Go to Main Content Go to Footer Content

Actualité du maire

A A
  • Annonce du « Plan de réforme du métro » par la ville de Séoul

  • SMG 2062
    image_pdfimage_print

    La ville de Séoul a décidé de fusionner « Seoul Metro » et la SMRT (Seoul Metropolitan Rapid Transit Corp). La fusion de ces deux sociétés d’exploitation du métro est une réforme aussi importante que celle des transports en commun axée sur le bus, réalisée en 2004.

    Il s’agit du premier plan d’action de la réforme destinée aux établissements financés par la ville de Séoul. En novembre 2014, le maire de Séoul M. Park won-soon a présenté la réforme de 18 établissements financés par la ville de Séoul offrant des services publics aux citoyens. Ce plan comprend des réformes en matière de finance, de sécurité, de gouvernance et de relation sociale.

    In November 2014, Seoul Mayor Park Won Soon announced organizational reform through the “Investor and Funding Organization Reform Measures,” which included finance, safety, governance, and change in labor relations, to 18 investors and funding organizations that offer public services that directly affect Seoul citizens.

    Évaluation objective sur la gestion du métro de Séoul 20 ans après la mise en place des deux institutions

    Lors de la préparation de la mise en service des lignes de 5 à 8 du métro de Séoul en 1994, la ville de Séoul a créé la SMRT (Seoul Metropolitan Rapid Transit Corp) afin de contribuer au développement et à l’amélioration des services du secteur du métro à travers une concurrence loyale avec Seoul Metro. Cependant, la gestion séparée des deux sociétés n’a pas cessé d’aggraver les problèmes d’inefficacité liés aux gaspillages des ressources humaines et financières depuis plus de 20 ans. Face à ces problèmes, la double exploitation jugée inopérante, a été mise sur la sellette.

    L’exploitation d’1 km sur une ligne de Seoul Metro nécessite trois fois plus d’employés que sur la ligne 9… « feu rouge » dans l’efficacité

    D’après l’évaluation réalisée par la ville de Séoul avant l’application de la réforme du système de métro, l’exploitation des lignes de 1 à 8 du métro de Séoul a été qualifiée d’inefficace par rapport à celle de la ligne 9 gérée par une société privée.

    À titre d’exemple, chaque station de la ligne 9 compte 7 employés alors que l’on en compte 15 dans les stations des lignes gérées par Seoul Metro, soit deux fois plus de personnel. L’effectif nécessaires à l’exploitation d’1km sur la ligne 9 est de 26 alors que celui des lignes gérées par Seoul Metro est de 65, soit trois fois plus élevé.

    La SMRT fait face au même problème d’inefficacité, avec 11 employés pour la gestion d’une station et 42 employés pour l’exploitation d’1km de ligne.

    Par conséquent, les dettes de Seoul Metro et de la SMRT ont dépassé 4 600 milliards de wons. Le coût de rénovation des installations a été estimé à 1 600 milliards de wons. Face à l’augmentation du taux de resquilleurs qui est passé de 13% en 2009 à plus de 30% en 2013, l’accumulation de dettes colossales est devenue inévitable sans les subventions du gouvernement,

    Prenant l’exemple de la RATP (Régie autonome des transports parisiens) dirigée par le STP (Syndicat des transports parisiens), le maire de Séoul a qualifié de fondamentale la fusion de Seoul Metro et la SMRT pour une gestion intégrale de tous les moyens de transport comme le métro de la région métropolitaine, le métro léger, le bus de Séoul et le bus inter-ville. La RATP a été créée en 1949 afin de gérer l’ensemble des moyens de transport publics souterrains et de surface de Paris et de sa banlieue. Transportant chaque année environ 11 millions d’habitants d’Île-de-France et 44 millions de touristes étrangers, elle exploite les lignes du métro de Paris, les lignes du tramway d’Île-de-France, une partie des lignes de bus d’Île-de-France, et une partie des lignes du réseau express régional d’Île-de-France (RER).

    ▴ Augmentation de la compétitivité internationale ▴ instauration d’une relation sociale participative ▴ amélioration de la sécurité et du service

    La réforme du métro de Séoul ne consiste pas à réaliser la restructuration ou la réduction du nombre de salariés par la fusion de Seoul Metro et la SMRT. La ville de Séoul et les deux sociétés d’exploitation du métro de Séoul engageront une réforme ambitieuse en termes de gestion, d’organisation et de travail à travers une coopération étroite avec leurs syndicats et employés.

    Cette réforme contribuera ① à l’augmentation de la compétitivité internationale, ② à l’instauration d’une relation sociale participative, ③ au renforcement de la sécurité et ④ à l’amélioration du service de la société assurant l’exploitation du métro.

    ① Augmentation de la compétitivité internationale

    La fusion de Seoul Metro et de la SMRT donnera naissance à une société d’exploitation du métro aussi compétitive que la MTA (Metropolitan Transportation Authority) de New York et le MTR (Mass Transit Railway) de Hong Kong, en termes de technologies et de taille.

    Totalisant 300,1 km, le métro de Séoul gèrera un réseau de voies ferrées plus vaste que celui du métro de Paris (214km) ou du métro de Hong Kong (211km). Transportant environ 6,8 millions de passagers par jour, il devancera le métro de Tokyo (6,22 millions) et celui de New York (5,47 millions) en termes de nombre d’utilisateurs.

