitures moins polluantes comme les voitures hybrides, a augmenté d’environ 20% en 2013 par rapport à 2012.

Année Total Voiture hybride GNV Voiture électrique
2013 31 684 20 778 10 427 479
2012 26 412 15 930 10 277 205

 

< 1,2 millions de wons d’économie pour un trajet de 20 mille km en voiture hybride >

Consommant 55% moins d’essence que la voiture thermique, la voiture hybride s’avère plus économique pour les longs trajets. Par exemple, un automobiliste parcourant 20 000 km peut espérer économiser 1,2 millions de wons sur le coût en carburant (1 800 wons par litre d’essence).

< Réduction d’impôts sur la consommation et l’acquisition allant jusqu’à 4,7 millions de wons en cas d’achat d’une voiture hybride >

Lorsque vous achetez une voiture hybride en 2014, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts sur la consommation et l’acquisition d’un montant maximum de 4,7 millions de wons.

 

Phase Impôt Bénéfice Durée valable
Voiture hybride Achat Impôt sur la consommation Réduction d’impôt maximale de 1 million de wons Jusqu’au 31 décembre 2015
Impôt pour l’éducation Réduction d’impôt maximale de 300 mille wons
Enregistrement Impôts sur l’acquisition et l’enregistrement Réduction d’impôt maximale de 1,4 millions de wons Jusqu’au 31 décembre 2014**
Prix d’achat des créances émises par les chemins de fer urbains Réduction maximale de 2 millions de wons*

 

< Exonération totale de péage des tunnels Namsan N° 1 et N° 2 et réduction de 50% sur le tarif de stationnement dans les parkings publics dans la région métropolitaine de Séoul >

Les véhicules moins polluants « de type I », et « de type II » affichant l’identification par radiofréquence (RFID) présentée ci-dessous bénéficient d’une exonération totale de péage des tunnels Namsan N° 1 et N° 2 (2000 wons).

1eco_car_20140424

Les véhicules affichant les étiquettes ci-dessous bénéficient d’une réduction de 50% des frais de stationnement dans les parkings publics de la région métropolitaine de Séoul et d’une réduction de 80% dans les parcs relais à proximité d’une station de métro.

2eco_car_20140424

▶ Nombre de véhicules immatriculés
Nombre d’immatriculation selon le type de véhicule (fin 2012)

Année 2012 2011 2010 2009 2008
Total

2 969 184

2 977 599

2 981 400

2 954 704

2 949 211

Voiture

2 447 876

2 443 261

2 434 230

2 394 901

2 375 173

Minibus

162 723

169 922

176 999

185 343

191 335

Poids lourd

353 905

360 103

366 306

370 894

379 247

Véhicule spécial

4 680

4 313

3 865

3 566

3 456

2 roues

444 693

410 090

410 615

410 209

408 082

※ 15,7% du nombre de véhicules immatriculés en Corée du Sud (18 871 mille véhicules)

Nombre d’immatriculation selon le type de carburant (fin 2012)

Année Total Essence Diesel GPL Hybride GNV Électrique Autres
2013 2,973,877 1,622,215 937,639 378,910 20,778 10,427 479 3,429
2012 2,969,184 1,642,726 899,652 396,997 15,930 10,277 205 3,393
2011 2,977,599 1,661,922 874,928 417,845 9,328 9,844 103 3,626

Pour voir les statistiques sur le trafic, cliquez sur le lien suivant 




Ouverture de la première zone réservée aux transports en commun de Séoul « Sinchon Yonsei-ro »

– Avec la mise en circulation des bus dans « la zone réservée aux transports en commun de Yonsei-ro » le lundi 6 janvier.

Désigné comme la première zone réservée aux transports en commun de Séoul, « Sinchon Yonsei-ro » est devenu rue piétonne depuis le 6 janvier 2014.
« La zone réservée aux transports en commun de Sinchon Yonsei-ro » concerne la rue de 550 mètres de long reliant la station Sinchon à l’entrée principale de l’université Yonsei. Seuls les piétons, les minibus pouvant transporter au moins 16 passagers, les véhicules d’urgence et les vélos y sont autorisés ainsi que 11 bus de ville et 3 bus de quartier.

