Go to Main Content

[2020] Le mot du Maire

A A
  • Briefing sur le Programme d’aide pour la survie des petits commerçants à Séoul

  • SMG 299

    23 avril 2020

    Au 23 avril, à 10h, le nombre de patients confirmés du Covid-19 est 10 702, aucun nouveau cas a été détecté à Séoul, et le nombre de patients accumulés s’élève à 628.

    À l’échelle nationale, le nombre de nouveaux cas reste à un seul chiffre, et celui de personnes guéries a dépassé 8 400 (8 411). Quant à Séoul, le nombre de nouveaux cas reste inférieur à 3 depuis 10 ans dont la plupart sont des arrivés de l’étranger.

    Cette stabilisation est principalement due à la « distanciation sociale » qui dure depuis 6 semaines. En particulier, la ville de Séoul s’est montrée exemplaire en prenant des mesures précoces dès le début mars avec la campagne « pause ». Séoul est une mégapole où vivent 10 millions d’habitants et qui connait la plus forte densité de population. Le risque d’infection est élevé, car un grand nombre d’établissements et entreprises y sont concentrés. C’est la raison pour laquelle la ville de Séoul s’est montrée aussi prudente et proactive.

    Nous avons des citoyens les plus démocratiques, les plus dynamiques et les plus intelligents que toute autre ville du monde. Avec la participation active des citoyens à la campagne « Pause », Séoul est devenu le meilleur élève en termes de prévention de l’épidémie.

    Cependant, il ne faut pas encore baisser la garde. Parce que le danger d’infection de groupe est toujours là. Les exemples de Yecheon et de Singapour ont confirmé qu’un seul cas silencieux peut conduire à une explosion massive d’infection. En conséquence, le Gouvernement métropolitain de Séoul maintient les mesures de distanciation sociale jusqu’au 5 mai, conformément à la politique gouvernementale.

    Dans le même temps, il est également vrai que l’ombre du Covid 19 est très large et profonde. Notre économie est dans une crise sans précédente. La crise du Covid-19 est une réalité cruelle pour nos citoyens.

    Les symptômes de ralentissement économique liés à l’épidémie apparaissent dans la plupart des secteurs. Ce qui est plus inquiétant est la prolongation de cette crise. De nombreux experts prédisent que la reprise économique après le Covid-19 sera une reprise en U, et non pas un rebond en V. Nous devons traverser le fleuve de la souffrance et traverser la vallée de la mort.

    Au-delà des régions et des époques, les catastrophes ont des caractéristiques bien distinctes. C’est qu’elles touchent d’abord et très profondément les plus faibles.

    Si notre ville était proactive pour la lutte contre le virus, elle veut aussi être proactive pour sauver l’économie en panne.
    Depuis la crise du Covid-19, le Gouvernement métropolitain de Séoul a lancé trois programmes d’aide : « Programme aide d’urgence aux ménages », « Promesse de dix jours », un plan d’innovation dans le secteur de la finance (5 trillions de wons) », et « Fonds supplémentaire pour le programme aide d’urgence du gouvernement ».
    Il s’agissait de sauver les citoyens qui vivaient dans une grande précarité ainsi que l’économie locale.

    La ville de Séoul a déjà affecté un budget supplémentaire de 89,1 milliards de wons pour soutenir les petits commerçants souffrant du Covid-19 et les ménages qui n’ont pas les moyens de subsistance. Cependant, cette série de mesures ne suffisait pas à traverser la vallée de la souffrance qui ne cesse de se prolonger.

    Par conséquent, pour traverser ce fleuve de la souffrance avec les citoyens, Séoul a pris une quatrième décision. Elle consiste à fournir une aide mensuelle en espèces de 700 000 won pendant deux mois pour les petits commerçants et les auto-entrepreneurs afin de les soutenir dans ce temps de crise.

    Nous sommes dans une véritable crise économique. Ces derniers jours, j’ai rencontré des commerçants locaux. J’ai entendu leur situation désespérante. En moyenne, ils ont connu une baisse des ventes de plus de 30%. Si la situation continue, les petits commerçants s’effondreront. Le cycle vertueux de l’économie sera rompu, et cela impactera directement les ménages.