    Nom Nombre de matériels roulants Nombre de
    stations
    Longueur des
    voies ferrées (km)
    Moyenne
    journalière du
    nombre de
    passagers
    (dix mille
    personnes)
    Seoul Subway
    (fusion)
    3,731 277 300 680
    Hong Kong MTR 1,778 152 211 500
    Beijing Subway 3,374 262 442 674
    Tokyo Metro 2,773 179 195 622
    Paris Subway
    (RAPT Group)
    3,561 301 214 490
    New York Subway

    (MTA)
    6,344 468 368 547

    « Seoul Metro » possède la plus longue expérience d’exploitation du métro en tant que première société du métro en Corée du Sud et la SMRT dispose d’un savoir-faire incontournable dans l’exploitation de ses 162 km de ligne de métro. Le partage de leur savoir-faire et de leurs technologies créera des effets de synergie et attirera davantage d’investissements liés à la construction des stations de transit et au développement des zones commerciales près des stations de métro. Les recherches menées par Seoul Metro et la SMRT qui possèdent respectivement le « brevet des portes palières améliorant la sécurité » et les « technologies du développement du tramway » contribueront à l’augmentation de leur compétitivité technique.

    Leur fusion se traduira également par une économie de centaines de millions de wons de dépenses liées à l’achat de mêmes matériels. Grâce à un achat collectif d’équipements lourds, de matériels roulants et de machines d’entretien des voies, leurs dépenses seront considérablement diminuées.

    Dans le cadre de la fusion, la ville de Séoul lancera prioritairement la réorganisation du personnel. Après l’intégration des fonctions redondantes liées à la gestion, à l’administration et à la sécurité, les domaines du contrôle et de la gestion des stations et des conducteurs seront ensuite restructurés. En dernier lieu, les domaines techniques seront progressivement fusionnés. Cette réorganisation permettra de renforcer les ressources humaines dans les domaines souffrant d’un manque de main d’œuvre, par exemple dans l’amélioration de la sécurité et du service, sans engager de nouveaux employés. En attribuant des postes mieux adaptés en fonction des compétences des employés, la productivité du travail sera améliorée.

    ② Instauration d’une relation sociale participative

    Deuxièmement, la ville de Séoul suivra l’exemple de l’Allemagne afin d’établir une relation sociale qui assurera la participation des syndicats à la gestion et responsabilisera davantage les travailleurs. Pour cela, des membres recommandés par les syndicats feront partie du conseil d’administration et les décisions liées à la gestion de l’entreprise seront prises à travers les discussions avec les syndicats afin de respecter les droits et les obligations des travailleurs. Renforçant la transparence de la gestion et la confiance mutuelle, ces mesures contribueront à diminuer le conflit social.

    La ville de Séoul s’inspirera surtout de l’exemple de Wolfsburg, ville de Volkswagen. Afin de surmonter la crise, la direction et le syndicat se sont mis d’accord sur la réduction du temps de travail et la garantie du maintien des emplois à l’aide des programmes de soutien du gouvernement local. Grâce à cette bonne relation sociale, Volkswagen n’a souffert d’aucune grève au cours de la dernière décennie et a pu ainsi devenir le nouveau champion du monde de l’automobile.

    ③ Renforcement de la sécurité

    Troisièmement, la sécurité du métro sera considérablement renforcée grâce à l’intégration des deux systèmes de contrôle qui sont actuellement gérés séparément par Seoul Metro et la SMRT. Cette intégration permettra de réagir de manière rapide et efficace à une situation d’urgence survenue dans une rame pendant la circulation du métro. La gestion globale des installations vétustes permettra un réinvestissement performant.

    Par exemple, Seoul Metro et la SMRT gèrent séparément l’installation et le contrôle de sécurité des équipements de ventilation du métro, ce qui a récemment soulevé un problème de sécurité dans le système de ventilation. En cas de fusion des deux sociétés, une gestion globale sur l’ensemble des installations du métro sera réalisée.

    ④ Amélioration du service

    La fusion contribuera à l’amélioration du service du métro. L’actuel système de gestion de la circulation sera optimisé compte tenu des distances nécessaires pendant les changements de lignes et des horaires des derniers métros. En effet, l’installation progressive des lignes de métro a rendu difficile les changements de lignes. C’est pourquoi, la fusion de Seoul Metro et la SMRT permettra de réorganiser de manière globale les trajets nécessaires lors des changements de lignes tout en aménageant les voies destinées aux personnes à mobilité réduite.

    Mise en place de la réforme dès janvier 2015

    Après avoir dévoilé le projet de réforme du métro, la ville de Séoul a créé le comité de mise en place de la réforme (nom provisoire) afin de déployer les activités qui en découlent dès janvier 2015.

    En avril 2015, le comité de mise en place de la réforme recensera les opinions venant des différents milieux de la société, des associations regroupant respectivement patrons, syndicats et citoyens, des conseillers municipaux et des spécialistes en comptabilité, en droit et du travail, afin d’élaborer un plan d’action de la réforme en juin 2015.

    Après avoir révisé les règlements et les statuts de société d’ici décembre 2015, la réorganisation et la réforme seront achevées en 2016.

    « Nous mènerons une réforme complète consistant à tout changer, sauf les employés. Nous transformerons la société d’exploitation du métro qui n’était pas à l’abri des critiques faute d’une mauvaise gestion, en une société appréciée par les citoyens. Notre ambition à long terme est de faire de Seoul Metro ‘un leader mondial’ a expliqué le maire de Séoul, M. Park won-soon.