C’est une « zone 30 » (vitesse maximale autorisée de 30km/h pour tous les véhicules) donnant la priorité à la sécurité des piétons.

– 11 lignes de bus de ville, 3 lignes de bus de quartier… une amende en cas d’accès de tout autre véhicule, les taxis autorisés uniquement la nuit.

L’accès des véhicules non autorisés dans la zone réservée aux transports en commun est interdit 24 heures sur 24 et en cas d’infraction, les amendes peuvent s’élever à 40 mille wons pour les voitures et à 50 mille wons pour les minibus conformément à l’article 6 du code de la route. Les taxis, quat à eux, sont autorisés de minuit à 4 heures du matin, où l’utilisation des transports en commun n’est pas pratique. Les véhicules utilitaires indispensables pour le commerce de Yonsei-ro doivent demander l’autorisation préalable afin pouvoir circuler sur les plages horaires restreintes (de 10h à 11h et de 15h à 16h) mais le stationnement est interdit sur les voies publiques.

En outre, la ville de Séoul prévoit d’encourager l’utilisation de vélos en introduisant les vélos publics afin de faciliter les déplacements de personnes à courte distance à proximité de la station Sinchon, de l’université de Yonsei, etc.

– Modification du système de circulation routière en faveur des véhicules, aménagement des passages piétons supplémentaires.

La ville de Séoul a également modifié le système de circulation routière de Sinchon, notamment en créant une nouvelle bifurcation permettant aux véhicules de contourner Yonsei-ro en toute tranquillité.

img01_f

De plus, un nouveau passage piéton a été aménagé à l’entrée ouest de l’Université Yonsei en plus de celui de l’entrée est déjà existant, afin de renforcer la sécurité des piétons.

img02_f

– Elargissement des trottoirs 3 à 4m → 8m… même hauteur pour les trottoirs et les voies circulées à l’égard des personnes vulnérables.

Les trottoirs de Sinchon Yonsei-ro étaient étroits par rapport du nombre des piétons qui les empruntaient. Grâce à des travaux récents, ces trottoirs ont été élargis jusqu’à 8m et de nombreux obstacles ont été supprimés pour créer un espace piéton plus agréable.

En outre, la ville de Séoul projette d’aménager « Oasis 0.5 (lieu de repos pour piétons comme un oasis dans le désert) », un espace dynamique dédié aux évènements culturels, dont les concerts de B-Boy.

Après avoir désigné « Sinchon Yonsei-ro » comme zone d’essai pour le projet des zones réservées aux transports en commun en juillet 2012, la ville de Séoul a créé le Comité de pilotage de projet et a établi le plan de projet en accord avec les organismes concernés, notamment le Département de police de Séoul, avant d’entamer les travaux d’aménagement en septembre 2013.

Le projet de zone réservée aux transports en commun de Sinchon a été mené à terme en un an, grâce à gestion du Comité de pilotage de projet composé de personnalités locales et à travers plusieurs dizaines de procédures de négociation. C’est l’un des projets les plus réussis de la ville de Séoul en termes de gestion des conflits.

La ville espère que la gestion réussie de la première zone réservée aux transports en commun de Sinchon Yonsei-ro permettra l’élargissement du projet des zones réservées aux transports en commun dans bien d’autres zones.