    Sur le terrain, ils disent que les mesures d’aide annoncées jusqu’alors ne suffisent pas pour traverser la fleuve de la souffrance. Effectivement, les gouvernements central et locaux se contentaient d’accorder des prêts à taux préférentiel pour les commerçants en difficulté. Mais le prêt est une dette qui finira par créer d’autres problèmes.

    Les commerçants qui n’ont pas de moyen de remboursement ne veulent pas de prêt, mais le fonds de roulement qu’ils peuvent utiliser immédiatement. Une aide urgente est nécessaire si on veut que leurs commerçants restent ouverts. Avec cette mesure, la ville de Séoul va pouvoir combler les lacunes des mesures de secours du gouvernement.

    Nous avons rencontré des experts du secteur privé, des conseils municipaux, des petits commerçants. Nous avons réfléchi aux moyens de surmonter cette crise main dans la main avec les citoyens. Et nous avons finalement décidé de faire un pas supplémentaire au secours des petits entrepreneurs qui ont vu leurs ventes baisser et font face au risque de fermeture.

    Dans cette circonstance, Séoul a décidé de sortir des méthodes conventionnelles pour opter pour une aide réelle, directe, durable et ciblée de façon rapide. C’est « le fonds de survie pour petits entrepreneurs à Séoul ». Pour ce plan, le Gouvernement métropolitain de Séoul apportera 600 milliards de won.

    Nous offrirons une aide en espèces mensuelle de 700 000 wons pendant deux mois (au total 1,4 million de wons) pour les entrepreneurs qui sont en activités depuis plus de 6 mois et dont les chiffres d’affaires ne dépassent pas 200 millions de wons. À l’exception des entreprises relevant des secteurs exclus, 410 000 entrepreneurs, soit 72%, seront éligibles à l’aide.

    Nous avons voulu soutenir l’ensemble des entrepreneurs, mais notre budget est limité et pour produire un effet maximum, il fallait bien préciser le cible. Et c’est pour cela que nous avons décidé de concentrer notre capacité pour les petites entreprises qui ont du mal à avoir recours au prêt.

    Nous estimons que cette aide leur permettra de retrouver une certaine stabilité jusqu’en juin. Nous simplifierons également le processus de demande afin d’apporter de l’aide dans le meilleur délai. Les séquelles du Covid-19 risquent d’être profondes et douloureuses. Nous avons besoin d’une forte capacité de résistance. Le « fonds de survie pour petits entrepreneurs à Séoul » apportera une aide sans précédente pour face face à cette crise sans précédente.

    Pour cela Séoul devra supporter une lourde charge financière. Nous avons dû abandonner nombreux projets et réduire notre budget pour trouver cet argent.
    Mais, Séoul n’existerait pas s’il n’y avait pas de citoyens. Si les citoyens sont en difficulté, ce problème doit être la première priorité de la ville. Nous espérons que cette quatrième mesure saura accompagner les petites entreprises à traverser le fleuve de la souffrance sain et sauf.

    Pour réaliser ce plan de « fonds de survie pour petits entrepreneurs », nous avons également besoin de la coopération du conseil municipal. Pour établir la base juridique de ce plan d’aide, il nous faut réviser des arrêtés municipaux. Et dans ce sens, j’aimerais saisir cette occasion pour remercier le conseil municipal pour leur compréhension.

    Le Gouvernement métropolitain de Séoul lance le tout premier « Fonds de survie pour les petits entrepreneurs », mais cela ne suffit pas. Pour que le pays entier se rétablisse de cette guerre contre le virus et retrouve sa santé économique, le Gouvernement central doit apporter le fonds de survie à l’ensemble des petits entrepreneurs en Corée. J’appelle le Gouvernement et l’Assemblée nationale d’entamer des discussions profondes afin de prendre des mesures sans précédentes.

    Nous menons la guerre contre le Covid-19 avec la communication et la solidarité, la confiance et le dévouement, la coopération et l’intégration, la passion et l’innovation. Nous devons travailler ensemble pour que nous puissions ressentir la vitalité du printemps. Comme toujours, Séoul sera sur la ligne de front de cette guerre. Les citoyens sont toujours les vaccins pour Séoul. Je vous remercie.