img03_f




Ouverture d’un site de signalement des sociétés de taxi abusives

http://french.seoul.go.kr/wp-content/uploads/2014/02/교통_납입기준금-과다인상.png

Le « site de signalement des sociétés de taxi abusives » a été créé en janvier 2014 afin de permettre aux chauffeurs de taxi de signaler de façon anonyme les infractions commises par leurs employés. Ainsi, les chauffeurs de taxi pourront désormais dénoncer la hausse excessive de la redevance sans craindre un quelconque désavantage.
– Pas besoin d’identification, formulaire facile à remplir, possibilité de transfert de photos depuis un mobile.
Le site de signalement anonyme nouvellement créé permet aux chauffeurs de taxi de consulter les lignes directrices de l’accord de salaires à tout moment, où qu’ils soient.
Ainsi, l’informateur peut signaler une infraction sans s’inscrire et sans révéler son identité, en mentionnant simplement la raison sociale et l’adresse de la société avec la passibilité de télécharger en amont des photos. Sur le site, seul l’objet de signalement s’affiche et le détail est gardé confidentiel de façon de protéger l’informateur.
※ Lien direct vers le site de signalement : http://traffic.seoul.go.kr/taxi 
– Neuf sociétés de taxi ont fait l’objet d’une inspection spéciale dès le lendemain du signalement.
Cinq jours après l’ouverture du site de signalement des sociétés de taxi abusives, 9 sociétés ont fait l’objet d’un signalement pour la hausse de la redevance au delà de la limité fixée par les directives et certains signalements ont été annulés suite à une démarche volontaire de la part desdites sociétés.
Les sociétés signalées continueront à faire l’objet d’une inspection dès le lendemain par une équipe spéciale de ville-arrondissement, ainsi que d’une surveillance périodique de la gestion des recettes du trafic.
[content-builder]{“id”:1,”version”:”1.0.4″,”nextId”:12,”block”:”root”,”layout”:”12″,”childs”:[{“id”:”2″,”block”:”rte”,”content”:””},{“id”:”3″,”block”:”image”,”source”:”~wp-uploads\/2014\/02\/\uad50\ud1b5_\ub0a9\uc785\uae30\uc900\uae08-\uacfc\ub2e4\uc778\uc0c1.png”,”alt”:”\uad50\ud1b5_\ub0a9\uc785\uae30\uc900\uae08 \uacfc\ub2e4\uc778\uc0c1″,”link”:”~wp-uploads\/2014\/02\/\uad50\ud1b5_\ub0a9\uc785\uae30\uc900\uae08-\uacfc\ub2e4\uc778\uc0c1.png”,”class”:””,”scale”:”75%”,”position”:”center”,”size”:{“width”:450,”height”:507},”store”:{“source”:”~upload\/3-532d0afe5f95f78fe507bf714af1e430.png”,”width”:450,”height”:507,”mime”:”image\/png”,”size”:186615}},{“id”:”4″,”block”:”rte”,”content”:”
\nLe \u00ab site de signalement des soci\u00e9t\u00e9s de taxi abusives \u00bb a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 en janvier 2014 afin de permettre aux chauffeurs de taxi de signaler de fa\u00e7on anonyme les infractions commises par leurs employ\u00e9s. Ainsi, les chauffeurs de taxi pourront d\u00e9sormais d\u00e9noncer la hausse excessive de la redevance sans craindre un quelconque d\u00e9savantage.
“,”class”:””},{“id”:”5″,”block”:”rte”,”content”:”- Pas besoin d\u2019identification, formulaire facile \u00e0 remplir, possibilit\u00e9 de transfert de photos depuis un mobile.
“,”class”:””},{“id”:”6″,”block”:”rte”,”content”:”Le site de signalement anonyme nouvellement cr\u00e9\u00e9 permet aux chauffeurs de taxi de consulter les lignes directrices de l\u2019accord de salaires \u00e0 tout moment, o\u00f9 qu\u2019ils soient.
“,”class”:””},{“id”:”7″,”block”:”rte”,”content”:”Ainsi, l\u2019informateur peut signaler une infraction sans s\u2019inscrire et sans r\u00e9v\u00e9ler son identit\u00e9, en mentionnant simplement la raison sociale et l\u2019adresse de la soci\u00e9t\u00e9 avec la passibilit\u00e9 de t\u00e9l\u00e9charger en amont des photos. Sur le site, seul l\u2019objet de signalement s\u2019affiche et le d\u00e9tail est gard\u00e9 confidentiel de fa\u00e7on de prot\u00e9ger l\u2019informateur.
“,”class”:””},{“id”:”8″,”block”:”rte”,”content”:”\u203b Lien direct vers le site de signalement : http:\/\/traffic.seoul.go.kr\/taxi<\/a> 
“,”class”:””},{“id”:”9″,”block”:”rte”,”content”:”- Neuf soci\u00e9t\u00e9s de taxi ont fait l\u2019objet d\u2019une inspection sp\u00e9ciale d\u00e8s le lendemain du signalement.
“,”class”:””},{“id”:”10″,”block”:”rte”,”content”:”Cinq jours apr\u00e8s l\u2019ouverture du site de signalement des soci\u00e9t\u00e9s de taxi abusives, 9 soci\u00e9t\u00e9s ont fait l\u2019objet d\u2019un signalement pour la hausse de la redevance au del\u00e0 de la limit\u00e9 fix\u00e9e par les directives et certains signalements ont \u00e9t\u00e9 annul\u00e9s suite \u00e0 une d\u00e9marche volontaire de la part desdites soci\u00e9t\u00e9s.
“,”class”:””},{“id”:”11″,”block”:”rte”,”content”:”Les soci\u00e9t\u00e9s signal\u00e9es continueront \u00e0 faire l\u2019objet d\u2019une inspection d\u00e8s le lendemain par une \u00e9quipe sp\u00e9ciale de ville-arrondissement, ainsi que d\u2019une surveillance p\u00e9riodique de la gestion des recettes du trafic.
“,”class”:””}]}[/content-builder]




Les bus « les Chouettes » mis en circulation depuis 50 jours avec 6 mille usagers par jour.

La ville de Séoul (Service des transports urbains) a publié le compte-rendu du service de bus de nuit baptisés « les Chouettes » pour la période du vendredi 13 septembre, date de mise en service de 9 lignes au lieu de 2, au vendredi 1er novembre 2013. Selon ce compte-rendu, 304 000 personnes au total ont emprunté ces bus durant 50 jours, soit 6 079 passagers par jour en moyenne.

Le nombre cumulé de 303 940 usagers sur 50 jours correspond à 6 079 usagers par jour, soit 138 passagers par bus et par jour et 5,8 passagers par arrêt de bus (1 056 arrêts au total).

En observant les différentes lignes de bus, la ligne N26 (Gangseo-Jungrang) ayant fait l’objet d’essais a été la plus utilisée avec 1 214 usagers en moyenne par jour, suivie de la N37 (Eunpyeong-Songpa) avec 946 usagers, de la N61 (Sinjeong-Nowon) avec 880 usagers et de la N16 (Dobong-Onsu) avec 868 usagers.

En observant les jours, le pic se situait à l’aube du samedi comme prévu. Le nombre moyen d’usagers du samedi était de 7 333, soit 1 254 usagers de plus que le nombre moyen d’usagers par jour. Arrivaient ensuite le mercredi (6 731 usagers), le vendredi (6 611 usagers), le jeudi (6 536 usagers) et le dimanche (6 166 usagers).

En observant les tranches horaires, le plus grand nombre de passagers ont emprunté ces bus entre 1h et 2h avec 1 696 usagers (27,9%), puis 1 657 usagers (27,3%) entre 2h à 3h, montrant que 55,2% du total des usagers se trouvaient entre 1h et 3h. Ensuite la tranche horaire entre 3h et 4h comptait 1 325 usagers (21,8%), celle entre minuit et 1h 795 usagers (13,1%) et celle entre 4h et 5h 607 usagers (10,0%).

La majorité de ces usagers étaient des salariés (64,6%, 4 158 personnes), suivis des chauffeurs remplaçants (23,5%, 1 514 personnes) et des étudiants (11,9%, 763 personnes). Selon le sexe, les hommes comptaient pour 77% contre les femmes pour 23%, montrant une légère augmentation des usagers du sexe féminin par rapport à la période d’essais (de 12,3% à 23%).

Par ailleurs, depuis l’élargissement des lignes de bus de nuit, le nombre de réclamations dues au refus des taxis a baissé.

En effet, par rapport à 1 218 réclamations qui ont été portées du 1er au 31 octobre 2012, seules 1 110 réclamations ont été enregistrées cette année pour la même période, soit une baisse de 8,9% (108 réclamations de moins).




La ville de Séoul, premier lauréat asiatique du « Prix du gouvernement local pour le transport intelligent »

La ville de Séoul a reçu le « Prix du gouvernement local » pour la première fois en Asie, en reconnaissance des « résultats obtenus en matière de participation des habitants dans le domaine de l’information de transport au moyen des IPA ouvertes rendues accessibles aux habitants depuis 10 ans » à l’occasion du 20e Congrès mondial sur le transport intelligent (ITS) organisé le lundi 14 dernier à Tokyo.

Le Congrès mondial sur le transport intelligent a démarré en 1994 à Paris pour réunir les entreprises, les scientifiques et les membres du gouvernement impliqués dans le transport intelligent venant de 80 à 90 pays autour du salon des nouvelles technologies, de la présentation des thèses et des réunions scientifiques. Le Congrès a été organisé deux fois en Corée du Sud, en 1998 à Séoul et en 2010 à Busan.

Le « Prix du gouvernement local » décerné à la ville de Séoul a été créé pour récompenser un gouvernement local de chaque région (Amérique, Europe et Asie pacifique) ayant contribué au développement du transport intelligent et à l’innovation de technologie.

La ville de Séoul avait mis en place le « Modèle participatif de service d’information de transport » afin d’encourager la participation des habitants et des entreprises au développement de divers services tels que les applications mobiles pour Smartphone utilisant les informations publiques. En résultats, une dizaine d’applications accessibles gratuitement ont été créées.

Outre les informations rendues accessibles, le service d’information en temps réel sur la circulation routière et sur l’arrivée des bus, la gestion scientifique de la circulation des bus basée sur le GPS, le système de contrôle routier de pointe entièrement automatisé, et le système de titres de transport permettant d’utiliser tous les moyens de transport avec une seule carte sont également reconnus dans le monde entier.

En particulier, depuis la réforme du système de transport en commun de 2002, environ 1 200 personnalités étrangères comprenant les chefs d’états, les ministres des transports et les spécialistes des transports se sont rendus à Séoul pour découvrir son système de transport intelligent à la pointe de la technologie.




Les tarifs des taxis séouliens ont augmenté le samedi 12 octobre.

Les tarifs des taxis séouliens ont augmenté le 12 octobre à partir de 4 heures. Les taxis moyennes berlines afficheront désormais un tarif de base de 3 000 wons au lieu de 2 400 wons, soit une augmentation de 600 wons, et l’indemnité kilométrique de 100 wons tous les 144 mètres au lieu de 100 wons tous les 142 mètres. L’indemnité horaire quant à lui reste inchangée. Pour les taxis grandes berlines, le tarif de base a augmenté de 500 wons pour atteindre 5 000 wons tandis que les indemnités kilométrique et horaire restent inchangées.

En outre, le tarif extra horaire est de retour : le « tarif de nuit » s’appliquera entre minuit et 4 heures du matin et le prix d’appel de 1 000 wons pour les call taxis sera majoré de 1 000 wons durant ces heures.

En même temps que cette augmentation, la ville de Séoul procède au réglage du compteur horokilométrique pendant un mois. Durant cette période, les clients doivent payer 600 wons supplémentaires en plus du tarif au compteur. Par exemple, si le tarif s’affiche 5 000 wons au compteur, il doit payer 5 600 wons au total.

Sous le principe « L’amélioration du traitement des travailleurs du secteur des transports d’abord, puis l’augmentation du tarif », le projet d’augmentation a été mis sur la table afin d’améliorer le traitement des travailleurs du secteur des transports en minimisant la charge des consommateurs. L’analyse des coûts de revient a été effectué en juillet dernier et la décision finale a été précédée de l’avis du conseil municipal de Séoul, d’un débat publics et de l’examen de la Commission des prix.

Catégorie Avant Après Taux
d’augmentation
Moyenne
berline
Tarif de base 2 400 wons pour les premiers 2km 3 000 wons 10.9%
Indemnités kilométrique 100 wons tous les 144m 100 wons tous les 142m
horaire 100 wons toutes les 35 secondes Inchangée
Grande
berline
Tarif de base 4 500 wons pour les premiers 3km 5 000 wons 4.3%
Indemnités kilométrique 200 wons tous les 164m Inchangée
horaire 200 wons toutes les 39 secondes
Citadine Tarif de base 2 100 wons pour les premiers 2km Inchangée
Indemnités kilométrique 100 wons tous les 155m
horaire 100 wons toutes les 37 secondes



TOPIS 3.0 de Séoul s’équipe d’une fonction « Gestion urbaine / Prévisions de trafic »

Après avoir appliqué avec succès pour la première fois au monde un mode scientifique utilisant les technologies de l’information de pointe dans la gestion du fonctionnement des bus de Séoul afin de corriger les problèmes récurrents liés à cette dernière, à savoir les intervalles irréguliers et la conduite imprudentes des chauffeurs, le Centre d’information routière de Séoul (TOPIS : Transport Operation & Information Service) a déclaré cette fois-ci l’ouverture de l’ère de « TOPIS 3.0 ».

En effet, après la réforme du système de transports en commun de 2004, l’ère 1.0 a été marquée par l’application de la technologie de pointe dans la gestion du réseau routier et dans la prise des mesures en temps réel. Ensuite, l’arrivée de l’ère2.0 en 2008 a ouvert la voie au partage d’informations de bus et à la création de divers services d’applications Smartphone. L’ère 3.0 sera quant à elle celle de gestion intelligente de la sécurité urbaine via une coopération, de la réalisation des prévisions de trafic et de l’exportation de technologies des transports de Séoul à l’étranger créant des effets économiques.

Afin de maximiser les effets de la coopération et de la vente de cette nouvelle ère, la ville de Séoul a accueilli le TOPIS au sous-sol de son nouvel hôtel de ville lui offrant un espace plus grand et plus moderne.

Ainsi est né un système intégral de gestion urbaine regroupant le Centre d’informations routière de Séoul, la Salle de gestion des crises et la Salle des secrets de Chungmu. Un tel système permettra une surveillance intelligente 24 heures sur 24 en situation de crise (accident, catastrophe, guerre, etc.) et la ville prévoit de faire ce lieu réunissant à la fois l’expérience du transport de pointe de Séoul, le support technique et un réseau d’échange de ressources humaines, un symbole de l’exportation à l’étranger.

Par exemple, la proximité et la coopération entre le Centre routier et la Salle de gestion des crises créeront des effets de synergie permettant une surveillance sans faille de tous les coins de la ville (voies, fleuves, etc.) avec le regroupement des 849 équipements vidéo à la pointe de technologie ainsi que l’affichage de diverses informations (niveau fluvial, intempéries, etc.) sur des panneaux électroniques.

De plus, les prévisions de trafic seront désormais possibles comme les prévisions météo en utilisant les données massives cumulées depuis plus de 10 ans. En cas de manifestations ou d’événements nécessitant la mise en place de déviations en centre-ville, des itinéraires optimaux seront proposés préalablement.

L’exportation du Système de Transport de Séoul (ITS) à la technologie reconnue comme la meilleure au monde ayant suscité la visite de plus de dix mille importantes personnalités étrangères (Chefs d’Etat, ministres, hauts fonctionnaires et spécialistes du transport) depuis 6 ans sera également mise en œuvre en partenariat avec des entreprises privées.

La ville de Séoul a ainsi annoncé jeudi 12 la vision 3.0 du TOPIS de Séoul en ouvrant au public les portes du Centre d’informations routière de Séoul (TOPIS) nouvellement aménagé à l’hôtel de ville de Séoul.

L’espace du TOPIS expose des photos montrant l’évolution et le développement des transports de Séoul depuis des années 50 et on peut y découvrir le système de transport de pointe de Séoul avec des lunettes 3D.

Le projet TOPIS 3.0 annoncé par la ville de Séoul porte, sous le sous-titre « Au delà de la technologie de pointe, vers l’ouverture, vers la coopération », propose trois visions suivantes : ▴ Une gestion urbaine intelligente via une coopération en matière de transports et de catastrophes, ▴ Un soutien renforcé à l’exportation à l’étranger du Système de Transport de Séoul via les partenariat public-privé et ▴ Une préparation pour les prévisions de trafic par une coopération entre les transports et les données massives.




Le service de covoiturage de la ville de Séoul s’étend sur mille véhicules d’ici la fin d’année.

Depuis peu, des véhicules avec le logo « Covoiturage : Séoul partage » se font remarquer de plus en plus dans les rues de Séoul. Il s’agit du service de covoiturage de la ville de Séoul démarré en février et que la ville vient de décider d’élargir de manière significative d’ici la fin d’année.

En effet, le nombre d’usagers du service de covoiturage a dépassé les cent mille le mois dernier pour atteindre 100 415 aujourd’hui (septembre 2013), soit 680 usagers par jour. Face à un tel succès, la ville de Séoul (Centre de transports urbains) a annoncé son projet d’élargissement du service de covoiturage sur mille véhicules au lieu de 619 actuels.

Elu dans les 5 politiques les plus importantes du premier semestre 2013 par les habitants de Séoul, le service de covoiturage a été mis en place par la ville de Séoul en collaboration avec des entreprises privées afin de résoudre le problème d’embouteillages et de stationnement en ville en privilégiant une culture de partage dans le domaine du transport.

Le service de covoiturage se décline en deux catégories : véhicules ordinaires et véhicules électriques. Les véhicules ordinaires sont entrés en service en février dernier en collaboration avec deux entreprises tandis que les véhicules électriques sont en service depuis mai en collaboration avec 4 entreprises. Actuellement, 618 véhicules au total sont disponibles dans 343 parkings, soit 1,8 véhicule par parking.

Lors du sondage effectué par la ville de Séoul sur 2 803 personnes tirées au hasard parmi les usagers du service de covoiturage de février à août (13 personnes par jour en moyenne), 89% ont jugé le service satisfaisant. C’est à l’issu du même sondage que la ville de Séoul a décidé d’augmenter par étape le nombre de véhicules pour éteindre mille jusqu’en fin d’année.

Le service sera élargi d’abord sur les parkings de bâtiments publics de 5 arrondissements, à savoir Mapo, Guro, Eunpyeong, Seongdong et Seocho, de manière à ce que 130 nouveaux véhicules soient disponibles d’ici octobre en collaboration avec des entreprises privées. Ensuite, 300 véhicules comprenant les véhicules électriques seront distribués sur les parkings publics et privés de différents arrondissements.

Ainsi, au lieu de 618 véhicules disponibles dans 343 parkings actuellement en septembre 2013, mille véhicules au total seront disponibles dans 600 parkings d’ici la fin d’année. Le nombre de véhicules par quartier augmentera aussi de 1,5 à 2,4 pour 423 quartiers, rendant le service de covoiturage plus accessible et plus pratique pour de nombreux habitants.

Mode d’emploi du service de covoiturage de la ville de Séoul

1. Sélection de l’entreprise de covoiturage
– Sur la page d’accueil du Centre d’information sur le transport de la ville de Séoul, comparez le lieu et le détail du service de différentes entreprises afin d’en sélectionner une qui vous convient :

  • Centre d’information sur le transport de la ville de Séoul (http://topis.seoul.go.kr)
  • Green Car (http://seoul.greencar.co.kr) : véhicules ordinaires
  • So Car (www.socar.kr) : véhicules ordinaires
  • City Car (www.citycar.co.kr) : véhicules électriques
  • Han Car (www.wesharecar.co.kr) : véhicules électriques
  • KT Car Sharing (http://ev.ktcarsharing.com) : véhicules électriques

2. Adhésion
– Entrez les informations de base ainsi que les données du permis de conduire, puis enregistrez votre carte bancaire.

3. Réservation
– La réservation se fait par Internet, Smartphone ou SRA.
→ Choisissez l’heure, le lieu et le type de véhicule.

4. Prise en main du véhicule
– Le contrôle de porte de véhicule se fait par l’apposition de la carte d’adhésion sur le lecteur du pare-brise.
→ Le contrôle du véhicule se fait avec les touches qui se trouvent à l’intérieur du véhicule.

5. Retour
– Le retour se fait au parking où vous avez loué le véhicule.
→ Apposez la carte d’adhésion sur le lecteur du pare-brise de la même manière que lors de la prise en main du véhicule.

6. Paiement
– A la fin de l’utilisation, les frais de location et de carburant sont automatiquement prélevés sur la carte bancaire enregistrée.